Lecture en cours

Lecture en cours

Le déficit de productivité a augmenté de 2,6% en l’espace d’un an

Retour aux résultats de recherche

déficit de productivité

Le déficit de productivité a augmenté de 2,6% en l’espace d’un an. Sage, leader sur le marché des solutions de gestion d’entreprise dans le cloud, dévoile la deuxième édition (annuelle) de son Productivity Tracker, une étude qui s’intéresse à la quantité de temps perdu en tâches administratives. L’étude révèle que le “’Productivity Puzzle” est encore loin d’être résolu – il s’est même aggravé.

Chiffres alarmants déficit de productivité

Rien qu’au Royaume-Uni, où Sage a son quartier général, on estime que les tâches administratives absorbent, chaque année, 5,6% du temps de fonctionnement des petites et moyennes entreprises. Cela équivaut, toujours au Royaume-Uni, à une perte de 46 milliards d’euros en termes de valeur économique, au cours des douze derniers mois, soit une augmentation de 0,9% par rapport à l’année antérieure. Parmi les tâches administratives qui accaparent le plus de temps, citons la comptabilité, la génération de factures et les ressources humaines. L’étude a été effectuée auprès de petites et moyennes entreprises dans douze pays. Il n’y a aucune raison de penser que les chiffres ne sont pas tout aussi alarmants en Belgique.

Fardeau administratif

Partout dans le monde, le fardeau administratif continue de jouer des tours à la productivité des petites et moyennes entreprises: l’étude démontre qu’à l’échelle mondiale, le déficit en productivité – c’est-à-dire la valeur économique que les entreprises ont perdu en tâches administratives – a augmenté de 2,6% l’année dernière, atteignant 521 milliards de livres sterling. Dans les douze pays ayant participé à l’enquête, le temps perdu en tâches administratives – en ce compris des tâches telles que la vérification des arriérés de paiement, le traitement de factures et les tâches RH – atteint en moyenne 5,2%.

Important pour la croissance économique

La productivité est le principal défi qui se pose, à long terme, pour notre économie. On sait que les entreprises qui exportent ont tendance à être davantage productives. Dès lors, encourager un plus grand nombre d’entreprises à se lancer sur la scène internationale pourrait constituer un élément de réponse pour résoudre le puzzle de la productivité.

Les entreprises doivent adopter des compétences et des outils numériques afin de déclencher la prochaine vague de croissance économique. Cela implique que les pouvoirs publics et le monde des entreprises doivent collaborer afin de mieux comprendre l’économie. En Belgique, 15.000 sociétés utilisent Sage pour gérer leurs activités. Les responsables politiques doivent donc s’appuyer davantage sur des sociétés telles que Sage, qui sont en mesure de leur fournir d’importantes informations sur les tendances et la réalité des activités économiques en Belgique et qui peuvent dès lors contribuer à élaborer une feuille de route vers un avenir plus productif.

Déficit de productivité à cause de l’absence de compétences numériques

Toutefois, on est encore bien loin d’avoir résolu le “puzzle de la productivité”. A l’échelle mondiale, la productivité s’est en moyenne légèrement améliorée. Mais compte tenu de la croissance économique mondiale qui est plus importante que les gains en productivité, un déficit international de productivité s’est créé. A mesure que les petites sociétés grandissent, engagent davantage de personnel et contribuent plus largement à l’économie, il est possible de libérer un surcroît de valeur, essentiellement en numérisant la gestion des entreprises.

En ce début de nouvelle décennie, il est inacceptable que la croissance de petites et moyennes entreprises, qui représentent la majeure partie de l’emploi total du secteur privé en Belgique, continue d’être entravée par l’absence de solutions numériques et de compétences numériques. Moins d’un tiers des petites entreprises sondées dans le cadre de l’étude utilisent actuellement des technologies cloud pour des tâches administratives (comparé à une grande entreprise sur deux). Il existe donc clairement un fossé qui doit être comblé de telle sorte que tout le monde en perçoive les avantages.

Sage sera présent lors du forum itinérant national d’Isabel, le partenaire des comptables et PME en matière de solutions telles que paiements, extraits bancaires, fiches de salaire et e-factures, connectées au logiciel de gestion de Sage. Sage y démontrera l’intégration d’outils numériques avec ses propres solutions.