Lecture en cours

Lecture en cours

Six domaines clé à suivre en tant que commerçant international

Retour aux résultats de recherche

Logo Sage Advice
Sage AdviceLe Blogue des clés de la gestion d'entreprise
Inscrivez-vous à l’infolettre de Sage AdviceS'abonner

En mai dernier, l’administration Trump a accepté de lever les tarifs sur l’acier et l’aluminium, un obstacle clé à l’approbation de l’Accord Canada–États-Unis–Mexique (ACEUM) qui a été signé en 2018.

L’ACEUM pourrait bien s’approcher du but, ce qui pourrait ouvrir une nouvelle ère d’expansion du commerce au Canada. Vu une exportation accrue des biens et services, cette formidable perspective favorise les entreprises canadiennes à vendre à l’étranger, diversifier leurs marchés et faire progresser l’économie.

Pourtant, comme la saga des tarifs US l’a démontré, les tensions commerciales peuvent certainement avoir un impact sur les entreprises, car les conditions d’importation et d’exportation changent rapidement. Mais il y a aussi d’autres facteurs en jeu qui pourraient vous obliger à ajuster votre prise de décision à court et long terme.

Et pour vous aider, voici donc quelques facteurs à considérer en tant qu’importateur ou exportateur international :

  1. Tendances commerciales

À l’échelle mondiale, les pays imposent des tarifs pour protéger les entreprises locales. Cependant, ces taxes ou tarifs sur les marchandises importées peuvent faire hausser leur prix d’achat et elles peuvent devenir moins concurrentielles que les marchandises locales.

Par conséquent, il y a une réduction du commerce extérieur. À cet effet, les exportateurs ne pourront pas concurrencer les producteurs et les fournisseurs de services nationaux. C’est pourquoi les accords commerciaux internationaux sont importants, car ils réduisent ces barrières commerciales.

Savoir et comprendre quels changements sont effectués dans les réglementations et les accords commerciaux est vital. Si vous faites du commerce international, vous devez bien comprendre la façon dont ces changements peuvent avoir un impact sur l’efficacité de vos opérations commerciales mondiales.

Vous devriez tirer parti des données de marché pour découvrir les tendances, afin de vous donner un atout – peu importe s’il s’agit d’occasions d’affaires ou de débouchés, de nouveaux fournisseurs ou de réduction de risque. Aujourd’hui, vous pouvez utiliser une veille stratégique pour mieux analyser le flux de marchandises qui franchissent les frontières, repérer les fournisseurs, faire le suivi des marchandises et retracer les éléments d’un produit dans la chaîne logistique.

  1. Stocks

En prenant de l’expansion en tant qu’importateur ou exportateur international, vous chercherez certainement un logiciel qui pourra vous aider à gérer et à améliorer la façon dont vous négociez à l’échelle mondiale. Vous aurez besoin d’un logiciel qui vous permet de gérer votre logistique, de même que votre processus de production, tel que la planification, l’ordonnancement et la prévision.

À mesure que les conditions d’importation et d’exportation évoluent, vous aurez besoin d’un logiciel qui vous aidera à percevoir le coût et la rentabilité de vos produits, par exemple, si votre tarification fonctionne, et surtout, visualisez vos stocks.

Par exemple, le suivi des coûts pourrait vous donner une visibilité des articles par le biais du suivi des expéditions, et ainsi vous aider à faire le suivi de tous les coûts associés. S’il s’agit d’importation, vous savez déjà que les véritables coûts seront plus élevés que ceux vous payez à un fournisseur – vous devez, entre autres, payer les frais de fret et de douane. De plus, un logiciel pourrait également vous aider à faire le suivi des tarifs d’importation pour lesquels une politique internationale pourrait avoir une incidence.

Le soutien multi-devise constitue une autre importante fonction que vous recherchez. Cette fonction prend en charge votre comptabilité et permet aux clients de vous payer en leur monnaie.

  1. Changement réglementaire

Dans certaines industries, par exemple, celles de l’agroalimentaire et celles des produits pharmaceutique, bien saisir la portée de l’évolution de la réglementation s’avère une importance vitale. Les entreprises du pays qui exportent vers l’Europe et les Ê.-U. devront observer leurs normes et lois.

Vous devrez comprendre les normes formelles et les lois du pays vers lequel vous exportez. Ces normes et lois peuvent changer, et vous devrez les gérer de façon efficace et effective. Et cela peut s’avérer complexe et redoutable, mais il existe certains moyens pour faciliter ce processus.

Par exemple, vous pouvez utiliser une technologie et un soutien externe pour obtenir des informations précises et ponctuelles sur l’environnement réglementaire. Vous pourriez disposer d’une seule source d’informations qui vous informerait des développements en fonction de la pertinence. Vous pourriez également utiliser un référentiel central pour exploiter les données, fournir des preuves et apporter des corrections.

Outre, vous devriez aussi utiliser l’analyse et les rapports pour assurer la conformité à la réglementation gouvernementale, qui peut vous offrir du soutien pour la gestion des changements réglementaires, en vous donnant des idées pour les choses que vous devez faire et tirer les conclusions.

  1. Investissement à l’étranger

Vous pourriez envisager différents pays pour exporter en tant que commerçant international, et vos concurrents pourraient en faire autant. Par exemple, si un concurrent reçoit des fonds pour investir dans votre marché cible, vos ventes-export peuvent diminuer, car elles profitent de l’avantage du terrain – alors nul besoin de payer des frais internationaux, frais de transport et de douane.

Cependant, si votre entreprise à la possibilité d’investir à l’étranger, vous pourriez augmenter vos exportations, et cela vous permettrait de prendre en considération votre capacité de fonctionner et de financement. Quoi qu’il en soit, vous devriez garder l’oeil sur les tendances et vous tenir au courant de ce qui se passe dans votre marché cible.

  1. Technologie

Les percées en technologie peuvent permettre à votre entreprise d’élargir sa clientèle et la rendre plus efficace. Même dans le monde du commerce interentreprises, les clients s’attendent à de plus en plus de fonctions, telles que les options de recherche, les révisions en ligne et le suivi des stocks en temps réel, sans compter les applis mobiles et prêts pour la tablette.

De plus, la technologie facilite la pénétration des concurrents dans vos marchés cibles, qui accèdent à des systèmes dont seules les grandes entreprises pouvaient se permettre dans le passé. Cela leur permet de travailler de façon souple, en s’établissant avec moins de présence physique et de dépenses initiales. Cette situation pourrait représenter une menace pour votre stratégie d’importation et d’exportation, et vous devez suivre cela de près et faire des plans.

Les technologies dont vous devriez être informé en tant que commerçant international, incluent :

Chaîne de blocs — Cela pourrait avoir un important impact sur la chaîne logistique mondiale, en améliorant l’efficacité des processus commerciaux et en s’orientant vers un avenir sans papier. On peut le constater comme un moyen de numériser et d’automatiser les processus de financement de commerce, tels que les lettres de crédit.

Intelligence artificielle — Au cours de l’avenir, vous pourriez bien voir l’IA améliorer vos affaires, par exemple, l’automatisation des tâches et l’exécution d’actions, telles que l’optimisation des routes de commerce, la gestion de la circulation automobile, de même que la traduction automatique de demandes depuis un langue vers une autre, et tout cela pourrait être extrêmement avantageux pour un commerçant international.

Impression en 3D — Lorsqu’une production en masse avec impression en 3D devient viable, le commerce pourrait bien être touché, car les pays pourraient réduire leur importation de biens semi-finis et finis, puisqu’ils pourraient les créer eux-mêmes de façon numérique. Si les entreprises américaines impriment plus de biens au niveau local, alors elles éprouveront moins le besoin d’en importer davantage du Canada.

  1. Le coût de fabrication

Vous visez à maximiser les profits, ce qui signifie maintenir les coûts aussi bas que possible. Pour ce faire, vous pourriez choisir un fournisseur de services externe et déménager votre production du Canada, et cela réduirait les coûts en matière de main d’oeuvre et dans les frais généraux pour possession de votre propre installation de fabrication.

Par contre, des modifications dans les modalités d’importation et d’exportation peuvent rendent la délocalisation à l’étranger plus difficile, à mesure que les économies d’outre-mer se développent et le système tarifaire change. Puisque des changements se produisent dans votre chaîne logistique, la fabrication de biens peut devenir plus rentable si vous le faites plus près de chez vous. Votre stratégie d’exportation devra changer pour prendre cet aspect en compte.