Lecture en cours

Lecture en cours

5 astuces de santé mentale pour les comptables toujours débordés

Management & RH

5 astuces de santé mentale pour les comptables toujours débordés

Une photo d'une classe de yoga. L'exercice est bon pour la santé mentale.

La santé mentale reste un sujet brûlant. Surtout à la lumière du stress et de l’isolement provoqués par la pandémie chez beaucoup d’entre nous. Cet article se penche sur ce thème encore trop souvent tabou.

La santé mentale dans le secteur de la comptabilité doit être prise au sérieux. En effet, les comptables subissaient déjà souvent des niveaux de stress élevés avant la crise du coronavirus. Parallèlement, c’est probablement l’un des secteurs qui manifeste le plus de résistance à une éventuelle assistance.

L’analyse d’une enquête menée par Kirsty Lilley, experte en santé mentale chez caba, a démontré qu’« un grand nombre de comptables ne profitent pas de l’assistance en matière de santé mentale actuellement proposée. Certains s’inquiètent même de la réaction de leur employeur face à leurs difficultés. » Conclusion : une inadéquation entre le soutien proposé et la culture de l’entreprise.

Ce type de pression n’est pas sans répercussions, parfois à long terme, sur les relations au sein de la famille et dans le cercle des amis. Par ailleurs, des doses élevées de stress, un sommeil limité et la « survie » grâce aux plats à emporter, surtout pendant la période des impôts, constituent de rudes épreuves pour votre corps. Vous risquez un burnout ou un couac de santé. Quoi qu’il en soit, ces conditions limitent également votre capacité à bien faire votre travail.

Mais à part donner votre démission, vendre votre entreprise et commencer une nouvelle vie à Bali, que pouvez-vous faire d’autre ?

Voici cinq conseils à utiliser pour retrouver un peu de sérénité.

 1. Reconnaissez que vous avez un problème

Il ne s’agit peut-être pas d’une réunion des alcooliques anonymes, mais, dans certains cas, cela y ressemble très fort. Après des années de stress et d’anxiété, il peut être difficile de savoir si votre stress est « anormal ». Un petit coup de pression est en effet stimulant pour beaucoup d’entre nous, mais il est important de savoir où se situe la limite.

Heureusement, il existe des moyens de contrôler vos symptômes. Vous pourrez ainsi vous faire une idée plus précise. Vous saurez ainsi quel doit être le ressenti d’un excès de stress, comment il s’exprime dans votre corps et comment il peut vous pousser à vous comporter.

Une fois que vous pouvez mettre un nom sur votre situation, il est beaucoup plus facile de trouver des solutions adaptées, qu’il s’agisse de modifier votre mode de vie, de consulter un psychologue, de prendre des médicaments ou même d’essayer des thérapies alternatives comme l’acupuncture ou l’hypnothérapie. Quoi que vous fassiez, surtout ne niez pas votre stress. Plus tôt vous prendrez le taureau par les cornes, plus il sera facile à dompter.

2. Trouvez et respectez vos limites

Le stress est souvent lié à l’ignorance de nos limites. Vous ne savez pas quand dire « non », vous ne savez pas si vous pouvez arrêter de travailler et vous vous sentez coupable de consacrer du temps à vous-même. Cela se manifeste souvent dans de nombreux domaines de votre vie professionnelle :

  • temps de travail nettement plus élevé que les 40 heures par semaine,
  • acceptation de clients supplémentaires alors que vous êtes déjà au maximum de vos capacités,
  • prise en charge de toutes les activités en solitaire au lieu de les confier à un sous-traitant, et
  • impossibilité de dire non alors que vous avez déjà l’impression de vous noyer.

Pour y remédier, il est parfois utile de s’imposer des règles, comme ne jamais faire plus d’une ou de deux heures supplémentaires par jour ou limiter ses heures de travail le week-end (ou ne pas travailler du tout). Afin de vous faciliter la tâche et de gagner du temps, vous pouvez aussi automatiser les tâches répétitives grâce à un logiciel de comptabilité dans le cloud.

Il est également utile de déléguer. Nous savons à quel point vous prenez votre travail au sérieux, et nous sommes conscients qu’il peut être difficile de sous-traiter à des professionnels moins expérimentés, d’autant plus qu’il faut du temps pour les former et qu’il peut y avoir des problèmes d’adaptation en cours de route. Si la tâche peut vous sembler difficile au début, le soulagement que vous ressentirez à long terme en vaudra la peine.

Enfin, vous l’ignorez peut-être, mais vous ne devriez pas accepter tous les clients qui sollicitent vos services. Soyez sélectif sur la nature et la quantité de travail que pouvez assumer, et sur le type de clients que vous préférez. Si quelqu’un se présente avec une boîte de reçus alors que vous travaillez déjà dix heures par jour, orientez-le vers quelqu’un d’autre.

3. Planifiez vos horaires de travail

Savez-vous ce qui aide à réduire le stress ? Commencez par ne pas ressasser toutes vos tâches. L’une des meilleures façons de le faire est de les noter, soit dans la traditionnelle liste À faire, soit dans d’ingénieuses versions numériques, comme Monday.com ou Asana. En consignant tout par écrit, vous dégagez un espace de réflexion sans craindre d’oublier quoi que ce soit.

Si vous voulez être encore plus serein, veuillez planifier le travail de la semaine suivante chaque vendredi. Prévoyez du temps pour les tâches courantes, comme la vérification des e-mails, les appels téléphoniques et les réunions. Attribuez ensuite des heures à toutes les tâches qui doivent être traitées pendant la semaine. Vous pouvez même prévoir un jour sans réunion une fois par semaine pour vous donner au moins une journée de concentration sans interruption. Encouragez les autres membres de votre bureau à en faire de même.

4. Consacrez du temps à votre santé

C’est très simple : vous savez qu’une alimentation saine, un sommeil suffisant et un exercice régulier sont importants pour rester fort mentalement et physiquement. Mais lorsque vous êtes rivé à votre bureau toute la journée, il n’est pas toujours tentant d’aller faire de l’exercice et de préparer un repas sain. Après tout, vous devez aussi pouvoir vous reposer !

Vous l’aurez compris : essayer d’être un « super moi », c’est un peu comme jongler. Il arrive parfois que vous ne puissiez pas garder toutes ces balles en l’air en même temps. Il arrivera un moment où quelque chose cédera. Pourquoi ne pas envisager les choses sous cet angle : est-ce que c’est toujours vous, votre sérénité, votre famille et votre bien-être qui doivent en pâtir ? La réponse est non.

Et d’ailleurs, vous êtes un expert-comptable beaucoup plus productif et sympa lorsque vous ne vous noyez pas. Prendre soin de sa santé est donc une victoire pour tous.

5. Réservez un moment rien que pour vous

Vous consacrez une tellement grande partie de votre vie à travailler et à faire avancer les choses. Quel pan de votre vie est vraiment à vous ? Vous devez vous ménager plus d’espace pour vous.

Commencez par consacrer au moins cinq minutes par jour à quelque chose qui vous fait du bien. Ça peut être n’importe quoi. Vous serez parfois surpris par ce qui vous convient le mieux. Les choses que vous évitez le plus (comme l’exercice régulier, la tenue d’un journal, la danse ou l’art) vous font souvent vous sentir mieux depuis des années.

Vous êtes responsable de votre bien-être

Si votre santé mentale vous préoccupe, ne restez pas les bras croisés. En définitive, vous êtes le seul à pouvoir agir. Les problèmes de ce genre se résolvent rarement d’eux-mêmes, et vous ne voudriez pas qu’il en soit ainsi, surtout lorsqu’un autre mode de vie, beaucoup plus agréable (et productif), est possible.