Lecture en cours

Lecture en cours

Démarrer une entreprise sans argent

Retour aux résultats de recherche

Un homme regarde son portefeuille vide et veut démarrer une entreprise sans argent.

Démarrer une entreprise sans argent

Qu’ont donc en commun Hewlett-Packard, Subway et Mattel ? Outre le fait qu’il s’agisse de marques mondiales, toutes trois ont pratiquement démarré sans capital.

Il peut paraître décourageant de démarrer une société sans argent. Mais la chose est souvent parfaitement faisable – moyennant un minimum de planification.

Découvrir la manière dont on peut lancer une société sans argent peut même avoir son côté positif. Cela signifie que vous ne devrez pas puiser dans votre tirelire et que vous devrez adopter une démarche frugale, créative et hardie.

Ce blog vous livre toutes les informations dont vous avez besoin pour démarrer une entreprise sans argent. Voici les sujets que nous y abordons :

  • Peut-on lancer une entreprise sans argent ?
  • Choisir un modèle économique peu onéreux
  • Calculer ses charges d’exploitation
  • Minimiser ses dépenses
  • Planifier sa trésorerie
  • Se mettre, si nécessaire, en quête d’un financement

Peut-on lancer une entreprise sans argent ?

Oui, il est bel et bien possible de créer une société sans le moindre sou.

En partant du principe que vous disposez de compétences monnayables et d’un minimum d’équipement, vous devriez être en mesure de commencer à engranger des revenus.

Cela peut concerner des activités telles que :

  • services de nettoyage ;
  • promenade de chiens ;
  • services de livraison ;
  • réparations.

Ceci étant dit, la plupart des start-ups exigent au moins une petite mise de fonds — mais vous n’avez pas besoin d’un gros montant. Au Royaume-Uni, près d’un quart des start-ups démarrent avec moins de 1.000 livres sterling.

Si vous percevez un revenu, c’est une bonne idée de mettre un peu d’argent de côté et de lancer votre société lorsque vous disposerez d’une réserve suffisante.

Choisir un modèle économique peu onéreux

Si vous n’avez pas de liquide sous la main, mieux vaut opter pour un modèle économique qui n’exige pas trop d’argent pour débuter.

Il est généralement beaucoup moins onéreux de lancer une société de services qu’une entreprise qui vend des produits. Vos revenus seront en effet le fruit de vos compétences et de votre temps plutôt que d’objets physiques que vous devez fabriquer, acheter ou entreposer.

Parmi les entreprises ou activités qui procurent des services à moindres frais, citons par exemple :

  • Cours particuliers et formations ;
  • Consultance ;
  • Photographie ;
  • Rédaction ;
  • Traduction ;
  • Conception graphique ;
  • Marketing digital.

Calculer ses charges d’exploitation

Si vous envisagez de lancer une entreprise sans argent, c’est une bonne idée de calculer les frais que vous estimez devoir assumer. Cela vous permettra de vous fixer un objectif, en termes d’épargne, afin de disposer de suffisamment d’argent pour être à l’aise lors du lancement.

Les frais typiques d’une start-up incluent :

  • marketing et stratégie de marque : qu’il s’agisse d’imprimer des brochures, de développer un site Internet ou de recourir à un designer pour créer un logo, vous devrez dépenser de l’argent pour faire la promotion de votre société
  • frais d’enregistrement : l’enregistrement d’une société unipersonnelle à la Banque Carrefour des Entreprises ne vous coûtera que 82,50 euros ; par contre, le lancement d’une s.a. implique des frais de notaire – comptez entre 1.000 et 1.500 euros, hors TVA
  • actifs : autrement dit, le matériel et l’inventaire (si vous voulez vendre des produits) – il s’agit par exemple d’un ordinateur, de fournitures de bureaux, de matières premières, etc.
  • coûts : on parle ici des coûts fixes ou récurrents afférents à une gestion d’entreprise, tels que la location d’un bureau, les salaires, les abonnements et l’hébergement du site Internet
  • services professionnels : il peut s’agit de services que vous externalisez, tels que que votre comptabilité, des brevets et des assurances d’entreprise.
Répertoriez tous les frais potentiels auxquels votre société devra faire face avant même son lancement ainsi que les dépenses mensuelles moyennes encourues en temps normal.

Essayez d’être le plus réalité possible — il vaut toujours mieux surestimer les coûts plutôt que d’avoir des surprises plus tard.

Minimiser ses dépenses

Si vous désirez démarrer une entreprise sans argent, il est crucial de limiter vos coûts au maximum.

Voici quelques mesures simples que vous pouvez prendre :

Travaillez de chez vous

Lancer une société à partir de son domicile est nettement moins onéreux que de louer un bureau, un entrepôt ou un magasin. Cela aura aussi pour effet de minimiser vos frais de déplacement.

Utilisez des services en ligne gratuits ou bon marché

Vous trouverez en ligne une abondance de services gratuits que vous pouvez utiliser afin de réaliser des économies.

Vous pouvez développer gratuitement un site Internet élémentaire grâce à des services tels que WordPress ou Wix et faire efficacement la promotion de votre société via Facebook, Instagram ou d’autres réseaux sociaux du genre.

Via des sites tels que Fiverr, vous pouvez également trouver des personnes qui effectuent certaines tâches à tarif modéré.

Pensez aux équipements gratuits

La plupart des entreprises ont au moins besoin d’un ordinateur pour démarrer. Vous en possédez peut-être déjà un mais il est souvent possible de dénicher des équipements gratuits via des sites Internet tel que FreeCycle.

Il se peut également qu’un ami ou un membre de la famille puisse vous prêter du matériel jusqu’à ce que vous ayez suffisamment d’argent pour acheter vos propres outils.

Essayez par ailleurs de limiter au maximum vos dépenses personnelles au début. Cela n’a certes rien d’amusant mais cela en vaudra la peine à plus long terme.

Planifier sa trésorerie

Saviez-vous qu’un manque de ressources financières est la deuxième cause la plus fréquente de l’échec d’une entreprise ?

Si les clients ne paient pas leurs factures dans les temps, vous-même ne pourrez pas effectuer vos paiements ou rémunérer vos employés (si vous en avez).

Et c’est là une chose encore plus cruciale si vous démarrez une entreprise sans argent.

Accepter un emploi à temps partiel peut être une bonne idée afin de pouvoir continuer à payer votre loyer et vos factures. Ou, si vous avez un emploi, essayez de gérer votre entreprise en soirée et pendant les week-ends.

Se mettre, si nécessaire, en quête d’un financement

Il est tout simplement impossible de lancer certains types de société sans argent. Il peut s’agir par exemple de sociétés dans les secteurs de la fabrication, des technologies, de la construction, du commerce de détail et de l’horeca.

Si vous êtes dans ce cas, le mieux est d’envisager de contracter un emprunt ou de rechercher un financement.

Emprunt bancaire

Vous pouvez espérer décrocher un crédit professionnel auprès d’une banque, bien que cela puisse s’avérer difficile si vous ne pouvez pas déposer de garantie.

Subsides et financement public

Des aides publiques existent pour certains secteurs et régions. Par exemple : SPW Recherche pour Wallonie et Innoviris pour Bruxelles.

Banque familiale

Des membres de la famille et des amis vous accorderont potentiellement un prêt sans intérêt, en échange (ou non) d’une participation dans votre société.

Crowdfunding

Il existe différents sites de crowdfunding (financement participatif) — tels que GoFundMe et Kickstarter — qui permettent aux gens de donner de l’argent ou d’acheter de petites participations dans votre idée s’ils la trouvent intéressante.

Business angel

C’est là une piste souvent associée aux start-ups technologiques. Un business angel est une personne privée fortunée qui investit dans votre entreprise en contrepartie d’actions.

Découvrez comment vous pouvez lancer votre entreprise sans argent

La première étape pour devenir votre propre patron consiste à découvrir comment lancer une entreprise sans argent.

Moyennant une bonne planification et un peu de chance, un manque d’argent ne devrait pas être un obstacle se dressant entre vous et votre réussite professionnelle.

Le kit de survie de la PME

Un petit guide pratique destiné à aider votre société à se lancer et/ou à survivre à cette période critique.

Téléchargez le guide
6,319 lecteurs ont téléchargé ce guide
6,319 lecteurs ont téléchargé ce guide

Abonnez-vous à la newsletter Sage Advice et recevez, directement dans votre boîte email, nos tous derniers conseils.