CLÔTURE ANNUELLE DES COMPTES: FAIRE SOI-MÊME, DELEGUER, NUMERISER

Quelle est votre préférence pour la clôture annuelle des comptes?

Qu’elle soit entièrement établie par vos propres forces, ou avec l’assistance d’un logiciel et d’un fiduciaire, une chose demeure : la clôture annuelle des comptes fait partie des tâches comptables les plus importantes, et devrait être faisable sans soucis et sans exténuation.

Les premières clémentines apparaissent sur les rayons des supermarchés, et les fêtes de Noël avec leurs congés approchent. Mais ne manque-t-il pas un certain quelque chose au tableau? C’est exact : seule la clôture annuelle des comptes parachève la comptabilité financière et celle des salaires. Pas moyen d’échapper à cette tâche qui cause des sueurs froides à plus d’un entrepreneur ou d’une entrepreneuse.

La clôture annuelle des comptes est réalisable de plusieurs manières. La pratique montre qu’il existe quatre types de préférences pour la clôture, de l’entrepreneur «Do-it-yourself» entièrement autonome à celui qui délègue entièrement le tout. Tous arrivent au résultat voulu, mais selon la méthode différents aspects sont à prendre en considération lors de la préparation.

Type 1 : Tout faire soi-même, sans logiciel, sans fiduciaire

Avec stylo et papier, ou au mieux avec Excel : une clôture annuelle des comptes peut également être menée à bien de cette manière. Mais cela nécessite un savoir extensif, non seulement en ce qui regarde la comptabilité en soi, mais également concernant la situation financière de l’entreprise et le cadre réglementaire légal. Par ailleurs, des oublis sont vite arrivés avec cette méthode. Trois conseils pour que cela n’arrive pas :

  • Veillez à avoir une vue d’ensemble sur tous les titres.
  • Prenez en considérations les changements dans la législation.
  • Adaptez les tarifs d’impôts à la source.

Besoin de plus d’informations au sujet de la clôture annuelle des comptes? Abonnez-vous à davantage de trucs et astuces.

Type 2 : Travailler avec le logiciel de comptabilité, sans fiduciaire

Votre logiciel de comptabilité vous assiste lors de la clôture annuelle des comptes et exécute certaines tâches de routine de manière automatique. Cette manière de procéder est moins encline aux erreurs que l’utilisation du papier et d’Excel et réduit la quantité de travail. Renoncer à un fiduciaire sous entend toutefois un grand savoir, et l’ensemble du travail restant pour la clôture reste à votre charge. Quatre conseils, afin que vous puissiez malgré tout dormir tranquilles :

  • Contrôlez les valeurs résiduelles des installations, du mobilier, des systèmes informatiques, des machines et des véhicules.
  • Annoncez la masse salariale à l’AVS – caisse de compensation, à la caisse de retraite et à l’assurance accidents.
  • Evaluez au jour donné les travaux commencés de projets entamés.
  • Effectuez à temps un inventaire exhaustif.

Lisez les informations détaillées au sujet de la clôture annuelle des comptes avec un logiciel de comptabilité.

Type 3 : Tout laisser au fiduciaire

Un fiduciaire vous soulagera d’une grande partie des activités de clôture et garantit que le cadre juridique soit respecté. Un peu de travail de votre part est toutefois également nécessaire : Les reçus et les documents que vous ne fournissez pas ne peuvent être pris en compte même par le meilleur fiduciaire au monde. Une bonne préparation est l’alpha et l’oméga d’une clôture annuelle des comptes parfaite. Pour cela, veillez à particulièrement prendre en considération les points suivants :

  • Coordonnez la collaboration avec le fiduciaire le plus tôt possible, et non peu de temps avant la fin de l’année.
  • Structurez votre collection de documents déjà durant l’année et saisissez si possible tout de manière électronique.
  • Transmettez tous les documents nécessaires de la manière conclue.

Afin de ne rien oublier, voici déjà prête pour vous une checklist avec une vue d’ensemble complète de tous les documents nécessaires.

Type 4 : Employer logiciel et fiduciaire

Une comptabilité correctement menée avec logiciel et par un fiduciaire du domaine offrent ensemble la meilleure des combinaisons. Le fiduciaire reçoit toutes les informations nécessaires déjà préparées dans le bon format, pour autant qu’il travaille avec un logiciel compatible, et il n’a pas besoin d’aller fouiller dans des boîtes de documents. Vous-mêmes recevez des chiffres à preuve de révision et avez la certitude que la clôture est à la hauteur des exigences juridiques. Trois réflexions au sujet de la clôture annuelle des comptes avec fiduciaire et logiciel :

  • Contrôlez si votre logiciel couvre encore vos exigences et changez-en au besoin, en choisissant un produit actuel et performant.
  • Veillez à ce que le logiciel assiste au mieux possible la collaboration avec le fiduciaire, et ce non seulement pour la clôture annuelle des comptes.
  • Tâchez de savoir s’il assiste suffisamment le fiduciaire dans tous les domaines, tels que les finances, les salaires, les commandes, etc.

Afin de vous faciliter le choix du logiciel, nous avons établi une aide à l’évaluation. Vous pouvez la consulter ici.

Commentaires

Encore aucun commentaire pour cet article.

Rédiger

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nom *

Schließen
Je consens à ce que mes données à caractère personnel puissent être traitées et utilisées conformément à la politique de confidentialité de Sage Suisse SA.

Vielen Dank für Ihre Anmeldung

Bitte prüfen Sie Ihre E-Mails. Wir haben Ihnen eine E-Mail zur Bestätigung Ihrer Adresse zugesendet. Bitte klicken Sie auf den Link, um Ihre E-Mail-Adresse zu verifizieren. Erst dann erhalten Sie unseren Newsfeed.