Lecture en cours

Lecture en cours

Comment assurer la croissance d’une entreprise pendant et après une période de récession ?

Retour aux résultats de recherche

Logo Sage Advice
Sage AdviceLe Blog des clés de la gestion d'entreprise
Inscrivez-vous à l’infolettre de Sage AdviceS'abonner
croissance

Lorsque l’économie va mal, de nombreux entrepreneurs sont sur la défensive… Ils se concentrent sur la gestion de leur trésorerie, sans s’inquiéter de la croissance future de leur entreprise.

Pourquoi réfléchir à croître pendant et après une période de récession ?

Dans un premier temps, il est important que les entrepreneurs réfléchissent en permanence sur la façon de développer leurs activités, même si la croissance n’est pas à l’ordre du jour. Le monde ne s’arrête jamais de tourner et ceux qui n’y pensent pas risquent d’être à la traîne par rapport à leurs concurrents.

Ensuite, en situation de crise, une entreprise peut également afficher une croissance, parce que ses concurrentes ont du mal à garder la tête hors de l’eau… Il existe donc d’autres moyens de mesurer la croissance que de se concentrer uniquement sur le revenu brut. Accroître sa part de marché et attirer de nouveaux clients constitue également une forme de croissance. Ces éléments sont déterminants pour mesurer la croissance à long terme et, dans certains cas, sont plus importants que votre revenu brut actuel.

Enfin, tôt ou tard, l’économie reprendra. Malheureusement, vous ne pouvez pas bloquer cette date dans votre agenda, mais, dès que la reprise sera à l’ordre du jour, tout peut s’emballer ! Mieux vaut dès lors vous y préparer dès maintenant !

Définir un plan de croissance en dix étapes

  1. Adaptez vos produits et services. Méditez un instant sur les circonstances à l’origine de la crise actuelle. Le monde a soudainement été contraint de faire du commerce de manière traditionnelle. Résultats en cascades : pertes d’emplois, baisse de la confiance et diminution du pouvoir d’achat. Et même lorsque tout reviendra à la normale, vos clients auront des attentes différentes en termes de produits ou de services. Réfléchissez donc à la nécessité d’adapter certains facteurs afin de répondre à ces nouvelles attentes.
  2. Repensez votre stratégie marketing. Que vous envisagiez ou non d’adapter votre offre de produits ou de services, vous devez chercher de nouveaux moyens d’attirer des clients et des prospects. Par exemple, si vos clients sont fortement axés sur l’épargne, vous pouvez essayer de vous concentrer sur la durabilité de votre produit. Si vos clients sont plus soucieux de leur santé, vous pouvez également en faire un pilier de votre stratégie marketing.
  3. Échangez avec vos clients. Au lieu de vous fier uniquement à votre intuition, il est préférable d’impliquer également vos clients dans votre prise de décision. Prenez le pouls tant des clients actifs que des clients qui semblent avoir temporairement disparu de la surface de la Terre. Demandez leur avis et prêtez une oreille attentive à leurs besoins actuels. Vos clients seront flattés que vous les écoutiez…
  4. Tirez le meilleur parti de votre logiciel CRM. Si vous n’exploitez pas encore pleinement votre logiciel CRM, le moment est peut-être venu d’y penser sérieusement. Plus vous utilisez votre logiciel CRM, plus vous pouvez obtenir d’informations sur vos clients, leur comportement d’achat et leur cheminement dans votre entonnoir des ventes. Ce logiciel peut également vous aider à évaluer certaines tactiques marketing et à déterminer la meilleure façon d’approcher vos clients.
  5. Examinez de nouveaux segments de clientèle. Lorsque vous visez la croissance pendant et après une récession, vous devez explorer de nouveaux segments de clientèle. S’il existe certains secteurs dans lesquels vous avez déjà pensé recruter de nouveaux clients, c’est le moment ou jamais de le faire !
  6. Optimisez votre infrastructure IT. En plus d’exploiter au mieux votre CRM, vous devez également veiller à ce que votre infrastructure informatique puisse évoluer au rythme de votre croissance. À cet égard, un nouveau logiciel comptable couplé à certains services dématérialisés dans le cloud peut constituer une aide précieuse. Un logiciel de gestion du temps et de facturation ou des outils de gestion des stocks peuvent également vous venir en aide.
  7. Assurez le financement. De nombreux entrepreneurs ne disposent pas de réserves suffisantes pour réaliser les investissements nécessaires à alimenter une croissance rapide. Que vous ayez besoin de reconstituer rapidement votre stock, d’acquérir de nouvelles machines de production ou de recruter de nouveaux talents, vous avez besoin de financements. Une banque ne sera pas toujours disposée à vous accorder un prêt si les conditions économiques ne sont pas favorables. Essayez donc de contacter les prêteurs potentiels dès maintenant afin de pouvoir disposer des ressources financières nécessaires au moment où vous en avez le plus besoin.
  8. Partez à la chasse aux talents. Lorsque l’économie tourne à plein régime, la « guerre des talents » fait rage. Veillez à toujours avoir un certain nombre de candidats solides prêts à rejoindre votre équipe dès que vous en aurez besoin. Que ces candidats soient à la recherche d’un emploi ou travaillent déjà pour une autre entreprise, ils n’auront aucune objection à ce que vous restiez en contact avec eux avant de leur soumettre une offre.
  9. Surveillez vos concurrents. Eux aussi entendent se développer ! N’hésitez donc pas à jeter un œil sur leurs actions… Car il y a fort à parier qu’ils louchent sur vos clients… Essayez toujours d’avoir une longueur d’avance sur eux, car il est difficile de vous focaliser sur votre croissance si vous devez d’abord réagir aux offensives d’un ou de concurrents.
  10. Trois, deux, un… Prêts ? Partez ! Il n’existe pas de moment idéal pour la croissance de votre entreprise ! Osez vous lancer ! Si vous hésitez, vos concurrents se feront un plaisir de vous voler la politesse et de faire la course en tête !