Lecture en cours

Lecture en cours

Comptabilité des immobilisations : ce que vous devez savoir

Retour aux résultats de recherche

Qu’est-ce que la comptabilité des immobilisations et à quoi sert-elle ? Nous répondons aux six questions les plus importantes au sujet de cette part de la comptabilité financière.

Qu’est-ce que la comptabilité des immobilisations ?

La comptabilité des immobilisations constitue une part ou un livre auxiliaire de la comptabilité financière. Y sont enregistrés tous les biens, actifs et immobilisations (immobilisations financières, investissements, immobilisations matérielles, immobilisations immatérielles) d’une entreprise destinés à un usage constant ou multiple. Elle documente aussi bien la nature et la valeur des biens appartenant à l’entreprise que les évaluations, les changements et l’amortissements de ces biens. Les immobilisations font partie des actifs de l’entreprise.

À quoi sert la comptabilité des immobilisations ?

La comptabilité des immobilisations fournit des informations détaillées sur l’état actuel des capitaux immobilisés et sur l’évolution de la valeur de ceux-ci. Elle fournit des informations sur l’amortissement et les valeurs résiduelles des actifs. Pour cette raison, la comptabilité des immobilisations joue un rôle important dans l’évaluation d’une entreprise.

Les informations contenues dans la comptabilité des immobilisations servent à plusieurs fins. Pour les autorités, les auditeurs ou les compagnies d’assurance, la comptabilité des immobilisations peut également être une source de données absolument indispensable pour justifier en détail la valeur des actifs d’une entreprise. La liste des immobilisations ou la valeur monétaire des actifs est généralement consignée aux fins suivantes :

  • Comptabilité analytique
  • Clôture de l’exercice et inventaire
  • Impôts
  • Assurances
  • Planification du budget et des investissements

Quels biens et objets sont consignés dans la comptabilité des immobilisations ?

Ce qui relève des immobilisations ou des actifs circulants est déterminé par l’utilisation prévue. En termes simples, les immobilisations comprennent tous les types d’actifs appartenant à l’entreprise et qui ne sont pas consommés du tout (par exemple les terrains) ou seulement lentement (par exemple les bâtiments) dans le processus de création de valeur de la part de l’entreprise. Ils font indirectement partie du processus de production de l’entreprise, par exemple par le biais de l’usure (amortissement). Une distinction est faite entre les immobilisations matérielles et immatérielles. Les immobilisations matérielles comprennent les machines, les équipements et les véhicules, mais aussi les infrastructures informatiques, le mobilier de bureau et les biens immobiliers. Les actifs immatériels comprennent les licences, les brevets, les marques, les droits d’auteur et les concessions. Les actifs de nature comparable sont regroupés en catégories d’immobilisations. La comptabilité des immobilisations permet d’avoir à tout moment une vue d’ensemble précise des biens matériels figurant dans le patrimoine de l’entreprise et de leur valeur actuelle.

Quelles informations les écritures dans la comptabilité des immobilisations comportent-elles ?

Des informations supplémentaires sont requises pour les biens dans la comptabilité des immobilisations, en fonction de leur utilisation prévue. Celles-ci comprennent :

  • Date d’acquisition
  • Coût d’acquisition ou de production
  • Quantité
  • Valeur actuelle
  • Amortissement

Logiciel de comptabilité

Avec le bon logiciel, ayez à tout moment le contrôle de vos finances, effectuez le décompte de la TVA en un clin d'œil et optimisez vos performances commerciales.

En savoir plus

Que comporte l’immobilisation ?

Les ajustements de valeur, les réévaluations et les changements de valeur sont également enregistrés dans la comptabilité des immobilisations. Par conséquent, un amortissement doit être comptabilisé pour tous les actifs immobilisés sujets à une perte de valeur. Les amortissements n’affectent pas les dépenses, c’est-à-dire qu’aucune liquidité ne sort du compte. Afin de justifier toutefois l’amortissement, des informations telles que les coûts d’acquisition ou de production ainsi que la durée de vie utile sont enregistrées, déterminant ainsi la valeur actuelle. Il existe différents types d’amortissement, par exemple : l’amortissement linéaire, progressif, dégressif ou basé sur les performances. Si la dépréciation peut être planifiée, par exemple dans le cadre de l’exploitation normale des véhicules, une dépréciation non planifiée peut également se produire, par exemple en cas de dommages ou d’accidents. Les actifs déjà entièrement amortis sont également enregistrés dans la comptabilité.

Comment la comptabilité de immobilisations est-elle établie ?

La comptabilité des immobilisations dans les PME est établie à l’aide du logiciel de comptabilité ou du système PGI. Pour ce faire, la solution logicielle doit être en mesure de comptabiliser les taux d’amortissement et de créer un fichier des immobilisations.

Abonnez-vous à la newsfeed de Sage Advice.

Recevez les derniers articles pour la gestion de votre entreprise directement dans votre boîte de réception chaque mois. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.