Lecture en cours

Lecture en cours

Campagnes de Crowdfunding: comment s’y prendre

Retour aux résultats de recherche

Campagnes de Crowdfunding: comment s’y prendre

Le financement participatif – ou Crowdfunding – est, tout particulièrement pour les start-ups et les fondateurs d’entreprise, une manière intelligente de financer un projet. Quelques conseils sur comment mettre en oeuvre une campagne de Crowdfunding avec succès.

Les fondateurs d’entreprise et les start-ups ont souvent un gros problème: une idée superbe ou peut-être même un produit existent déjà, mais les fonds manquent pour atteindre le stade de la commercialisation. Les banques sont souvent réticentes pour le financement dans de pareils cas. Ce n’est cependant pas une raison pour jeter l’éponge: qui manoeuvre intelligemment peut se procurer l’argent sur la toile, à travers le financement participatif. L’aspect plaisant dans l’histoire: la somme souhaitée est atteinte grâce à de nombreuses petites et micro sommes, et le risque pour les investisseurs ou donateurs se trouve par là même considérablement réduit.

Fondamentalement, on distingue quatre différentes sortes de Crowdfunding:

  • Crowddonating: dans ce cas, l’argent est tout simplement donné, le donateur n’attend aucune contrepartie.
  • Crowdsupporting: ici, le financeur attend une contrepartie – le plus souvent unique – sous la forme d’un produit ou d’une prestation.
  • Crowdlending: il s’agit d’un financement par un crédit, les intérêts dépendent du risque.
  • Crowdinvesting: ici il s’agit d’une véritable participation à une entreprise avec ses fonds propres.

En Suisse, le marché pour du Crowdfunding a tout simplement explosé, passant de 7,9 millions de francs en 2015 à 55,1 millions en 2016. Le Crowdinvesting attire également ses projets, mais le Crowdsupporting ou le Crowddonating constituent pour de nombreuses start-ups la meilleure aide au démarrage, et les conseils et indications suivants se concentrent de manière correspondante sur ces deux types de financement participatif.

 

La Crowd peut aider lors du financement de projets

La Crowd peut aider lors du financement de projets

Afin de lancer leur campagne de Crowdfunding avec les meilleures chances de succès possible, les fondateurs d’entreprise se doivent de suivre quelques règles simples:
  • La plateforme appropriée: en Suisse, environ 50 plateformes de Crowdfunding sont en activité, et nombre d’entre elles sont spécialisées dans une forme de financement ou dans une branche particulière, telles que la culture ou le sport. Comparez les offres et les conditions de chaque plateforme et décidez laquelle convient le mieux à votre projet. La similitude thématique des projets est utile, car il est plus que probable que des donateurs ayant une préférence pour votre type de projet y soient actifs.
  • L’internet local: avec un projet de Crowdfunding vous vous adressez potentiellement au monde entier. Dans les faits, donateurs et receveurs de fonds ne sont toutefois distants que de 8 kilomètres en milieu urbain et 44 kilomètres en milieu rural, selon le Crowdfunding-Monitoring Suisse 2016 de l’institut des services financiers de Zug (IFZ) de la haute école de Lucerne. Il est donc très important que les donateurs potentiels puissent voir où votre entreprise est domiciliée: cela crée de la proximité et ainsi également de la confiance. Ce rapport entre succès et proximité se reflète dans tous les chiffres. Qui n’arrive pas à mobiliser son environnement direct aura de la peine à mener une campagne de Crowdfunding réussie.
  • Durée de la campagne: ainsi que le montre clairement l’étude de l’IFZ, longtemps n’est pas synonyme de meilleur. Une durée de 30 jours en moyenne fournit les meilleures chances de réussite: 74% des campagnes de Crowdfunding ont connu le succès avec ce chiffre. Avec une durée de 60 à 90 jours, le taux de succès se situait à 60 et 62% respectivement. Dans le cas de périodes plus étendues, des sommes plus importantes généralement plus difficiles à atteindre étaient toutefois rassemblées.
  • Les premiers jours: 40% de la somme visée devrait être atteinte à un tiers de la campagne. Dans cette situation, vous êtes en très bonne voie pour être couronné de succès. Faites donc feu de toutes pièces dans les premiers jours! Mailings, médias sociaux, appels, utilisez toutes les possibilités. Le financement participatif n’est pas une chose pour les introvertis lents au démarrage.
  • Multilinguisme: en décrivant votre projet en plusieurs langues (français, allemand, anglais) vous augmentez encore vos chance de succès. Ceci est en fait une évidence, car vous atteignez ainsi davantage de donateurs potentiels.
  • Le moment: durant les mois de juillet et d’août le taux de succès se situe 10% plus bas que pendant le reste de l’année. C’est pourquoi avec le bon timing c’est à moitié gagné.

Qu’attendent au juste les financeurs d’un projet?

  • Une description soignée du projet: c’est l’alpha et l’oméga de votre campagne. Pour non moins de 96% de tous les financeurs elle est importante ou très importante. Prenez donc tout le temps nécessaire pour décrire votre projet de manière détaillée, en particulier ce pour quoi l’argent sera employé.
  • Dites quelque chose à votre propos: 71% des financeurs accentuent le fait qu’ils désirent savoir quelque chose au sujet du propriétaire du projet: nom et domicile, formation et finalement votre motivation pour ce projet. Les photos et les vidéos rencontrent par contre un intérêt moins marqué.

Source: Crowdfunding Monitoring Schweiz 2016, Prof. Dr. Andreas Dietrich, Simon Amrein, www.hslu.ch/crowdfunding