Lecture en cours

Lecture en cours

5 conseils pour davantage d’acceptation en tant que dirigeant

Retour aux résultats de recherche

5 conseils pour davantage d’acceptation en tant que dirigeant

Être un bon chef est un art : diriger le personnel, composer les équipes, motiver et souder, atteindre des objectifs. Tout cela est exigeant. Mais comme tout dans la vie, cela s’apprend.

Diriger le personnel est une tâche aux multiples facettes. Elle requiert un talent d’organisation, des connaissances spécifiques et la maîtrise des relations humaines. Les cinq conseils suivants vous y aideront.

Etablir la clarté, être authentique

Par-dessus tout figure la clarté : seul celui qui s’exprime libre de tous doutes peut-être correctement compris. C’est pourquoi les bons supérieurs font des déclarations claires, formulent des exigences et des objectifs précis. Ils sont authentiques et vivent activement ce qu’ils prêchent. Par ailleurs, ils pensent les choses jusqu’au bout et ne se contentent pas de définir objectifs et délais, ils tracent aussi le chemin à suivre : qui fait quoi à quel moment et avec qui. Prendre la direction signifie définir les rôles et les règles de manière claire. Les malentendus et les conflits n’ont que peu de chances, et il en ressort de l’efficacité.

Mettre à profit les forces, prendre en considération les besoins

Les dirigeants expérimentés n’agissent pas de manière hâtive, mais à partir d’une position de force et de sérénité. Ils observent, écoutent, analysent, évaluent, et seulement alors prennent une décision. En particulier lorsqu’il s’agit de définir les rôles et les règles. La raison à cela : dans le cas idéal, chacun se voit attribuer le rôle qu’il souhaite pour la tâche qu’il est en mesure d’accomplir. Un bon dirigeant connaît les forces individuelles de ses collaborateurs, prend en considération leurs besoins personnels, et perçoit les éventuelles faiblesses comme des opportunités d’amélioration et non comme des inconvénients. De cette manière se forge une équipe efficace, au sein de laquelle chacun accomplit sa tâche efficacement, avec plaisir et de manière durable.

Inclure l’équipe

Lors de l’attribution des rôles, il est bien sûr possible de procéder de manière structurée, par exemple suivant le modèle Riemann-Thomann, afin de distinguer les traits de caractère et les besoins de base. Il est plus important toutefois d’inclure les collaborateurs. Construire une équipe s’accomplit le plus efficacement lorsque, une fois les forces et les besoins analysés, ceux-ci sont transformés en rôles et en règles. C’est pourquoi il est bon que les dirigeants montrent que la participation active dans ce processus leur est importante. En effet, lorsque les coéquipiers ont la sensation de participer à la prise de décision dans la répartition des rôles et dans la définition des règles du jeu, ils acceptent mieux ces dernières et intègrent activement le changement.

Rester constructif

Qui inclut son équipe au lieu de décider uniquement s’attire la sympathie, accorde la confiance, crée un potentiel de progrès et augmente la motivation. Diriger signifie également ne pas perdre le contrôle des choses. Le chef définit les objectifs, met en place les structures nécessaires, contrôle et intervient lorsque les choses ne fonctionnent pas. Etant donné qu’aucun collaborateur ne commet de fautes volontairement, une approche constructive est toujours un atout. Pourquoi telle décision a-t-elle été prise ? Pourquoi personne n’est-il intervenu ? Pourquoi cela est-il arrivé ? Questionner et analyser encourage à réfléchir sur son propre comportement, sensibilise à l’action réfléchie et soignée, et génère une culture de l’apprentissage.

Montrer de l’appréciation

Une approche constructive est toutefois avant tout un signe d’estime, l’instrument le plus efficace pour une direction du personnel réussie, mais également le plus sous-estimé. Qui partage des louanges méritées, offre des perspectives et accorde également sa place aux relations humaines, communique ainsi aux autres une estime et un respect authentiques qui motive par là-même mieux que par nombre d’autres moyens.