Sage présente ses résultats semestriels

Des recettes récurrentes plus lentes au premier semestre : des perspectives plus solides pour le second semestre

Aperçu de la performance opérationnelle

 

  • Aucune modification importante des informations ou des orientations financières contenues dans l’annonce faite le 13 avril 2018, à l’exception de la conversion de l’encaisse, qui a été améliorée à 99 % ;
  • Croissance organique[1] des recettes de 6,3 % (S1 17 : 7,4 %), reflétant une croissance des recettes récurrentes de 6,4 % (S1 17 : 11,1 %), étayée par une croissance de 25,3 % des abonnements au logiciel (S1 17 : 30,6 %) et une pénétration des abonnements au logiciel de 44 % (S1 17 : 37 %). Croissance des recettes SSRS de 7,1 % (S1 17 : chute de 7,3 %) et croissance des recettes de traitement de 2,1 % (S1 17 : 11,3 %).
  • Progression soutenue du Sage Business Cloud, avec des recettes récurrentes annualisées (annualised recurring revenue, ARR) de 336 M £, en croissance de 57 % ;
  • Marge bénéficiaire d’exploitation organique[2] de 24,5 % conforme à l’investissement accéléré au S1 et à la réduction des frais généraux et d’administration à 13,8 % (S1 17 : 15,2[3] %) ;
  • La solide conversion de l’encaisse de 99 %, avec un flux de trésorerie disponible de 17 % des recettes, et un dividende intermédiaire de 5,65 p (8,2 % d’augmentation), consolidant les fondamentaux du modèle économique ;
  • Comme annoncé le 13 avril 2018, les orientations de l’AF18 ont révisé de 8 % à environ 7 % la croissance organique des recettes et fixé une marge bénéficiaire d’exploitation organique inchangée d’environ 27,5 %, avec des plans clairs en place pour satisfaire les orientations de l’AF18. [1] Des ajustements sont réalisés sur la période de comparaison afin de présenter les entreprises acquises comme si elles avaient fait partie du Groupe pendant toute la période. Vous pouvez lire une définition des recettes organiques et des recettes sous-jacentes dans l’annexe II. [2] La marge bénéficiaire d’exploitation organique est présentée pour la période actuelle uniquement afin de permettre à une comparaison avec la marge bénéficiaire d’exploitation sous-jacente de la période actuelle. [3] Le comparatif du S1 17 est indiqué sur une base continue.

 

Résumé financier et obligatoire Sage 1er semestre 2018

 

Progrès accomplis jusqu’ici cette année

  • La croissance des recettes au S1 18 a été affectée par une exécution opérationnelle insuffisante ne permettant pas de stimuler la croissance des recettes récurrentes, en particulier au Royaume-Uni, et par certaines baisses des licences contractuelles sur le segment Entreprises en Afrique, au Moyen-Orient et aux États-Unis ;
  • Les raisons fondamentales de ces problèmes d’exécution ont été identifiées et la direction a déjà procédé à des modifications pour permettre l’accélération des recettes basées sur les abonnements au S2 18 et au-delà, et améliorer la visibilité sur le segment Entreprises ;
  • L’exécution opérationnelle reste solide pour la majorité des régions, avec une réussite particulière en Amérique du Nord, réalisant une croissance à deux chiffres, qui reflète les progrès constants obtenus aux États-Unis, au Canada et par Sage Intacct, pondérés par une baisse des contrats Enterprise Management (anciennement Sage X3) aux États-Unis ;
  • La forte dynamique dans les entreprises acquises de Sage Intacct et Sage People reflète l’intégration soigneusement séquencée de ces sociétés ;
  • L’opportunité de marché pour Sage, telle qu’elle fut détaillée lors de la Journée des marchés des capitaux (Capital Markets Day, CMD) 2018, reste inchangée.

 

Perspectives

Le 13 avril 2018, Sage a annoncé que les orientations du groupe pour l’année fiscale 2018 étaient révisées de 8 % à environ 7 %[7] pour la croissance organique des recettes. L’objectif concernant la marge bénéficiaire d’exploitation organique ne connaît aucun changement et reste à environ 27,5 % pour l’année fiscale 2018. [7] La définition organique révisée pour l’AF18 est incluse dans l’annexe II.

L’objectif glissant à moyen terme reste que la croissance des recettes organiques atteindra 10 % sur une base durable et les marges bénéficiaires d’exploitation organiques s’établiront à au moins 27 %. D’autres économies de coût de 500 pb seront achevées sur cette période et soit réinvesties pour plus de croissance, soit réalisées en tant qu’augmentation de la marge bénéficiaire d’exploitation. Sur le long terme, Sage s’est fixé l’objectif d’atteindre des marges bénéficiaires d’exploitation organiques d’au moins 30 %.

 

Stephen Kelly, Chief Executive Officer de Sage, déclare : « Les opportunités de marché, telles qu’elles avaient été décrites lors de la Journée des marchés des capitaux, sont importantes. Sage Business Cloud reste la plateforme cloud la plus exhaustive sur le marché pour capitaliser sur ces opportunités. La croissance des recettes organiques sur la première moitié de l’exercice 2018 est inférieure de 5 M £ par rapport à nos prévisions, du fait d’une exécution des ventes plus lente que ce que nous avions prévu. Nous avons déjà commencé la mise en œuvre de plans robustes pour répondre à ces problèmes d’exécution et accélérer notre croissance à travers des recettes récurrentes de haute qualité pour tout le reste de cette année fiscale et au-delà. L’objectif des recettes révisé pour l’année fiscale 2018 reflète la performance du 1er semestre, mais également notre engagement absolu pour nous assurer que nous restons concentrés sur une augmentation des recettes des abonnements de haute qualité, en phase avec la stratégie. »