Lecture en cours

Lecture en cours

L’idée gagnante d’entreprise

Retour aux résultats de recherche

L’idée gagnante d’entreprise

Le croquis sur la serviette en papier n’est de loin pas encore un plan d’affaires. Voici comment trouver et développer une idée d’entreprise, et comment séparer le bon grain de l’ivraie dans celle-ci.

Ce n’est pas tous les jours que vous tombez sur l’idée géniale de l’entreprise qui vous transformera du jour au lendemain en entrepreneur à succès. Pour être honnête : cela n’arrive à presque personne. Même les aventureuses histoires venues de la Silicon Valley demeurent des exceptions, et se sont souvent déroulées de manière bien différente dans la réalité. Il n’empêche : une bonne idée peut se transformer en idée d’entreprise réalisable. Mais comment trouve-t-on une idée et comment la développe-t-on ?

Définir le terrain : B2C ou B2B ?

Certains créateurs d’entreprise à la recherche d’une idée buttent sur un problème de leur quotidien ou de leur environnement et en tirent un modèle d’affaires. Celui qui désire monter une startup offrant des services ou des produits à des particuliers peut avoir du succès dans le domaine B2C.

Cette stratégie ne mène toutefois pas au but dans le domaine B2B. Ici, qui souhaite avoir une idée porteuse doit avoir des connaissances spécifiques à la branche, afin d’être en mesure d’identifier les besoins et les problèmes qui y correspondent. C’est pourquoi il convient de définir d’abord le terrain d’activité dans lequel on souhaite s’engager et de procéder aux recherches pertinentes. Vise-t-on le client final ou désire-t-on proposer son produit à une autre entreprise ?

Des idées propres ou extérieures

Une idée d’entreprise ne doit pas nécessairement réinventer le monde. Améliorer des idées préexistantes ou proposer une solution dans un cadre entièrement nouveau peut être une stratégie gagnante. Mais que le nouveau déodorant protège des odeurs durant 24, 48 ou 72 heures, ou encore que le distributeur de savon liquide à la maison fonctionne maintenant avec des piles : un problème créé de toutes pièces n’avance en rien l’entreprise. C’est pourquoi il est nécessaire de se poser la question suivante : le problème que l’on se propose de résoudre existe-t-il vraiment ?

Le moment, le groupe cible et les Buyer Personas

Au mauvais moment, la meilleure idée peut s’avérer un échec total. Le marché doit être prêt pour elle. Si il y a encore peu seuls de petits produits tels que des livres, de la musique ou des vêtements étaient acquis en ligne, des meubles encombrants s’y achètent aujourd’hui également. Ceci aurait été impensable il y a encore quelques années. Le bon moment pour l’introduction sur le marché est donc tout aussi décisif que le développement de l’idée. L’important est de faire la différence entre vraie innovation et simple ajout de fonctionnalités.

Mettre l’accent sur un groupe cible particulier est une étape importante lors du développement d’une idée d’entreprise. Afin de mieux connaitre les particularités et les besoins des clients potentiels, le concept des Buyers Personas peut être utile. Il ne s’agit pas ici de définir en gros un groupe cible, mais des personnes fictives représentant le client typique. Pour décrire de telles Buyer Personas, des membres d’un groupe cible ou des clients potentiels peuvent par exemple être interrogés afin d’obtenir de cette manière un profil aussi précis que possible. Il ne suffit pas de les questionner que sur leurs comportements de consommateurs : il faut découvrir quels sont leurs besoins, leur comportement, leurs désirs. Même lorsqu’une personne interrogée nie le besoin pour un certain produit et déclare « je n’en ai pas besoin » il convient d’analyser les différents points de ce besoin : le produit fait-il du sens dans l’environnement de cette personne ? Quel pourrait en être le groupe d’acheteurs ?

Commercialiser l’idée

De nombreux concepts et idées ne sont pas évidents, et se vendent d’autant moins facilement. Afin d’avoir du succès, il convient de montrer le mieux possible au futur client de quoi il s’agit et où se situe la valeur apportée par le nouveau produit ou le nouveau service. L’idée mûrie et développée devrait pour cette raison être concrétisée dans le plan d’affaires. Peu importe si vous avez une idée entièrement nouvelle, ou si vous améliorez une solution préexistante déjà disponible sur le marché. Qui sait être convainquant est tout à fait en mesure de générer de nouveaux groupes d’acheteurs.

Avec une bonne idée, il est possible de réaliser des choses même dans un marché en apparence saturé. Les entreprises les plus florissantes ont elles aussi des clients insatisfaits prêts à changer de fournisseur à la première occasion. Voilà peut-être un point de départ pour réfléchir à votre prochaine idée ?

Découvrir Sage Start

À la recherche d’une solution logicielle pour les offres, les factures, l’e-banking et la décompte de la TVA?

Tester 30 jours gratuitement