Lecture en cours

Lecture en cours

Trois astuces pour diriger votre équipe avec succès

Retour aux résultats de recherche

Logo Sage Advice
Sage AdviceLe Blog des clés de la gestion d'entreprise
Inscrivez-vous à l’infolettre de Sage AdviceS'abonner

Un manager qui ne gère pas correctement son entreprise crée une certaine frustration sur le lieu de travail. Mais comment parvenir à bien gérer son entreprise ? Cet article vous donne trois astuces pour tenir les rênes de votre entreprise très efficacement.

Comment reconnaître un mauvais leader

Les éléments ci-dessous caractérisent un mauvais leadership :

  • considérer les collaborateurs comme un coût plutôt qu’une valeur ajoutée, et ne pas prêter attention à leur bien-être. Les collaborateurs ont ainsi le sentiment d’être remplaçables ;
  • microgérer, se méfier de l’équipe et refuser de lui confier du travail. La croissance de votre entreprise est ainsi entravée, car votre équipe n’a pas la possibilité de prendre des décisions ou de gérer des projets elle-même ;
  • avoir peur du changement. La technologie et la façon de travailler sont ancrées dans le passé parce que le responsable s’y sent plus à l’aise. Les membres de l’équipe craignent que cela ne nuise à l’entreprise ;
  • repousser les décisions difficiles. Être apprécié et éviter les conflits semblent plus important que prendre des décisions. Les collaborateurs sont frustrés par ce manque de leadership.
Il arrive souvent que la personne en position de leadership ne souhaite pas être un mauvais dirigeant. Elle n’a tout simplement jamais acquis les compétences pour diriger une équipe efficacement.

Quelle est la conséquence d’un mauvais leadership ?

Les collaborateurs qui ne croient plus dans les dirigeants de leur entreprise suivent généralement l’une des deux voies suivantes. Certains opteront pour un nouvel emploi, les autres resteront, mais perdront toute motivation. Ce scénario est peut-être encore pire que de perdre des talents, parce que ces collaborateurs se plaignent auprès des autres et font chuter le moral de l’équipe. Finalement, cela empêchera également votre entreprise de prendre d’autres mesures pour se développer.

Comment diriger ?

Diriger n’est pas si simple. Les collaborateurs et leur développement personnel constituent un critère important. Les raisons pour lesquelles vos collaborateurs ne vous considèrent pas comme un bon chef sont souvent à chercher dans la combinaison de fortes attentes et d’une mauvaise communication. Si vous créez des attentes et que vous ne les communiquez pas correctement, vos collaborateurs ne vous considéreront pas comme un leader fort.

Voici quelques astuces pour diriger vos collaborateurs avec succès.

Définissez des attentes élevées. Votre entreprise doit avoir un plan stratégique qui recense les objectifs de l’entreprise et soutient les stratégies ou les initiatives en fonction de ces objectifs. Chaque partenaire, chaque manager et chaque collaborateur ont également besoin d’un plan personnel de 90 jours qui soutient ces objectifs. Ce plan individuel par collaborateur doit s’inscrire dans le cadre d’un plan stratégique au niveau de l’entreprise, et permettre à votre équipe de comprendre les attentes et de réaliser que leur travail vaut le temps et l’énergie qu’ils y investissent.

Mesurez et dressez un rapport. C’est une chose que de fixer des objectifs. C’en est une autre de s’assurer que les références et les IPC sont mesurés et font l’objet de rapports afin que votre équipe puisse constater le chemin accompli et le parcours à accomplir. Les statistiques financières sont importantes, certes, mais elles ne sont pas l’unique manière de suivre les résultats. Si, par exemple, vous avez défini une augmentation des revenus comme objectif stratégique, vous souhaitez peut-être connaître et tenir à jour le nombre d’événements de networking auxquels participe votre équipe et le nombre d’entretiens et de conversations entretenues avec des clients existants. Avoir une vue sur vos objectifs et sur la façon de mesurer vos progrès en ce sens permet à tout le monde de savoir pour quoi il travaille.

Reconnaissez et validez. Tout feed-back entretient la passion. Les collaborateurs veulent savoir où ils en sont. Il est donc nécessaire de fournir un feed-back régulier pour discuter des progrès et de la performance. Votre équipe a ainsi le sentiment qu’elle peut encore mieux faire et le feed-back contribue ainsi à la motiver.