Lecture en cours

Lecture en cours

Six conseils pour un flux de trésorerie solide

Retour aux résultats de recherche

Logo Sage Advice
Sage AdviceLe Blog des clés de la gestion d'entreprise
Abonnez-vous à la newsletter de Sage AdviceS'abonner
Six conseils pour un flux de trésorerie solide

Connaissez-vous l’état des liquidités de votre entreprise ? En particulier en période de difficultés économiques, il convient de ne pas négliger la gestion des flux de trésorerie. Ces six conseils pratiques vous y aideront.

En particulier en période d’incertitude économique, il est de la plus haute importance de veiller constamment aux liquidités, c’est-à-dire à l’argent disponible, afin d’assurer la capacité d’action de votre entreprise. Cela implique d’une part un contrôle intensif des flux de trésorerie, mais également une optimisation des processus, et enfin des efforts de réduction des coûts. Tout cela ne peut être réalisé qu’avec beaucoup de discipline, et se trouve simplifié par l’utilisation de moyens appropriés.

1 Contrôle intensif des flux de trésorerie

Il est de la plus haute importance de connaître à tout moment la situation de votre trésorerie. Quel est le statut de chacune des factures ? Quelles sont les dépenses à prévoir dans les prochains jours et semaines ? Y a-t-il des retards dans des entrées de paiements importantes ? Où en est le solde de votre compte et comment évolue-t-il ? Un logiciel de comptabilité en mesure d’afficher les données de la banque en temps réel est d’un grand secours. Les rapports hebdomadaires peuvent ne pas être assez souples pour réagir avec promptitude à une situation difficile. Il est bien entendu essentiel, en ces temps de télétravail, de pouvoir accéder à ces données à partir d’un smartphone

2 Envoyer factures et rappels

Un conseil qui semble évident, mais qui est loin de l’être : envoyez vos factures le plus vite possible. De préférence le jour même où vous avez exécuté la commande. Dans les PME, les tâches administratives sont souvent reportées au profit du travail quotidien au service du client. De fait, les factures ne sont souvent émises qu’à la fin du mois, ce qui peut avoir un effet désastreux sur les flux de trésorerie. Encouragez vos collaborateurs à remplir les rapports de travail immédiatement, si possible directement auprès du client. Un processus numérisé permet de gagner du temps et facilite l’enregistrement des temps de travail.

Les rappels sont à inclure dans la même catégorie. Gardez un œil sur le comportement de vos clients en matière de paiement. Envoyez ponctuellement vos rappels après 30 ou 60 jours. Discutez de leur situation avec les clients qui sont en défaut. Il ne s’agit pas d’ennuyer le client, mais de garantir la solvabilité de votre propre entreprise.

Veillez également à prendre note de l’article 6 de la directive COVID 19 ! La protection du débiteur y est temporairement renforcée aux dépens des créanciers. En clair, cela signifie que votre entreprise peut se trouver dans un goulet d’étranglement en matière de liquidités car vous n’êtes pas en mesure de recouvrer l’argent qui vous est dû. Pour les travaux de plus grande envergure, il convient donc de facturer à titre d’acompte une partie du montant dû, ou du moins de le faire en cours de projet. Cela vous assure une plus grande sécurité et soulage votre flux de trésorerie.

3 Créer des mesures d’incitation

Vous pouvez atteindre un flux de trésorerie positif si vos clients paient le plus rapidement possible les factures émises. Un bon moyen d’y parvenir est d’offrir un rabais pour le paiement immédiat. Pour de nombreuses entreprises, une réduction de 3 % suffit déjà à les inciter à payer rapidement. En période de taux d’intérêt bas, le traitement rapide des paiements est doublement rentable.

4 Optimiser les stocks

Avez-vous besoin de stocks pour pouvoir gérer votre entreprise sans heurts ? L’organisation de ces stocks est un facteur décisif pour une trésorerie saine : un stock trop important a un effet négatif, et un stock trop faible peut signifier de ne pas être en mesure d’exécuter une commande lucrative. La planification des ressources (de quoi ai-je certainement besoin, sur quelles commandes puis-je compter et quelle est la situation en matière de livraison) doit faire l’objet de la plus grande attention. Des outils modernes tels qu’un logiciel ERP permettent une gestion optimale des stocks.

Juste à temps était le mot-clé par excellence avant la crise du coronavirus. Dans la mesure du possible, les commandes de l’entreprise n’étaient passées qu’à la réception de la commande du client, afin de maintenir les coûts de stockage à un faible niveau. Mais la situation a radicalement changé. Il est maintenant nécessaire de savoir ou de clarifier si d’importantes chaînes d’approvisionnement ont été interrompues et si vous devez disposer d’un stock plus important. Dans ce cas, il est essentiel que vous réfléchissiez à l’impact que cela aura sur votre trésorerie à moyen terme (coûts de stockage, perte de valeur). N’oubliez pas d’inclure des éléments tels que le loyer et les salaires dans le coût total de la tenue des stocks.

5 Optimiser les coûts

En particulier en des temps où l’avenir semble sombre, il vaut la peine d’examiner de plus près les dépenses apparemment modestes. En fonction des branches les coûts, d’impression peuvent par exemple être conséquents et il en devient intéressant de numériser complètement certains processus. Le moment est par ailleurs peut-être venu de passer à un fournisseur de téléphonie moins cher. Vérifiez aussi s’il ne serait pas préférable, pour certaines prestations, de vous procurer celles-ci sous forme de services auprès de prestataires externes. Dans ce but, il serait surement bénéfique pour votre trésorerie que vous procédiez à un calcul honnête des coûts complets (y compris tous les coûts internes cachés).

Les achats ont également un impact sur la trésorerie. Vérifiez si un leasing est plus avantageux pour certains achats, ou encore si vous pouvez payer certaines factures (par exemple les impôts) par versements échelonnés. Bien que sans importance pour la comptabilité, cela a un effet positif sur votre trésorerie.

6 Intégrez vos collaborateurs dans ces efforts

Ces conseils vous aideront à disposer des ressources financières suffisantes pour rester opérationnel. Leur mise en œuvre exige toutefois de la discipline et peut éventuellement donner une impression d’avarice. Il convient donc d’informer vos collaborateurs sur les raisons de l’adaptation des processus et des mesures d’économie. Outre à vous gagner leur compréhension, il peut s’avérer que ces derniers fassent d’autres suggestions judicieuses pour l’optimisation des flux de trésorerie.