Lecture en cours

Lecture en cours

Le taux de capitaux propres en un coup d’œil

Retour aux résultats de recherche

Le taux de capitaux propres en un coup d'œil

Le taux de capitaux propres est considérée comme un indicateur de gestion essentiel pour l’évaluation de la solvabilité d’une entreprise. Mais comment est-il calculé? Et à combien doit-il s’élever? En voici, en un coup d’œil, les éléments de base les plus importants.

Outre les liquidités, les flux de trésorerie et la rentabilité, la part de capitaux propres (également appelée taux d’autofinancement) est l’un des indicateurs de gestion les plus importants pour évaluer une entreprise. Elle constitue le rapport entre les capitaux propres et le capital total d’une entreprise, et constitue donc un indicateur décisif pour les actionnaires, les investisseurs, les banques et les agences de notation pour évaluer la situation financière d’une entreprise.

Cet indicateur permet de tirer des conclusions sur la structure du capital d’une l’entreprise: plus la part de fonds propres est élevée, moins l’entreprise compte de capitaux d’emprunt. Un taux de fonds propres élevé indique que les liquidités sont assurées, qu’aucun goulot d’étranglement n’est à prévoir en matière de paiement, et que l’entreprise peut également faire face à des pertes financières plus importantes sans mettre en danger les intérêts des créanciers. Une part de fonds propres élevée signifie également moins de coûts liés aux capitaux empruntés, tels que les paiements d’intérêts, ce qui entraîne également un effet positif sur les liquidités. De part ce fait, le taux de fonds propres est considéré comme un indicateur significatif pour évaluer la solvabilité ou le potentiel d’obtention de crédit d’une entreprise. Un taux de fonds propres élevé témoigne d’une stabilité financière et d’une grande indépendance vis-à-vis des banques et des autres bailleurs de capitaux d’emprunt. Toutefois, celui-ci peut également avoir un impact négatif sur la rentabilité d’une entreprise, car les fonds propres représentent une source de financement coûteuse à long terme.

Comment la part de capitaux propres est-elle calculée?

Pour le calcul du taux de fonds propres, il est d’abord nécessaire de connaître le montant net des fonds propres d’une entreprise. Pour ce faire, le capital emprunté (au passif) est déduit du capital total (à l’actif) dans le bilan d’ouverture. La part de capitaux propres peut alors être calculée comme suit:

Taux de capitaux propres = Capitaux propres / Capital total * 100

Sage 50 Extra comptabilité financière

Comptabilité numérique suivant ISO 20022 avec ajustement des comptes de liquidité automatisée.

Davantage au sujet de Sage 50 Extra

À combien doit s’élever le taux de capitaux propres?

Le taux de fonds propres d’une entreprise ne peut être défini de manière générale, car il dépend de plusieurs facteurs:

  • La branche: la règle d’or du bilan stipule que les actifs immobilisés à long terme doivent être couverts par des capitaux à long terme, c’est à dire principalement des capitaux propres. En revanche, moins de fonds propres sont nécessaires lorsque l’entreprise ne présente que peu d’immobilisations. C’est pourquoi le taux de capitaux propres varie selon la branche: il est par exemple souvent faible pour les entreprises de services ou les banques. En revanche, le taux de fonds propres est relativement élevé, en moyenne, pour les entreprises manufacturières. Celles-ci présentent en effet un niveau d’immobilisations plus élevé.
  • La taille de l’entreprise: les grandes entreprises présentent tendanciellement une part de fonds propres plus élevé que les petites entreprises.
  • Le coût des capitaux d’emprunt: l’effet dit de levier a également une influence sur le taux de capitaux propres. En effet, tant que le rendement du capital total est supérieur au coût des capitaux empruntés, c’est-à-dire au paiement d’intérêts, il est avantageux d’opérer avec des capitaux empruntés. Le taux de capitaux propres s’en trouve alors réduit.

En règle générale, plus le risque entrepreneurial est haut, plus le taux de fonds propres devrait être élevé. Un taux de fonds propres augmentant chaque année indique qu’une entreprise est en mesure d’accroitre son capital par l’utilisation de fonds propres, ce qui constitue un signe de croissance solide des bénéfices.

Abonnez-vous à la newsfeed de Sage Advice.

Recevez les derniers articles pour la gestion de votre entreprise directement dans votre boîte de réception chaque mois. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.