Lecture en cours

Lecture en cours

Qu’est-ce qu’une People Company ? Cinq choses à savoir

Retour aux résultats de recherche

Deux collègues font un selfie, elles sont fières qu'elles travaillent chez un People Company

Qu’est-ce qu’une People Company ? Cinq choses à savoir

Vos collaborateurs sont-ils vos atouts les plus précieux ?

De nombreux chefs d’entreprise répondront sans doute à cette question par l’affirmative — mais les placent-ils réellement, dans la pratique, au premier rang de leur réussite commerciale, avant toute autre chose ?

Si c’est le cas et si leurs salariés pensent, eux aussi, que c’est effectivement le cas, on se trouve alors face à une People Company.

Les People Companies sont conscientes que les besoins et les exigences de leurs collaborateurs et de leurs postulants sont en train de changer. L’implication des collaborateurs a fortement régressé dans certaines sociétés. Résultat ? La productivité a atteint un nouveau niveau-plancher.

Les People Companies savent qu’elles doivent non seulement être bien préparées si elles veulent remporter la guerre des talents et attirer et conserver les meilleurs candidats. Elles se ménagent par ailleurs une belle longueur d’avance en matière d’automatisation et de gestion et se concentrent sur leurs salariés.

1. Qu’est-ce que les People Companies ?

Pour le formuler simplement, une People Company est une organisation où les collaborateurs sont l’atout le plus précieux et où la réussite de la société dépend de celle du personnel.

Les dirigeants de People Companies savent que chouchouter leurs salariés est essentiel pour leur croissance. Ils font savoir à leurs collaborateurs — par le biais d’actions autant que de paroles — à quel point ils sont appréciés et importants pour leur propre succès.

Cela se traduit dans la manière dont les salariés ressentent leur entreprise et dans le résultat de leur travail. En réalité toutefois, il est souvent plus compliqué que cela de déterminer si une société est une People Company.

Si vous deviez demander à la plupart des chefs d’entreprise s’ils sont une People Company, ils vous répondraient sans doute par l’affirmative. Néanmoins, notre dernière enquête en date, effectuée auprès de plus de 500 responsables RH, révèle que 55% des dirigeants estiment que leur société est centrée sur l’humain — et que seulement 29% des salariés sont de cet avis.

2. Les People Companies anticipent

Les dirigeants visionnaires prennent les devants en automatisant les processus afin de se ménager davantage de temps . Ils utilisent par exemple ce temps supplémentaire pour se concentrer davantage sur leurs collaborateurs.

Dans leur vie quotidienne, les salariés sont également des consommateurs qui peuvent quasiment tout acheter en ligne. Leurs attentes sont similaires sur le lieu de travail. Les People Companies leur permettent de collaborer aisément avec d’autres équipes et de retrouver tout ce dont ils ont besoin en ligne, en ce compris lorsqu’ils travaillent de chez eux.

En soi, l’automatisation et la numérisation ne suffisent pas. Être une People Company exige également des dirigeants qu’ils créent des expériences passionnantes pour leurs collaborateurs.

3. Les People Companies veillent à de bonnes expériences de travail, avant même le premier jour

Finie cette époque où les entreprises pouvaient se contenter de publier une offre d’emploi en ligne et d’attendre que les candidats affluent. Désormais, toutes les entreprises doivent afficher clairement les avantages que revêtent leur marque et leur réputation d’employeur afin d’attirer les meilleurs.

Les People Companies appliquent des techniques de marketing axées sur le consommateur afin de se profiler efficacement auprès des candidats. C’est ce que nous appelons le People Marketing.

Mais ce n’est qu’un début. Les People Companies tissent des relations avec les candidats et leur procurent de bonnes expériences tout au long du processus de recrutement. Elles ne se contentent pas de lunchs gratuits, de lieux de travail attractifs et de congés illimités.

Elles connaissent leurs collaborateurs et ce qui les anime — et elles exploitent cette information pour générer un employer journey qui stimule sans cesse les salariés et en obtient le meilleur.

4. Les People Companies ne prennent pas leurs décisions sur base d’intuitions ou de feuilles de calcul

Dans une People Company, les dirigeants savent, en analysant les données, ce qui motive leurs collaborateurs.

Les entreprises peuvent utiliser les données concernant les individus afin de dégager une vision plus probante et prédictive de leurs salariés et de leurs motivations. Cette connaissance peut alors être utilisée pour prendre des décisions mieux informées, basées sur les faits.

Il devient possible d’utiliser les données à des fins prédictives, de telle sorte que les responsables puissent comprendre le comportement et les motivations des collaborateurs et s’en servent pour prendre des décisions.

5. Être une People Company est essentiel pour réussir

Les sociétés qui s’appuient sur les faits pour prendre des décisions donnent naissance à de bonnes expériences de travail et se montrent progressistes dans leurs rapports avec les collaborateurs.

Elles ne le font pas parce qu’il est bon ou amusant de procéder ainsi. Elles savent qu’une People Company est cruciale pour la réussite et la croissance de leur entreprise. Et elles savent que ce n’est là que la partie émergée de l’iceberg.