FORME ET CONTENU D’UN PLAN D’AFFAIRES

Etablir un plan d’affaires: manière de procéder

Canvas, SWOT, TAKE OFF – avec le bon model d’analyse, le plan d’affaires comporte les outils nécessaires à l’aventure qu’est le travail indépendant. Mais pour que le voyage réussisse, encore faut-il s’être bien préparé.

L’ancien général et président américain Dwight D. Eisehower l’a bien résumé: «Un plan n’est rien, la planification est l’essentiel». Cela vaut aussi pour la fondation d’entreprises: qui s’en tient obstinément à un plan théorique se voit vite dépassé par la réalité. Et qui ne réfléchit pas à l’avenir échouera tout aussi rapidement. Un plan d’affaires détaillé aide à se préparer à l’aventure que représente le travail indépendant.

Lorsqu’une startup a besoin du soutien financier d’une banque ou d’investisseurs, un plan d’affaires détaillé devient incontournable pour les fondateurs. Néanmoins, les jeunes entrepreneurs qui financent le démarrage de leur entreprise avec leurs propres moyens feraient également bien de se poser quelques questions à l’avance. «Cela arrive encore trop rarement aujourd’hui», constate Michele Blasucci, CEO de STARTUPS.CH. Avec son entreprise, Blasucci assiste des startups, entre-autres dans la rédaction du plan d’affaires. «On n’établit qu’en deuxième ligne le plan d’affaires pour le bailleur de fonds,» insiste le conseiller. «On le fait en première ligne pour soi-même.» Il n’y a que de cette manière que l’on peut amener de la clarté concernant les questions les plus importantes de l’entreprise.

Canvas et TAKE OFF!

Il existe diverses méthodes de mise au point d’un plan d’affaires. L’une d’entre elles, très connue, est le modèle d’affaires Canvas. Ici, les facteurs centraux de succès pour l’entreprise sont préalablement nommés, analysés et mis en relation les uns avec les autres :

  • Segment de clientèle: Avec qui souhaite-t-on gagner de l’argent?
  • Valeurs et engagements: Quels produits et services souhaite-t-on proposer au client?
  • Canaux: où et comment est-ce que je m’adresse aux clients?
  • Relations avec les clients: quelle forme cette relation doit-elle prendre? Personnelle, automatisée?
  • Sources de revenus: ici l’on décrit sa stratégie des prix.
  • Ressources clés: les ressources et l’infrastructure pour le fonctionnement
  • Activités clés: qu’est-ce qui est nécessaire pour le lancement de l’activité?
  • Partenaires clés: avec qui doit-on travailler le cas échéant?
  • Structure des coûts: la planification financière

STARTUPS.CH résume le plan d’affaires sous l’abréviation TAKE OFF!

Activité: l’idée de l’activité et comment elle s’est formée.

  • Clientèle: clients potentiels et segment cible
  • Concurrence: l’analyse précise des concurrents
  • Entrée: comment l’entreprise doit-elle se positionner sur le marché?
  • Organisation: croissance et processus dans la nouvelle entreprise
  • Vision à long terme: influences extérieures, préférablement au moyen d’une analyse SWOT
  • Finances: planification des ventes, du chiffre d’affaires et des coûts.
  • Management Summary: il n’est établi qu’en dernier, lorsque l’on s’est procuré une clarté totale sur le reste.

Ecriture du plan d’affaires: les règles de base

Laissez-vous le temps. Tous les facteurs compilés sont en relation les uns avec les autres et s’influencent mutuellement. Le chemin vers un plan d’affaires soigné en est d’autant plus ardu. «Il faut engager deux à trois semaines d’effort», est convaincu Blasucci.

Prêtez attention à la langue. Un plan d’affaires soigné présente non seulement des chiffres plausibles, mais devrait également être rédigé dans un langue correcte, mis en page de manière correspondante et proprement relié, insiste Blasucci.

Vérifiez la rentabilité. En tant que fondateur d’entreprise, il est nécessaire de soumettre la partie chiffres, c’est à dire le chapitre «Structure des coûts» dans la méthode Canvas ou «Finances» chez STARTUPS.CH, à un examen critique. Michele Blasucci conseille une méthode radicale: «Lorsque le premier plan est établi, il convient de diviser par deux les entrées et de doubler les dépenses. Si cela fonctionne toujours, on est alors sur le bon chemin».

Restez bref. Lors de la rédaction du plan d’affaire il convient de toujours garder les lectrices et lecteurs à l’esprit. Personne ne veut lire un roman de 200 pages, dans lequel toutes les minuties techniques de la solution de génie sont exposés avec amour du détail. 20 pages doivent suffire. Le plus important toutefois est le résumé, ou Managements Summary. Les banquiers ou investisseurs très occupés prennent en effet rarement le temps d’étudier l’ensemble du plan d’affaires. Ils souhaitent voir dans le Management-Summary l’essentiel expliqué de manière brève, claire et logique.

Demandez de l’aide. La plupart des fondateurs d’entreprise ont des difficultés lorsqu’il s’agit de la précision de langage. Il n’est en effet pas donné à tout le monde d’expliquer des rapports de faits complexes à la fois de manière simple et compréhensible ainsi que dans un langage impeccable. L’aide de spécialistes représente dans ce cas de l’argent investi à bon escient. Des amis ou collègues lisant le plan d’affaires avec un oeil critique et apportant des suggestions d’améliorations peuvent être une aide précieuse. «Qui fait des fautes dans le résumé, bâcle le travail ou ne répond pas aux questions essentielles a perdu d’avance» déclare Blasucci.

Planifiez les premiers pas. Une création d’entreprise est toujours un défi. Une bonne préparation aide à mieux surmonter les premiers mois et années. Des imprévus et des surprises surviendront de manière garantie, aucun plan d’affaires, aussi détaillé soit-il, ne peut les prévoir. Une bonne planification est toutefois toujours utile.

Commentaires

Encore aucun commentaire pour cet article.

Rédiger

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nom *

Schließen
Je consens à ce que mes données à caractère personnel puissent être traitées et utilisées conformément à la politique de confidentialité de Sage Suisse SA.

Vielen Dank für Ihre Anmeldung

Bitte prüfen Sie Ihre E-Mails. Wir haben Ihnen eine E-Mail zur Bestätigung Ihrer Adresse zugesendet. Bitte klicken Sie auf den Link, um Ihre E-Mail-Adresse zu verifizieren. Erst dann erhalten Sie unseren Newsfeed.