Lecture en cours

Lecture en cours

Cloud Security: faits concrets pour dissiper les peurs

Retour aux résultats de recherche

L’on entend souvent dire que le Cloud est peu sûr, raison pour laquelle de nombreuses entreprises préfèrent encore stocker leurs données sur leurs propres serveurs et ordinateurs. Notre infographie montre toutefois que, souvent, le Cloud est nettement plus sûr que les architectures sur site de l’entreprise.

Évolutivité, grande flexibilité, Time-to-Market plus rapide : les avantages du Cloud sont bien connus. Mais si de nombreuses entreprises ont déjà mis en place des technologies et des solutions Cloud, d’autres ne continuent à jurer que par des architectures sur site, sises entre leurs propres murs. Il existe en effet un préjugé persistant au sujet du Cloud : celui-ci serait beaucoup moins sûr que les serveurs et les centres de données locaux. Les inquiétudes concernant la perte de souveraineté, de contrôle et éventuellement la perte des données sont trop grandes pour que des solutions de stockage dans le Cloud soient envisagées. Même si une certaine prudence est recommandée, le Cloud est en fait plus sûr à bien des égards que les ordinateurs ou les centres de données locaux. Notre infographie résume clairement les avantages du Cloud :

Il est dans la nature des services qu’ils proposent que les fournisseurs de Cloud se doivent d’assurer la plus haute sécurité possible : la fermeture des failles de sécurité est un élément fondamental de leur modèle commercial. Les normes de sécurité qu’ils visent – et doivent atteindre – afin de rester compétitifs sont ainsi très élevées . En revanche, les entreprises avec des architectures sur site sont elles-mêmes responsables de la sécurité, une tâche délicate et difficile en particulier avec des systèmes anciens, qui sont souvent à la merci de nouvelles formes de cyberattaques.

Les entreprises avec de tels systèmes sont également responsables de l’exploitation effective des architectures sur site, pour autant qu’elles disposent des ressources et des compétences nécessaires. Dans le cas contraire, un support informatique est vite indispensable et nécessite l’aide d’un prestataire de services externe. Les clients d’un fournisseur de services Cloud n’ont pas à se soucier de ce genre de choses : ce dernier est en effet entièrement responsable du bon fonctionnement du système, et recourt pour cela à un ensemble complet de technologies les plus avancées. Avec un fournisseur de services Cloud, les processus et les responsabilités sont clairement définis dès le départ. Les mises à jour des logiciels sont également fournies de manière automatique et les utilisateurs disposent d’un large éventail d’outils de surveillance et de sécurité.

Cloud: un accès à distance sûr ainsi qu’une haute disponibilité

L’accès aux données est géré par le fournisseur de services Cloud via des droits d’accès. Une méthode sûre, car ainsi seules les personnes autorisées ont accès aux données sensibles, en toute sécurité et de n’importe où, sans failles vulnérables aux cyberattaques grâce au cryptage SSL. Dans les architectures sur site au contraire, l’accès à distance aux données n’est possible qu’à travers le franchissement de firewalls, ce qui ouvre des failles dans le réseau informatique de l’entreprise. En outre, les serveurs et les supports de données locaux sont souvent facilement accessibles aux collaborateurs, raison pour laquelle il est vite arrivé que des données importantes soient supprimées, soit accidentellement, soit par malveillance.

Cela s’applique également aux dommages causés par des influences extérieures : les incendies ou les dégâts des eaux provoquent souvent des pertes de données irréparables dans les architectures sur site. De plus, les serveurs internes des entreprises ne sont souvent pas suffisamment protégés contre les effractions ou les vols. Les fournisseurs Cloud, en revanche, s’appuient sur des sauvegardes automatisées et sur des systèmes géorédondants : les données des utilisateurs se trouvent dans deux ou plusieurs centres de données pleinement opérationnels, situés à des endroits différents. Si un centre de données est hors service en raison de travaux de maintenance, d’un incendie ou de dégâts des eaux, l’exploitation des données peut se poursuivre à travers un autre centre. Les centres de données des fournisseurs de services Cloud sont non seulement hautement disponibles (niveau de classification Tier III ou supérieur), mais ils rendent également les effractions pratiquement impossibles grâce à des concepts de sécurité et des contrôles d’accès exhaustifs.

Abonnez-vous à la newsfeed de Sage Advice.

Recevez les derniers articles pour la gestion de votre entreprise directement dans votre boîte de réception chaque mois. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.