Lecture en cours

Lecture en cours

Numérisation dans les PME : TVA et comptes annuels

Retour aux résultats de recherche

Dans l’administration de votre PME, retranscrivez-vous toujours manuellement des documents, ou les transférez-vous d’un système à l’autre par copier-coller ? Dans ce cas, un traitement numérique et automatisé peut alléger considérablement votre travail. En particulier en ce qui concerne le décompte de la TVA ou encore la clôture de l’exercice, de nombreuses tâches administratives récurrentes peuvent être simplifiées, au lieu de gaspiller beaucoup de temps, d’énergie et autres ressources.

Automatisation de la TVA

Depuis 2015, les entrepreneurs et les fiduciaires peuvent soumettre la TVA par voie numérique via le portail ESTV SuisseTax. Alors que les données du décompte devaient initialement être transférées manuellement, le portail de la Confédération offre depuis 2018 la possibilité de télécharger ces données directement à partir du programme de comptabilité. Parallèlement, le document destiné au paiement par e-banking de la TVA due à l’Administration fédérale des contributions (AFC) est lui aussi établi. Grâce au système automatisé, à l’élimination des interruptions de support média, et de ce fait à la réduction du nombre d’erreurs, les entreprises gagnent considérablement en temps et en tracas évités.

Avec toutes les solutions Sage, les entreprises peuvent non seulement établir leurs relevés de TVA par voie électronique, mais aussi les soumettent sous forme numérique. Outre les entrepreneurs ou les responsables de la comptabilité, les fiduciaires peuvent tout particulièrement bénéficier de cette option de téléchargement. En effet, les personnes effectuant les décomptes de TVA pour plusieurs clients gagnent un temps considérable en téléchargeant rapidement les informations de chaque décompte. Les fiduciaires peuvent se connecter à leurs clients directement sur le portail SuisseTax.

Vous trouverez de plus amples informations au sujet de la TVA dans notre article « Décompte correct de la TVA« . Peut-être ne devez-vous pas payer de TVA, mais envisagez-vous un décompte volontaire ? Pour cela, vous pouvez vous inscrire en ligne auprès de l’Administration fédérale des contributions. Vous aurez pour cela besoin des informations suivantes :

  • Identifiant de l’entreprise (UID)
  • Bilan et compte de résultat des derniers exercices
  • Prévisions de chiffre d’affaire
  • Numéros d’assurances sociales (pour les entreprises individuelles, les sociétés simples, les associations ou les fondations)
  • Entreprises étrangères : informations sur le représentant fiscal pour l’établissement de la procuration
  • Version actuelle du navigateur Internet, y compris l’activation de JavaScript

Appui numérique pour la clôture de l’exercice

La clôture de l’exercice peut être effectuée de manières très différentes : vous pouvez établir les comptes annuels de manière plutôt analogique et manuelle, ou alors de façon automatique à l’aide d’un logiciel de gestion. Vous pouvez par ailleurs dresser les comptes annuels vous-même ou clôturer l’année avec l’aide d’un fiduciaire. En fonction de vos préférences, l’une ou l’autre méthode vous conviendra le mieux. Le choix entre l’analogique et le numérique devrait cependant être facile pour la plupart, car cette méthode assistée par logiciel offre divers avantages. L’assistant pour les états financiers intégré au logiciel Sage vous guide pas à pas tout au long du processus. Ainsi, aucune tâche importante n’est oubliée et vous pouvez automatiser de nombreuses procédures de routine.

Les avantages d’une clôture d’exercice numérique ne sont pas uniquement évidents lorsque vous vous y attelez seul, mais également dans le cadre de votre collaboration avec le fiduciaire. Lorsque vous transférez les informations relatives à votre exercice financier de votre logiciel vers le fiduciaire, ce dernier recevra déjà toutes les informations nécessaires dans le format correct – à condition qu’il travaille avec un logiciel compatible. Cela est encore plus facile si vous et votre fiduciaire travaillez ensemble dans le Cloud avec Sage Start ou Sage 50 Extra. Cela lui permet d’accéder en temps réel à vos données comptables. Un temps considérable est ainsi épargné, tant de votre côté que de celui du fiduciaire, chez lequel plus personne ne doit fouiller dans des piles de paperasse ou taper manuellement des données. Il ne doit par ailleurs plus re-saisir toutes les transactions dans un processus laborieux, ce qui lui permet de se concentrer sur vos états financiers et vous conseiller.