Lecture en cours

Lecture en cours

Comment lancer un cabinet comptable ?

Retour aux résultats de recherche

Comment lancer un cabinet comptable ? Un expert-comptable est dans un bureau vide à côté d'une plante à croissance

Comment lancer un cabinet comptable ?

Envisagez-vous de lancer votre propre cabinet comptable ? Dans ce cas, nous nous ferons un plaisir de vous guider en vous procurant une série de conseils pratiques.

De multiples raisons peuvent vous pousser à ouvrir votre propre cabinet comptable. Peut-être avez-vous déjà travaillé pendant plusieurs années comme comptable au sein d’une entreprise et vous êtes prêt à sauter le pas. Peut-être désirez-vous prendre votre sort en mains. Ou peut-être ressentez-vous un désir brûlant de lancer votre propre société…

Qu’importe la raison sous-jacente. Nous vous faisons découvrir, ci-dessous, les principales étapes qu’il vous faudra franchir pour assurer la réussite de votre propre cabinet comptable.

Quelle est la différence entre un expert-comptable et un expert-comptable certifié ?

Les termes “expert-comptable” et “expert-comptable certifié” sont souvent utilisés indifféremment même s’il s’agit essentiellement de deux rôles distincts.

Un expert-comptable assure le suivi des rentrées et sorties d’argent en assurant une administration financière précise. Il aide les petites et moyennes entreprises à effectuer les tâches suivantes :

  • préparation de la déclaration de fin d’exercice en matière d’impôts et de TVA
  • suivi de la trésorerie au quotidien
  • gestion efficace des finances

Quiconque désire devenir un bon expert-comptable doit travailler avec précision et avoir une bonne compréhension des questions financières.

Certains experts-comptables proposent également des services en matière commerciale, aidant les entreprises à signer de bons accords que ce soit pour le renouvellement d’assurances, l’achat de nouveaux équipements ou le leasing de voitures de société.

Quel est le rôle d’un expert-comptable certifié ?

Un expert-comptable certifié peut assumer différents rôles pour le compte de ses clients. En voici quelques-uns :

  • évaluation de la situation financière de l’entreprise et relais de ces informations aux autorités compétentes
  • établissement des comptes annuels
  • mise en oeuvre de compétences spéciales rendues nécessaires par la nature analytique et complexe de la comptabilité
  • intervention en tant que personne de confiance pour le compte des entreprises

Combien devez-vous facturer pour vos services ?

Il n’existe pas de réponse toute faite à la question de savoir quel tarif vous pouvez appliquer pour vos services. Vous devez par contre tenir compte des éléments suivants :

  • votre expérience comptable
  • les besoins du marché
  • le type de services que vous prestez
  • la taille de l’entreprise pour laquelle vous travaillez

Généralement, les experts-comptables appliquent un tarif horaire ou facturent un montant fixe par mois.

Fixer vos tarifs vous demandera un effort les premiers temps mais ne proposez pas des prix trop bas pour vos services. N’oubliez pas que vous vendez une expertise et que les clients ont réellement besoin de la valeur ajoutée que vous leur proposez.

Les logiciels peuvent vous aider à gérer les processus opérationnels

Du logiciel peut vous aider à caractériser en temps réel le fonctionnement d’une entreprise. Vous êtes ainsi à même d’analyser les chiffres et d’informer vos clients de telle sorte qu’ils puissent prendre de meilleures décisions.

En optant pour un logiciel cloud tel que Sage Cloud Demat, vous accédez aux chiffres à partir de n’importe quel appareil, n’importe quand et quel que soit l’endroit où vous vous trouviez. Cela signifie que vous êtes en mesure de parcourir les chiffres en compagnie de vos clients et de répondre aisément à leurs éventuelles questions.

Comment lancer un cabinet comptable ?

Prêt à faire vos premiers pas ? Voici les étapes par lesquelles vous devez passer.

Faites un peu de recherche et élaborez un plan d’affaires

Avant de lancer votre propre cabinet, vous devez vous poser quelques questions…

Qui seront vos clients ? Vous adressez-vous à de petites sociétés (employant moins de 50 personnes), à des micro-entreprises ou à des sociétés unipersonnelles ?

Comment comptez-vous identifier des clients ? Vous pouvez en trouver parmi vos amis et membres de votre famille, les convaincre de vous suivre après les avoir côtoyés dans votre emploi antérieur, recourir à de la publicité locale, créer un site Internet, vous appuyer sur les réseaux sociaux ou miser sur le bouche-à-oreille.

Quels services désirez-vous proposer à vos clients ? Cela dépendra largement des besoins de vos clients.

Comment comptez-vous interagir avec vos clients ? Désirez-vous ou non passer entièrement par une collaboration en ligne ? Proposerez-vous des services ponctuels ou opérerez-vous d’emblée selon un contrat au long cours ?

Vous devez apporter une réponse à toutes ces questions dans votre plan d’affaires.

Avez-vous préparé un plan pour un an, trois ans, voire même cinq ans ? Quels sont vos objectifs, comment définissez-vous le succès, combien de personnes voulez-vous employer à terme ?

Il est important, dès le départ, de définir une trajectoire claire que vous suivrez afin de pouvoir atteindre vos objectifs.

Devenez comptable agréé

Pour ouvrir votre propre cabinet, vous devez être un expert-comptable certifié. Vous devez pour cela disposer du bon diplôme, passer un examen d’admission, effectuer un stage de minimum trois ans et maximum huit ans, passer des épreuves intermédiaires et, ensuite, un examen d’aptitude. Après avoir réussi votre examen d’aptitude, vous pouvez prêter serment auprès du tribunal de l’entreprise et vous inscrire au registre public. Vous trouverez davantage d’informations sur ce parcours sur le site Internet de l’ITAA, ou Institute for Tax Advisors & Accountants. Cet organisme a changé de dénomination internationale suite à la fusion intervenue entre le BIT et l’IPCF. L’ITAA représente plus de 16.000 membres et stagiaires. S’y ajoutent encore plus de 20.000 salariés qui travaillent dans le monde de la comptabilité auprès de cabinets agréés.

Contractez une assurance

Pour être agréé et demeurer expert-comptable, vous devez assurer la couverture de votre responsabilité civile professionnelle en souscrivant un contrat d’assurance. Si vous n’êtes pas assuré, vous commettez une faute déontologique et vous ne pouvez par ailleurs pas, aux termes la loi, continuer d’exercer au titre d’expert-comptable.

Plus d’informations ici.

C’est parti !

Après avoir franchi les étapes susmentionnées, vous êtes prêt à ouvrir votre propre cabinet. C’est également le moment de décider si vous désirez travailler de chez vous ou dans un bureau. Cette dernière option implique évidemment des frais supplémentaires.

Vous devez également régler toute une série de détails pratiques, tels que l’acquisition d’un ordinateur (portable ou de bureau), d’un logiciel de comptabilité, de fournitures de bureau et l’ouverture d’un compte bancaire professionnel.

Rapport : L’Expert-Comptable au coeur du changement

Des données exhaustives et conseils pratiques pour les experts-comptables en exercice basés sur les dernières recherches indépendantes. En cette année 2020, le monde fait face à des défis hors du commun. En tant qu’expert-comptable, vous fournissez les conseils et l’assurance nécessaires aux clients qui peinent à s’adapter et à maintenir la continuité, dans une période qui ne peut être décrite que comme étant sans précédent.

Téléchargez le guide

Abonnez-vous à la newsletter Sage Advice et recevez, directement dans votre boîte email, nos tous derniers conseils.