Lecture en cours

Lecture en cours

De la boite à chaussures au nuage

Retour aux résultats de recherche

Logo Sage Advice
Sage AdviceLe Blog des clés de la gestion d'entreprise
Abonnez-vous à la newsletter de Sage AdviceS'abonner
De la boite à chaussures au nuage

La numérisation modifie la collaboration entre fiduciaire et client non seulement au niveau technique, mais également des rapports humains. Les cinq changements les plus importants.

De la montagne de papier au Cloud

Avant: il y a encore 20 ans, il s’agissait d’un rituel plus ou moins aimé: Le chef de la PME amenait à son fiduciaire une boite à chaussures remplie à raz bord de documents pour la clôture annuelle des comptes.

Aujourd’hui: Grâce à des solutions modernes de facturation telles Sage Start, il est extrêmement simple pour les responsables de PME de saisir eux-mêmes offres, reçus et factures et de les mettre ainsi à disposition du fiduciaire dans le Cloud. L’accumulation de boites à chaussures et de documents devient superflue.

De la clôture de fin d’année au conseil

Avant: Le fiduciaire suivait un programme fixe et établissait les comptes annuels. Mais la chose s’arrêtait là.

Aujourd’hui: Le fiduciaire clôt les comptes annuels avec beaucoup moins d’efforts qu’il y a seulement quelques années. Les programmes de comptabilité auxquels également le client a accès via internet accomplissent un grand nombre d’opérations de routine automatiquement. Toutefois, le monde est plus compliqué qu’auparavant. Il manque à de nombreuses PME un conseil ciblé en matière d’impôts, qui peut à présent être confortablement fourni par le fiduciaire. Le soutien à travers des logiciels de comptabilité raffinés va cependant plus loin: aujourd’hui, l’évaluation des chiffres trimestriels et de comptes de fin d’année sont beaucoup plus parlantes qu’auparavant. De manière correspondante, le fiduciaire peut faire office de véritable conseiller et prêter assistance pour les prévisions, la planification des finances ou les conseils généraux concernant les plans d’affaires.

De la délégation à l’autonomie

Avant: Le fiduciaire arrangera bien ça. Ainsi pensait la majorité des clients, qui s’occupaient peut voire pas du tout de leur comptabilité. Aussi car la comptabilité était, littéralement, un livre à sept sceaux

Aujourd’hui: les logiciels modernes basés dans le Cloud rendent possible pour les responsables de PME d’accomplir eux-mêmes beaucoup, simplement et confortablement. Des surfaces intuitives et des masques de saisie d’utilisation conviviale rendent ce pas plus facile. À cela s’ajoute qu’aujourd’hui de nombreux fondateurs d’entreprises n’ont aucune appréhension vis à vis de la numérisation et attendent même de leur fiduciaire qu’il utilise une solution techniquement à la hauteur, qui rende possible la collaboration en ligne de manière simple et efficace.

D’une solution rigide au nuage flexible

Avant: de nombreux fiduciaires misaient il y a encore peu d’années sur leur propre système, qu’ils entretenaient sur leur serveur. Les clients devaient nécessairement utiliser la même version de logiciel. L’utilisation était d’autant incommode, et les innovations ne pouvaient être introduites qu’au prix de nombreux efforts.

Aujourd’hui: l’accès aux données ou leur transmission à lieu pour la plus grande part dans le nuage et les données sont, de manière correspondante, stockées dans le Cloud (le nuage de données). Ceci est très confortable pour les clients car ils ont accès aux données également en route, et est pour le fiduciaire considérablement moins cher à l’entretien, car il ne doit pas acquérir et entretenir son propre serveur.

Du papier confus au controlling svelte

Avant: les secrets de la comptabilité étaient enfouis dans les grands livres. Seules des années d’expérience mettaient le fiduciaire en état d’analyser parfois – dans de rares éventualités – le cours des affaires sous une perspective inhabituelle.

Aujourd’hui: La numérisation modifie non seulement le rapport entre le fiduciaire et le client, mais également souvent le modèle d’affaires du client même. Afin de garder le pas face à ces changements, le dirigeant de PME a besoin de la palette d’approches la plus large possible afin d’analyser les chiffres et leur développement. Avec les logiciels de comptabilité modernes, ceci est aujourd’hui un jeu d’enfant. Et grâce à ses connaissances approfondies, le fiduciaire peut déployer toutes ses qualités de conseiller. En effet, un nouvel angle de vue sur le chiffre d’affaires et les coûts peut aider à orienter de manière durable le modèle d’affaires dans une nouvelle direction.