Lecture en cours

Lecture en cours

La charge administrative freine la productivité de l’économie suisse

Retour aux résultats de recherche

Logo Sage Advice
Sage AdviceLe Blog des clés de la gestion d'entreprise
Abonnez-vous à la newsletter de Sage AdviceS'abonner
Etudes entreprises suisses

Les entreprises suisses perçoivent l’avenir immédiat du commerce de manière plus positive que les pays voisins. Pourtant, dans presque aucun autre pays la charge administrative n’impacte autant la productivité qu’en Suisse. Par ailleurs, la Suisse se situe en queue de peloton pour ce qui est de l’utilisation de la technologie Cloud.

Cela coûtera à l’économie suisse environ 48 milliards de francs en 2019. C’est là l’une des conclusions de l’étude « We Power the Nation » réalisée par l’institut d’études de marché et d’opinion YouGov pour le compte de Sage. En ce qui concerne les prévisions commerciales pour l’année prochaine, la Suisse se situe dans la moyenne de l’ensemble des pays de l’enquête. Alors que les pays les plus optimistes comme l’Espagne et l’Irlande prévoient une croissance de 78 % et 62 % respectivement, ce chiffre n’est que de 48 % en Allemagne. En Suisse, 55 % s’attendent à une croissance.

L’étude a une dimension internationale. Des enquêtes en ligne ont été menées auprès de 2994 entreprises dans 12 pays, dont l’Allemagne, la Grande-Bretagne, la France, l’Espagne et la Suisse. Des petites (6-49 employés), moyennes (50-249 employés) et grandes (250+ employés) entreprises ont été interrogées.

La Suisse en queue de peloton concernant le Cloud

30% des entreprises suisses utilisent la technologie Cloud pour des tâches administratives telles que les salaires, la comptabilité et les ressources humaines. Ce chiffre est relativement faible: par rapport aux autres pays sondés, il s’agit du chiffre le plus bas. La Suisse se situe donc en queue de peloton à cet égard. Un point positif cependant: 26% des entreprises suisses interrogées prévoient de passer à des solutions basées sur le Cloud pour leur administration.

Il est probable que la place relativement faible qu’occupe la technologie Cloud dans les domaines cités soit la raison pour laquelle la part du temps consacré à des tâches administratives improductives pendant une semaine de travail moyenne en Suisse est relativement élevée (7%). À titre de comparaison, ce chiffre est de 5,2% en moyenne pour les pays sondés; seules la France et l’Espagne consacrent plus de temps aux tâches administratives improductives.

Des pertes financières importantes dues à des processus administratifs inefficaces

Le manque de temps entrave le commerce international

Les quelque 3 000 entreprises réparties dans 12 pays ont également été interrogées sur ce qu’elles pensent être l’obstacle le plus important au commerce à l’heure actuelle. Le verdict est clair dans l’ensemble de l’Europe: dans 11 pays sur 12, les entreprises interrogées ont le plus souvent décrit l’incertitude politique internationale comme principal obstacle au commerce. Il n’y a qu’en Suisse qu’il ne représente pas du problème principal. Ici, c’est le manque de temps qui est considéré comme la principale entrave. Les personnes interrogées ont également mentionné les risques liés à la protection des données (22%), l’incertitude quant au respect des dispositions légales (21%) et le manque de personnel (19%).

Si l’on examine plus en détail les résultats suisses, ce sont surtout les petites et moyennes entreprises qui argumentent dans ce sens. Dans le cas des grandes entreprises, le résultat est le même qu’à l’international: pour elles, la situation politique incertaine est le facteur qui ralentit le plus fortement les échanges.

Pertes financières dues à des processus administratifs inefficaces en Suisse