Lecture en cours

Lecture en cours

Indicateurs-clé du bilan: les niveaux de liquidité

Retour aux résultats de recherche

Les niveaux de liquidité

Le niveau de liquidité d’une entreprise fournit des informations sur sa solvabilité à court terme. Les niveaux de liquidité allant de 1 à 3 fournissent des informations concrètes sur la capacité à tenir les engagements financiers et à rembourser les dettes à court terme.

Le niveau de liquidité est une condition préalable importante pour le succès et la survie d’une PME. Un niveau élevé de liquidités signifie qu’une entreprise dispose de suffisamment de ressources liquides pour faire face à toutes ses obligations, telles que les factures et les dettes.

Lorsque les dettes à court terme ne peuvent pas être payées, le risque de se retrouver dans des difficultés financières persistantes augmente, allant du goulot d’étranglement en matière de liquidités jusqu’à l’insolvabilité. Des créances à court terme élevées, des chiffres de vente insuffisants ou un non-paiement de la part des clients peuvent, par exemple, entraîner ces goulets d’étranglement en matière de liquidités. Certaines créances, telles que les impôts, peuvent toutefois être différées afin de préserver la solvabilité.

Un niveau de liquidités trop élevé

Un excès de liquidités présente toutefois aussi des inconvénients. Lorsqu’une une entreprise dispose de trop de fonds, il est probable que du capital ou des biens sont inutilisés. Bien qu’il soit foncièrement avantageux de toujours disposer de liquidités, l’argent déposé sur les comptes bancaires ne rapporte que peu ou pas d’intérêts. Lorsqu’il existe un potentiel d’investissement, il est préférable d’investir le capital de manière rentable afin de stimuler la croissance de l’entreprise. En revanche, un stock matériel trop important peut être le signe de mauvais chiffres de vente ou de marchandises à faible rotation.

Calcul des liquidités

Pour la planification du futur d’une entreprise, il est important que les informations relatives aux liquidités et aux flux de trésorerie soient disponibles à tout moment. Afin de déterminer le niveau de liquidité, l’on prend en compte les ressources liquides actuelles présentes dans la caisse et/ou les comptes bancaires. De leur côté, les dettes comprennent non seulement les factures ouvertes, mais aussi les paiements aux fournisseurs, les frais de loyer, les impôts à payer ou les salaires des collaborateurs.

Les indicateurs de liquidité sont employés pour une meilleure prévisibilité du niveau liquidité. Les niveaux de liquidité allant de 1 à 3 permettent de savoir dans quelle mesure une entreprise peut faire face à ses obligations de paiement. En fin de compte, il s’agira de déterminer le niveau de liquidité que l’on souhaite atteindre pour sa propre entreprise. Dans certaines PME, l’expérience peut accroître la disposition à prendre des risques, alors que qu’une jeune entreprise sans valeurs de référence privilégiera la sécurité.

Sage 50 Extra comptabilité financière

Comptabilité numérique suivant ISO 20022 avec ajustement des comptes de liquidité automatisée.

Davantage au sujet de Sage 50 Extra

Niveau de liquidité 1 (Cash Ratio)

La niveau de liquidité 1 correspond à la liquidité en comptants. Les liquidités sur les comptes bancaires et dans la trésorerie sont mises en rapport avec les engagements à court terme. Cet indicateur fournit un aperçu rapide de la capacité de l’entreprise à honorer dans les délais ses dettes arrivées à échéance.

Formule: Ressources liquides / capitaux étrangers à court terme * 100

Pour le niveau de liquidité 1, la valeur cible est généralement de 20 à 30 %. Une valeur de 20 % signifie qu’un cinquième des engagements à court terme est couvert par des liquidités. Les valeurs varient fortement en fonction de la branche d’activité et de la propension au risque de l’entreprise. Il est donc nécessaire d’évaluer si l’objectif est d’atteindre les 30 % à 40 %, ou si une valeur inférieure à 20 % est considérée comme optimale.

Niveau de liquidité 2 (Quick Ratio)

Le niveau de liquidité 2 est très informatif en ce qui concerne les dettes à court terme et leur remboursement. Les créanciers ayant des délais de paiement courts sont confrontés aux débiteurs à court terme et aux liquidités disponibles. Contrairement au premier niveau de liquidité, les dettes à court terme sont également prises en compte dans ce cas, ce qui permet une évaluation plus réaliste de la solvabilité.

Formule: (ressources liquides + créances à court terme) / capitaux étrangers à court terme * 100

Une valeur de référence d’au moins 100 % ou mieux encore de 120 % devrait être atteinte pour le deuxième niveau de liquidité. Cela signifie que les dettes à court terme peuvent être payées sans restrictions. Lorsque cette valeur est inférieure à 100 %, il peut y avoir incapacité de paiement. Cependant, lorsque la valeur est trop élevée, trop de liquidités sont accumulées alors qu’elles pourraient être mieux utilisées pour des activités créatrices de valeur (coûts d’opportunité).

Niveau de liquidité 3 (Current Ratio)

Le niveau de liquidité 3 comprend non seulement les liquidités et les créances à court terme, mais également les réserves et les actifs circulants. La liquidité des marchandises, qui reflète par exemple la valeur des marchandises en stock, est ainsi prise en compte.

Formule: Actifs circulants / capitaux étrangers à court terme * 100

La valeur du troisième niveau de liquidité est idéalement comprise entre 150 % et 200 %. Lorsque cette valeur est beaucoup plus élevée que la normale dans la branche d’activité en question, cela peut signifier la présence de fonds inutilisés. Il peut par exemple s’agir d’un stock important entrainant des coûts de stockage, et qui pourrait être vendu.

Abonnez-vous à la newsfeed de Sage Advice.

Recevez les derniers articles pour la gestion de votre entreprise directement dans votre boîte de réception chaque mois. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.