Lecture en cours

Lecture en cours

Comment réussir le redémarrage d’après-crise

Retour aux résultats de recherche

Logo Sage Advice
Sage AdviceLe Blog des clés de la gestion d'entreprise
Abonnez-vous à la newsletter de Sage AdviceS'abonner

L’activité économique reprend, mais l’incertitude demeure. Comment les PME peuvent-elles retrouver leur élan après le confinement dû au corona et sortir renforcées de la crise.

De nombreuses entreprises ont été durement touchées par le confinement dû au coronavirus.  Les PME, en particulier, ont dû faire face à des pertes qui dans certains cas menaçaient leur existence ou, selon les secteurs, elles continuent de subir les conséquences de cette situation. Mais avec le bout du tunnel en vue et lorsque s’instaure une « nouvelle normalité », la confiance fait son retour. Cela offre la possibilité de faire le point, dans le but de tirer les leçons de la crise et de profiter de ce nouvel élan. Quels sont les aspects positifs et les changements à conserver à l’avenir ? Et comment est-on préparé à une éventuelle prochaine crise ?

Si les liquidités n’ont pas encore été rétablies dans la mesure souhaitée, les entreprises peuvent recourir à un prêt coronavirus conformément aux dispositions prévues par la Confédération. Même si votre entreprise applique toujours la réduction de l’horaire de travail, des leçons peuvent déjà être tirées de la crise.

En particulier dans les domaines de la numérisation, des formes flexibles de travail ou encore de la communication, les PME ont pu accomplir ces derniers mois un bond en avant qui n’aurait guère été possible dans des circonstances « normales ». Certaines entreprises ont trouvé le temps de s’occuper des choses en suspens ou d’optimiser leur technologies informatiques. Nombre d’entre elles ont été contraintes de modifier leurs modes de travail ou ont même développé de nouvelles idées d’activité. De nombreuses entreprises ont pu tirer de la crise des avantages, de nouvelles opportunités ou des changements positifs qu’elles veulent à présent pérenniser. Le défi est maintenant de ne pas perdre ces nouvelles capacités, mais de les consolider.

Work Smart : travailler intelligemment dans le futur également

Dans les entreprises où le travail mobile et indépendant du lieu de travail est pratiqué depuis longtemps, les collaborateurs n’ont guère été confrontés à des changements majeurs. Dans les entreprises où le télétravail ou les méthodes de travail Work Smart n’avaient pas cours jusque-là, les collaborateurs ont parfois dû accepter des changements fondamentaux, composer avec de nouvelles technologies ou encore commencer par installer un poste de travail à domicile.

De nombreuses entreprises ont admis qu’une présence physique permanente des collaborateurs n’est pas toujours nécessaire. Alors pourquoi ne pas permettre à ceux-ci des journées de télétravail, si cela peut améliorer leur qualité de vie ? De nombreuses personnes travaillent plus efficacement à domicile, et doivent ainsi moins se déplacer et peuvent mieux concilier vie professionnelle et familiale. Les effets positifs pour l’entreprise en sont multiples :

  • Des collaborateurs satisfaits
  • De meilleures conditions pour le recrutement du personnel
  • Un potentiel d’économie d’espaces de bureau, et donc de réduction des coûts de location, etc..

Il se peut néanmoins que des problèmes liés au télétravail aient également été rencontrés, et qu’ils doivent maintenant être résolus. Un règlement pour le télétravail créera des conditions claires à cet égard.

Poussée dans la numérisation pour les entreprises

Les PME dont les processus n’ont pas encore été numérisés et qui échangent encore des documents papier auront probablement rencontré plus de problèmes durant le confinement que les entreprises ayant atteint une maturité numérique élevée. Dans de nombreux endroits, seule la technologie a permis de continuer à travailler au cours de la crise. La numérisation permet non seulement d’assouplir les méthodes de travail, mais aussi d’optimiser les flux de travail afin d’assurer une meilleure productivité. L’échange avec les différents départements et avec le service extérieur en devient plus direct et l’échange d’informations plus efficace.

Dans certains endroits, les collaborateurs ont dû adapter leur communication aux nouvelles circonstances. Là où l’échange d’informations a gagné en efficacité, les nouvelles formes de communication devaient être maintenues à tout prix. Continuez donc à utiliser les nouveaux instruments de travail et outils numériques dans votre travail quotidien. Les ordinateurs portables, les smartphones, les casques et les outils de communication tels que Microsoft Teams, Slack ainsi que l’accès à distance aux logiciels de gestion et au stockage dans le Cloud faciliteront le travail même après le confinement.

Prêts pour de nouveaux lendemains

Si l’activité n’a pas encore redémarré comme souhaité, mettez à profit ce temps et repensez votre infrastructure et vos processus actuels. Faut-il les adapter ? De nouveaux modèles opérationnels pourraient-ils être développés ? La boutique en ligne répond-elle encore aux goûts actuels, ou n’en avez-vous encore aucune ? Le moment est peut-être venu de changer cela et d’intensifier les canaux de vente en ligne.

Après le pic survient toutefois la partie la plus difficile : ancrer fermement les nouvelles formes de travail et les nouvelles technologies dans l’entreprise. Les collaborateurs doivent entretenir et développer leurs compétences nouvellement acquises, et les processus d’entreprise doivent être numérisés. Pour cela, il est nécessaire de disposer d’un logiciel de gestion adapté, d’un prestataire de services de confiance ainsi que d’un conseiller compétent.

Abonnez-vous à la newsfeed de Sage Advice.

Recevez les derniers articles pour la gestion de votre entreprise directement dans votre boîte de réception chaque mois. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.