Lecture en cours

Lecture en cours

Comment toujours rester liquide

Retour aux résultats de recherche

Comment toujours rester liquide

Les clients s’arrachent vos offres, mais il n’y a plus assez d’argent sur le compte pour les factures des fournisseurs. Les petites entreprises en particulier se retrouvent rapidement dans une crise de liquidité. Qu’est-ce qui cloche ?

Les clients s’arrachent vos offres, mais il n’y a plus assez d’argent sur le compte pour les factures des fournisseurs. Les petites entreprises en particulier se retrouvent rapidement dans une crise de liquidité. Qu’est-ce qui cloche ?

Quand vos clients paient en retard, voire pas du tout, le livre de commandes le plus rempli ne sert à rien. La raison pour le problème de liquidité se trouve en général dans le manque de vue d’ensemble sur les finances. Un logiciel de gestion moderne qui automatise les paiements et offre des fonctions de planification des liquidités peut éviter les pannes sèches. Douze conseils sur la manière de laquelle vous pouvez planifier et assurer votre solvabilité :

  1. Seuls reçoivent de l’argent ceux qui le demandent : établissez les factures dès la prestation fournie et envoyez un rappel pour les montants dus dès échéance du délai de paiement.
  2. Procurez-vous au préalable des informations sur la solvabilité, en particulier pour les grosses commandes ou mandats, ou pour les clients inconnus. Refusez dans le cas d’une mauvaise solvabilité, ou exigez le paiement en avance ou des garanties.
  3. Mettez en place des incitations pour des paiements rapides: des escomptes ou des remises pour ceux qui se décident rapidement peuvent faire des miracles.
  4. Prêtez particulièrement attention aux « mauvais payeurs », car ils peuvent eux-mêmes avoir des problèmes de liquidité. Convenez dans ces cas de règlements partiels afin d’obtenir votre dû.
  5. Oubliez les outils préhistoriques tels que le papier ou Excel. Un logiciel qui ajuste automatiquement les encaissements sur le compte bancaire avec la comptabilité facilite la vue d’ensemble sur les finances ainsi qu’un encaissement dans un délai rapide.
  6. N’hésitez pas face à l’investissement comparativement modeste dans un bon logiciel de gestion: sans logiciel adapté, la facturation et la gestion des paiements viennent à coûter en moyenne 6300 francs par année aux PME suisses.
  7. Chez 42% des PME ne mettant pas en oeuvre de planification des liquidités, la raison est le manque de temps, et chez 27% le manque de connaissances. Ces deux obstacles peuvent être réduits par un support logiciel approprié.
  8. Effectuez vos paiements dans les délais et profitez des escomptes de vos fournisseurs. Pour ce faire vous avez besoin d’une vue d’ensemble sur les factures en suspens : ne laissez pas les factures dans la corbeille d’arrivée, saisissez-les immédiatement dans votre logiciel de gestion.
  9. Pour la saisie des factures sur papier utilisez de préférence un lecteur de bulletins. Vous évitez ainsi les erreurs de saisie et ne devez plus péniblement taper les données.
  10. Just-in-time n’est pas seulement pour les grandes entreprises : évitez les stocks énormes qui immobilisent du capital et doivent éventuellement être amortis.
  11. Entretenez de bonnes relations avec votre banque et autres bailleurs de crédit: ceci est important lorsque vous devez étendre vos lignes de crédit. Les meilleures conditions pour y parvenir sont des données financières propres et transparentes avec des chiffres actuels et des pronostics solides.
  12. Et si occasionnellement cela ne suffit pas : essayez d’obtenir des conditions de paiement plus flexibles ou des paiements en tranches auprès de fournisseurs habituels, du service des impôts ou d’autres créanciers importants.

Sage Start pour créateurs d’entreprises

Grâce au Cloud, vous accédez à tout moment à vos données, et travaillez en rout et en ligne avec votre fiduciaire.

Tester 30 jours gratuitement