Lecture en cours

Lecture en cours

Trafic des paiements : le compte à rebours a commencé

Retour aux résultats de recherche

Logo Sage Advice
Sage AdviceLe Blog des clés de la gestion d'entreprise
Abonnez-vous à la newsletter de Sage AdviceS'abonner
Trafic des paiements : le compte à rebours a commencé

L’harmonisation du trafic des paiements est imminente. Dès le 1er janvier, PostFinance passera à ISO 20022. Qui n’agit pas maintenant pourrait bientôt se retrouver en situation d’insolvabilité.

La Suisse est aux portes du plus grand changement des dernières décennies dans le trafic des paiements. À partir de 2018, les entreprises ainsi que les particuliers devront effectuer les paiements dans le nouveau format suivant ISO 20022. PostFinance ouvre le bal : dès le 1er janvier, le standard actuel ne sera plus reconnu. Cela signifie que par la suite les virements et les relevés bancaires ne pourront être exécutés que dans le nouveau format.

Ce qu’il faut faire

Qu’est-ce que cela signifie à présent pour les entreprises effectuant habituellement leur trafic des paiements à travers PostFinance, mais dont le logiciel de gestion n’est pas encore prêt pour ISO 20022 ? Alfred Meyenberg, chef de projet de l’harmonisation du trafic des paiements chez PostFinance nous renseigne :

« À partir du 1er janvier 2018 nous allons progressivement fermer les canaux actuels. À cette date, les clients non encore prêts pour ISO 20022 ne pourront pour cette raison plus effectuer leur trafic des paiements de la manière habituelle. Nous recommandons à tous les clients d’employer un logiciel ISO-compatible. »

L’étape la plus importante à effectuer est : la mise à jour du logiciel. Afin que le trafic des paiements automatisé se fasse sans encombre, une mise à jour vers un logiciel de finances et de salaires qui fonctionne avec ISO 20022 est incontournable.

Dans le changement, PostFinance joue un rôle précurseur. Qui effectue son trafic des paiements à travers une banque a encore un peu de temps : les banques ne procèderont aux changements correspondants qu’à la moitié de 2018. Cette échéance approche toutefois aussi à grande vitesse, mais personne ne sera abandonné à soi-même. Sage, les banques et PostFinance accompagnent étroitement les PME suisses dans ce changement. Un exemple issu de la pratique montre de quelle manière une PME avec 100 collaborateurs a réussi le changement avec brio. Alfred Meyenberg assure également : « En tant que leader du marché pour le trafic des paiements en Suisse, nous prenons le changement vers le standard ISO 20022 très au sérieux. En accord avec cela, nous assistons et accompagnons nos clients étroitement et avec grand engagement, en partie déjà depuis 2015. »