Lecture en cours

Lecture en cours

Les meilleurs conseils financiers pour petites entreprises

Retour aux résultats de recherche

Un technicien indépendant se tient devant sa camionnette en pense sur la discipline financière.

Les meilleurs conseils financiers pour petites entreprises

Stratégie, croissance, marge pour s’octroyer un salaire… Dans ce blog, nous vous procurons quelques conseils pour réussir – financièrement – sa première année. A destination des petites entreprises et start-ups mais aussi des indépendants à titre complémentaire.

Sur quoi concentrer son attention, en tant que petite société, en matière de finances ?

L’expérience nous enseigne qu’une discipline dans la gestion de ses flux de trésorerie est l’élément essentiel de tout projet d’entreprise. Que ce soit en termes de trésorerie opérationnelle, de financements ou de fonds propres, la somme de ressources et de garanties sur lesquelles une société peut s’appuyer n’est jamais inutile lorsqu’il s’agit pour elle de progresser vers l’objectif qu’elle s’est fixé.

Ne laissez toutefois pas vos ambitions outrepasser la réalité. Une discipline financière est cruciale pour transformer votre vision en succès.

Ayez toujours une longueur d’avance par rapport au stade atteint dans votre cycle opérationnel de telle sorte à toujours disposer de suffisamment d’argent pour subsister, même si la société ne génère pas d’argent. Faites vos devoirs à l’avance.

Déterminez si votre idée est suffisamment rentable pour devenir votre seule source de revenus

Pendant la crise du coronavirus, nombreuses furent les personnes qui ont lancé une activité en tant qu’indépendant à titre complémentaire. Il vous faudra prendre plusieurs éléments cruciaux en considération afin de déterminer si votre idée est rentable et peut devenir votre seule source de revenus.

  1. Votre produit ou service répondra-t-il à un besoin à l’avenir ? Ce qui est vrai aujourd’hui ne le sera peut-être plus demain.
  2. Procédez à une analyse SWOT – une analyse de vos Strengths, Weaknesses, Opportunities et Threats. La rentabilité dépend de l’aptitude qu’a votre produit ou service à demeurer pérenne à long terme. Pour perpétuer votre société, vous devez être en mesure d’identifier vos forces, vos faiblesses, vos opportunités et vos obstacles. Cela implique également de bien cerner vos concurrents ainsi que les possibles évolutions du marché. Si vous tenez compte de tous ces éléments et si vous continuez de percevoir un positionnement rentable pour votre société, il est sans doute temps de passer à l’étape suivante.

Besoin de financement ? Contractez un emprunt ou recherchez un investisseur

Nombreuses sont les petites entreprises qui ont besoin de financement pour pouvoir se lancer. Selon la formule avec laquelle vous vous sentez à l’aise, optez pour un prêt ou partez à la recherche d’investisseurs afin de leur céder une partie de votre société. Chacune de ces deux options a ses avantages et ses inconvénients.

Des investissements privés (private equity) s’accompagnent généralement de conditions de financement plus flexibles mais au détriment d’un pourcentage dans votre société. Si votre entreprise dispose d’un solide pipeline, d’un plan d’affaires réalisable et d’une solide base financière, vous avez peut-être la possibilité d’attirer l’attention d’investisseurs.

La plupart des petites entreprises ne peuvent toutefois s’appuyer sur un bénéfice suffisant avant impôts, charges, dépréciation et amortissement (le processus d’étalement des remboursements d’un emprunt, ou les coûts d’actifs immatériels, sur une période déterminée) pour susciter de l’intérêt de la part de sociétés d’investissement.

Par contre, les banques vous octroieront un prêt et se nourriront des intérêts. Qu’importe pour elles la santé de votre société une fois l’emprunt octroyé, pour autant qu’il soit remboursé à temps.

Comment, en tant que petite société, satisfaire les attentes financières d’une banque ou d’un investisseur ?

A nouveau, ces deux acteurs se distinguent par la manière dont ils évaluent un financement.

Les banques s’appuient généralement sur une garantie et des profils de risque pour étayer chaque type de financement. Par contre, les investisseurs sont généralement familiarisés avec la société ou le secteur et en comprennent les risques et les avantages. Ce qui explique que les investisseurs privés aient parfois une grande influence sur le concept, la stratégie et l’offre d’une entreprise.

Quoi qu’il en soit, vous devez veiller à ce que vos données financières ne comportent aucune zone d’ombre. Ménagez-vous une vision précise de ce qu’impliquent vos analyses pour vos perspectives opérationnelles et soyez prêt à documenter vos données. Il est très important d’établir votre crédibilité. Les banques octroient rarement des prêts sans l’une ou l’autre forme de garantie ou d’apport de fonds propres. Efforcez-vous de disposer de suffisamment d’actifs d’une valeur égale à la somme demandée.

Se verser un salaire

Vous pouvez, en principe, vous verser un salaire dès le premier jour d’existence de votre entreprise. Ce qui ne veut pas forcément dire que vous puissiez vous le permettre. Vous ne disposez sans doute pas de l’argent nécessaire pour vous octroyer un gros salaire en plus de toutes vos autres obligations financières. Vous devez avoir une idée de la somme qui vous restera au bout du compte, et pas uniquement de vos chiffres de vente. Il vous faut dès lors tenir compte de vos frais d’exploitation réels, c’est-à-dire de l’ensemble des variables qui interviennent dans votre chiffre d’affaires.

Engager du personnel

Engager du personnel est une grande responsabilité et a le don de rendre tout nouvel entrepreneur particulièrement nerveux. A partir de quand pouvez-vous commencer à l’envisager ? Tout dépend de votre modèle économique et des conditions de concrétisation de vos objectifs.

Vérifiez jusqu’à quel point vous pouvez investir dans vos employés, sous forme de salaire, d’avantages extra-légaux, etc. Pouvez-vous vous permettre de supporter le salaire de chacun d’eux, même au-delà du prix du marché pour vous les fidéliser ? Les salaires de vos employés représentent une partie importante de vos coûts totaux d’exploitation. Pouvez-vous générer suffisamment de travail pour préserver l’emploi à long terme ?

Faites appel à un expert comptable

En tant que patron de PME, vous avez besoin en permanence de l’aide d’un expert comptable. Il importe dès lors de le choisir à bon escient.

Il vous faut quelqu’un qui soit simple et direct, qui s’implique et qui prenne ses responsabilités. Votre expert comptable opère comme le gardien de votre argent tandis que vous vous concentrez sur ce que vous faites de mieux.

Les principaux chiffres à ne pas perdre de vue

Quels sont les principaux chiffres qu’il vous faut connaître pour déterminer si votre start-up est sur la bonne voie ? La réponse dépend du type de société. Les coûts des biens et les coûts salariaux sont les deux principaux paramètres qui influencent la rentabilité. Les dépenses contrôlables, quant à elles, doivent faire l’objet d’une gestion scrupuleuse.

Si vous contractez un emprunt ou un crédit, assurez-vous de pouvoir rembourser vos dettes d’une manière qui vous garantisse des flux de trésorerie positifs.

Une stratégie de croissance à long terme

Vous devez pouvoir démontrer que votre concept est capable de grandir. Venir à bout des maladies de jeunesse prendra du temps et retardera d’autant la prise de responsabilités supplémentaires. Dès l’instant où vous aurez perfectionné votre concept, vous aurez la possibilité de le déployer sur un marché de plus grande envergure afin d’attirer des investisseurs.

Veillez à engranger une expertise financière

Nombreux sont les propriétaires de petites entreprises qui ont des idées brillantes mais qui doivent encore acquérir une expertise financière. Par où commencer ? Vous pouvez faire appel aux outils que les autorités locales mettent à disposition pour favoriser le développement économique. Rejoindre les rangs d’un réseau où évoluent vos pairs présente également de précieux avantages. Ce genre de groupe fonctionne à la manière d’un “think tank” composé d’entrepreneurs aux expériences diverses.

Ces cellules-réseau se constituent pour relever collectivement des défis commerciaux. L’un des membres du réseau a sans doute déjà dû relever les mêmes défis que ceux auxquels vous êtes confronté et peut dès lors vous éclairer et vous aider.

Bonne chance !

Guide : 7 moyens d’optimiser votre société

Vous désirez savoir comment être réellement maître de votre entreprise ? Téléchargez ce guide et ses bons conseils pour prendre le contrôle de votre gestion administrative et avoir toutes les rênes en mains.

Je télécharge le guide gratuit
1,438 lecteurs ont téléchargé ce guide
1,438 lecteurs ont téléchargé ce guide

Abonnez-vous à la newsletter Sage Advice et recevez, directement dans votre boîte email, nos tous derniers conseils.