search icon
Retour au communiqué de presse

Cloud, IA et essor de la blockchain : cinq prédictions concernant l'ERP pour 2019

Par Alex Dossche, Managing Director Sage Belux

Bruxelles, le 30 janvier 2019 – Les entreprises numériques d'aujourd'hui dépendent de nombreux logiciels les aidant à maximiser leur productivité et à s'assurer que tout fonctionne de la manière la plus efficace possible (du traitement des paiements à la génération de l'informatique décisionnelle - en anglais business intelligence -, en passant par la gestion des interactions avec les clients).

Parmi ceux-ci, l’un des plus importants est le logiciel ERP (Enterprise Resource Planning, ou planification des ressources de l'entreprise). Ce dernier a parcouru un long chemin depuis l'ERP monolithique des années 1980-90, d'abord connu sous le nom de MRP (materials requirements planning, ou planning des exigences en matière de matériel). Alors que ces premiers systèmes avaient tendance à se concentrer essentiellement sur la production, les versions ultérieures se sont étendues à d'autres domaines de l'entreprise, comme la finance, la gestion de la chaine d'approvisionnement et plus récemment la gestion des ressources humaines (HRM, human resource management).

Ils ont ensuite énormément évolué vers la fin des années 1990 en réponse au bug de l'an 2000 et à l'introduction de l'euro ; ils étaient alors considérés comme un pack standardisé et économique pour remplacer les anciens systèmes et solutionner ces problèmes. Aujourd'hui, 20 ans plus tard, les solutions ERP modernes englobent l'ensemble des processus essentiels à la gestion d'une entreprise, en interprétant des données pour fournir des informations en temps réel.

Si l'on observe ce que l'avenir nous réserve, le développement de l'ERP ne montre aucun signe de ralentissement à l'aube de l’année 2019. Pour ne citer qu'un exemple, le cabinet d'analyse financière MarketWatch prédit que le marché mondial de l'ERP atteindra 47 milliards de dollars d'ici 2022, ce qui représente un taux de croissance annuel global de 7 %. D'autres sont encore plus optimistes, notamment Stratistics MRC qui prévoit que ce secteur va plus que doubler en taille au cours des huit prochaines années, pour atteindre 74 milliards de dollars d'ici 2026.

Plusieurs moteurs devraient soutenir cette croissance, comme par exemple l'intégration dans le cloud, l’amélioration des mesures de sécurisation des données et l'intégration de technologies de la prochaine génération telles que l'apprentissage machine et l'intelligence artificielle (IA). Mais à quoi pouvons-nous concrètement nous attendre en 2019 ? Voici nos principales prédictions pour l'industrie de l'ERP pour les 12 prochains mois.

1.    Le cloud prend le relais

Au cours de l'année 2018, l'adoption du cloud a continué de progresser dans quasiment tous les domaines de l'entreprise ; les organisations ont accéléré leurs projets d'implémentation et d'intégration afin de transformer leurs fonctions essentielles. En soi, il est toujours plus attrayant de passer d'anciens systèmes ERP à un ERP basé dans le cloud.

Toutefois, le passage de l'ERP vers le cloud est généralement resté à la traine derrière d'autres domaines logiciels, comme le CRM. Cela s'explique principalement par une poignée de défis perçus, comprenant des problèmes de sécurité, des pénuries de compétences et des inquiétudes concernant la nature chronophage et coûteuse de la mise en œuvre.

Malgré cette relative stagnation, nous sommes sur le point d'atteindre un point de basculement en 2019, et l'ERP basé dans le cloud deviendra la norme. Les entreprises réalisent désormais que l'ERP basé dans le cloud offre les meilleures solutions aux défis actuels, c'est pourquoi le marché de l'ERP basé dans le cloud devrait atteindre près de 30 milliards de livres d'ici 2021. Le seul secteur faisant exception est la production, domaine dans lequel les analystes ont prédit une adoption plus lente du cloud.

Dans d'autres secteurs, toute une série de facteurs stimule le passage au cloud, comme l'amélioration de la qualité des produits, la nécessité d'une plus grande mobilité, et la possibilité d'assurer une production en temps réel et une surveillance des processus. Faire preuve d'intelligence dans la gestion de la croissance rapide relève aussi des considérations essentielles. Vu la rapidité à laquelle les entreprises modernes ont tendance à se développer, l'ERP basé dans le cloud aide les entreprises à faire face à cette croissance et à améliorer leurs performances.

Par conséquent, l'ERP basé dans le cloud deviendra l'option par défaut pour les entreprises (quelle que soit leur taille) qui cherchent à se développer et moderniser leurs processus dans un environnement de plus en plus concurrentiel.

2.    L'IA/AM passe à la vitesse supérieure

Nul ne sera sans doute surpris d'apprendre que le potentiel de l'intelligence artificielle et de l'apprentissage machine va jouer un rôle crucial dans l'avenir des logiciels ERP. De tels outils offrent un large éventail d'avantages, en particulier la capacité à automatiser les processus, à augmenter l'efficacité, à générer des informations et à amplifier la prise de décision humaine.

L'IA permet par exemple aux entreprises de gagner un temps précieux en soulignant toute anomalie dans les données de l'entreprise, évitant aux employés de devoir parcourir nombre de rapports. Si l'on va un peu plus loin, l'IA aidera à identifier les problèmes potentiels avant qu'ils ne surviennent, ce qui permettra d'écarter les temps d'arrêt et de réaliser un gain de temps, d'argent et de productivité.
Les drones s'inscrivent dans cet ordre d'idées : ces outils sont de plus en plus couramment utilisés pour la gestion des inventaires dans les grandes usines de production. Ils lisent simplement les données reprises sur les étiquettes RFID attachées aux machines et les envoient dans un système ERP connecté, où des outils d'IA génèrent des rapports sur tout, des niveaux de stock aux calendriers de maintenance.
Enfin, l'IA peut aussi permettre au personnel de prendre des décisions plus éclairées quant aux processus tels que les opérations, la logistique et la production. Loin de remplacer les ressources humaines, les outils d'IA et d'AM les épauleront dans leurs fonctions en fournissant des niveaux sans précédent d'intelligence et d'information.

En gardant tout ce qui précède à l'esprit, l'intégration des outils d'IA et d'apprentissage machine avec un logiciel ERP va s'accélérer en 2019 à mesure que les entreprises comprendront tous les avantages en présence.

3.    L'ERP en périphérie

Parallèlement à la croissance de l'Internet des objets (IdO), qui ne montre aucun signe de ralentissement, les fabricants vont investir davantage dans des solutions ERP « edge » pour étendre leurs systèmes centraux et dynamiser leur productivité en 2019. Cette évolution va permettre de rationaliser la communication entre le nombre sans cesse croissant d'appareils IdO et contribuer à tirer des enseignements des données rassemblées.
Relier des solutions de pointe à des appareils et produits connectés à Internet signifie que les données IdO peuvent être automatiquement acheminées dans le système ERP principal. Ce qui va, à son tour, permettre aux entreprises d'avoir une meilleure vision du fonctionnement de leur chaine d'approvisionnement et d'accélérer le processus de prise de décisions.

Cela peut également améliorer l'informatique décisionnelle. En appliquant l'ERP en périphérie, les responsables d'entreprises peuvent surveiller le fonctionnement des machines depuis n'importe quel endroit du monde et effectuer une analyse en temps réel pour suivre la maintenance et minimiser les perturbations. Ces informations aideront les directeurs à prendre de meilleures décisions tactiques en sachant exactement ce qui se passe en tout point de la chaine d'approvisionnement.

Outre ces avantages, les solutions de pointe basées sur l'IdO seront de plus en plus abordables au cours des prochains mois, et tous ces éléments inciteront un nombre croissant de fabricants à recourir à cette technologie en 2019. Ceux qui ne le feront pas verront probablement leurs concurrents prendre le dessus.

4.    Des données, des données... les données sont partout

Nous savons tous que les données comptent désormais au rang des actifs les plus précieux des entreprises, tous secteurs confondus. Toutes les organisations en dépendent désormais. Par conséquent, il sera plus important que jamais en 2019 de disposer d'un système ERP orienté données et capable d'accéder, d'analyser et de présenter ces données dans des formats utilisables par les employés.
Il ne suffira plus de se contenter de collecter de grands volumes de données. Les organisations doivent être à même d'utiliser ces données de la bonne manière si elles veulent tirer profit des différents avantages opérationnels qu'elles renferment. Par exemple, en utilisant des outils analytiques connectés à leur logiciel ERP, les entreprises pourront faire des prédictions et des prévisions qui leur permettront d'élaborer leurs futures stratégies commerciales et de répondre aux besoins des clients. 

Il est par ailleurs essentiel d'exploiter les données pour identifier les processus inefficaces, ce que font de plus en plus d'entreprises. Au cours des prochains mois, l'utilisation de données pour améliorer les procédures internes sera cruciale pour garder une longueur d'avance sur les concurrents et assurer des niveaux optimaux de productivité.

Ainsi, en 2019 les organisations ne se contenteront plus de collecter des données par l'intermédiaire de leur système ERP. Elles les utiliseront pour gérer leurs opérations, répondre à l'évolution du marché et (et c'est peut-être là le point le plus important) élaborer leur stratégie future. La classification de données gagnera encore en importance en 2019, car comprendre l'origine des données et la manière dont elles ont été regroupées contribuera à renforcer la confiance dans les décisions basées sur les données.

5.    Émergence de la blockchain

Ce n'est pas un secret, la blockchain suscite l'intérêt dans de nombreux secteurs liés aux logiciels d'entreprise à mesure que la technologie continue à se développer, et l'ERP ne fait pas figure d'exception. Même si ce phénomène en est toujours, pour ainsi dire, à ses balbutiements, de nouveaux exemples d'utilisation de la blockchain dans l'ERP vont émerger au cours des mois à venir, en particulier dans le domaine de la manufacture de transformation.

L'application de l'ERP par blockchain dans la gestion de la chaine d'approvisionnement a déjà révélé son potentiel significatif en raison de la visibilité et de la traçabilité qu'elle fournit. Un exemple : la gestion des stocks s'est toujours avérée un processus complexe et laborieux, en particulier pour les organisations internationales, mais la blockchain permet de rationaliser considérablement les opérations en réunissant les réseaux de la chaine d'approvisionnement au sein d'un système décentralisé.

En ce qui concerne la visibilité, les systèmes ERP par blockchain peuvent permettre à toutes les parties prenantes de suivre le trajet du produit, de l'usine de production à l'étal du détaillant, sans avoir à se tracasser des informations perdues ou trafiquées. L'industrie qui en tirera le plus grand bénéfice n'est autre que celle des aliments et des boissons, car la blockchain assurera la transparence et la traçabilité des produits, de la ferme à la fourchette.

Elle permet aussi d'automatiser les processus opérationnels de par l'utilisation de « contrats intelligents », qui feront essentiellement respecter une relation au moyen d'un code crypté. Comme c'est le cas avec les paiements automatiques, les contrats intelligents permettront aux entreprises de ne plus devoir envoyer de factures ni réclamer de paiements, ce qui représente un gain de temps considérable et garantit que tout le monde est payé rapidement.

La technologie n'en est encore qu'à ses débuts, mais la capacité de l'ERP par blockchain à renforcer l'intégrité et l'automatisation des chaines d'approvisionnement est déjà évidente, ce qui ne manquera pas de contribuer à son émergence au titre d'option extrêmement compétitive pour les entreprises en ce début 2019.

Enfin, ces tendances représentent une foule d'opportunités pour les entreprises au cours des 12 prochains mois. L'avenir des logiciels ERP semble très radieux, et ils pourraient bien transformer le mode de fonctionnement des entreprises. En réalité, la question que devraient se poser les entreprises n’est pas de savoir si elles sont prêtes à tirer profit de ces évolutions, mais plutôt si elles peuvent se permettre de ne pas le faire.

 

-----

Contact presse :

VADEMECOM
Vincent Morrens, Head of Media Relations
T : + 32 (0)2.269.50.21
M : + 32 (0)475.93.25.16
[email protected]
www.vademecom.be

A propos de Sage :

Sage (FTSE : SGE) est le leader mondial des technologies au service de la gestion des entreprises. Sage accompagne le développement des entreprises de la start-up, à la PME et l’ETI avec Sage Business Cloud, la seule et unique solution intégrant la comptabilité, la finance, la gestion commerciale, la gestion d'entreprise intégrée, les ressources humaines et la paie, les paiements et la communication bancaire dans le cloud.
Notre mission est de libérer les entrepreneurs du poids de l’administratif afin qu'ils puissent se concentrer sur ce qu’ils aiment faire. C’est ce que nous faisons chaque jour pour nos trois millions de clients dans 23 pays, avec nos 13 000 collègues et en nous appuyant sur notre réseau d’experts comptables et de partenaires.
Nous sommes intègres et engagés, nous apportons notre soutien aux communautés locales grâce à l’activité caritative de la Sage Foundation.

Give Feedback