Lecture en cours

Lecture en cours

Télétravail et digitalisation des processus : 2 priorités convergentes

Retour aux résultats de recherche

Télétravail et digitalisation aide la gestion

Alors que le télétravail est désormais encadré par un accord social et que les entreprises accélèrent leurs projets de transformation digitale, il est intéressant de constater combien télétravail et digitalisation doivent aller de pair.

Télétravail et digitalisation constituent en effet deux ressources qui ensemble donnent à l’entreprise les marges de manœuvre indispensables en période de pandémie. Pouvoir fonctionner à distance du risque en maintenant ses capacités de pilotage, d’analyse et d’exécution est clairement un levier de continuité d’activité.

Une fois affermies les bonnes pratiques de management à distance, enjeux du premier confinement, le challenge est maintenant de concilier télétravail et digitalisation dans les processus de gestion.

Démonstration en trois exemples :

– Améliorer la disponibilité du cash grâce à la digitalisation du recouvrement

– Soutenir l’engagement des salariés à travers la digitalisation de la gestion des congés et des absences

– Resserrer les liens de l’écosystème à la faveur de la digitalisation du circuit de validation des factures fournisseurs

Télétravail et digitalisation : accélérer le recouvrement

Généraliser la culture du cash à l’échelle de toute l’entreprise est une mission qui s’impose de plus en plus à la fonction finance. En effet, la crise est venue rappeler opportunément combien la disponibilité des ressources et la visibilité de la prévision de trésorerie sont des atouts pour résister. Voire pour faire évoluer son modèle économique.

Or, dans un contexte de télétravail :

– Les acteurs sont dispersés

– Le risque de voir se diluer les responsabilités est renforcé

C’est pourquoi se doter d’une solution avancée de digitalisation du recouvrement des factures paraît encore plus indispensable.

Télétravail et digitalisation du recouvrement sont ainsi parfaitement compatibles. Et même aisés à conjuguer si la solution choisie est exploitée dans le Cloud. L’entreprise peut alors s’appuyer sur un véritable réseau social du recouvrement, où chaque acteur est responsabilisé selon sa position dans la chaîne de valeur.

Développer l’autonomie RH

Les solutions numériques personnelles nous ont habitués à la simplicité du digital et à l’exercice d’une véritable autonomie sur des pans de notre quotidien jadis réservés aux experts :

– Gestion de notre compte bancaire

– Recherche d’informations

– Commandes et achats

Il est peu de dire que la demande d’autonomie ne s’arrête pas à la porte de l’entreprise. Bien mieux, des études (Institut Gallup) démontrent que « les entreprises qui valorisent l’engagement personnel de leurs salariés augmentent leur productivité de 21 % et la satisfaction de leurs clients de 10 %.»

Le télétravail doit-il freiner l’autonomisation des salariés ? Non, la fonction RH, dont le rôle dans l’attractivité de la marque employeur est primordiale, a les moyens de digitaliser ses outils et de les rendre accessibles à distance. Par exemple, la digitalisation de la gestion des congés et des absences permet l’automatisation du circuit de validation des demandes sans que la distance soit un problème.

Télétravail et digitalisation de la gestion des temps fondent un pacte social renouvelé, où l’autonomie et la confiance remplacent le management par le contrôle. Bien mieux, il est reconnu que le maintien du lien social est un enjeu fort pour le bien-être des télétravailleurs. La digitalisation de la gestion des temps, disponible en Cloud donc instantanée à mettre en place, est aussi une façon de répondre au défi de la permanence du lien.

Préserver la relation fournisseurs

Autre enseignement de la pandémie, le rôle stratégique de la qualité de la relation avec les fournisseurs dans la résistance de la supply chain. Conserver la confiance de ses fournisseurs historiques et convaincre très vite de nouveaux partenaires ont été des leviers déterminants pour garantir la continuité d’activité.

Or, la capacité à respecter ses échéances est évidemment un atout pour inspirer et entretenir la confiance de ses fournisseurs. Le point délicat du processus de règlement des factures est souvent le circuit de validation. Et avec le télétravail, inciter les valideurs à jouer le jeu devient encore plus difficile. En réalité impossible avec une organisation où une facture papier doit passer entre plusieurs mains.

C’est pourquoi télétravail et digitalisation des factures fournisseurs est tout simplement un incontournable de la supply chain ! Adopter une solution avancée disponible dans le Cloud est la seule façon d’afficher sa crédibilité auprès de ses partenaires.

En conclusion, télétravail et digitalisation induisent séparément deux leviers pour s’affranchir des contraintes imposées par la pandémie. Mais abordés ensemble, télétravail et digitalisation tracent la perspective d’une organisation nouvelle, définie davantage par l’exécution collective et coordonnée de la mission que par la localisation.

Et grâce à sa simplicité de mise en œuvre, y compris à distance, le Cloud est un levier logique et souvent décisif de cette transformation du travailler ensemble. Où l’entreprise étendue cède la place à la fédération de talents…

La continuité de votre activité suppose de renouveler très vite de nombreux challenges. Pour passer en revue la contribution de la transformation digitale dans cette perspective, consultez l’article suivant : Comment organiser la continuité de votre activité ?