Lecture en cours

Lecture en cours

9 conseils pour améliorer la collaboration entre équipes

Retour aux résultats de recherche

9 conseils pour améliorer la collaboration entre équipes

« On ne se comprend tout simplement pas »

Combien de fois n’avez-vous pas entendu cette remarque dans le bouche de collaborateurs mécontents qui ont le sentiment que d’autres équipes, au sein de la société, ne respectent pas les mêmes règles du jeu, ne sont pas autant impliquées, voire leur mettent des bâtons dans les roues ? Les problèmes de collaboration entre équipes au sein d’une même entreprise sont plus fréquents qu’on ne le pense.

Collaborer entre équipes est devenu à la fois plus important et plus difficile du fait qu’elles sont passées à un mode de travail plus flexible et au télétravail en raison de la transformation numérique et de la pandémie du coronavirus. Comment faire face à cette situation en tant que dirigeant en phase avec son temps ?

Il n’existe bien entendu pas de solution simple ou de remède miracle pour favoriser la collaboration entre équipes. Nous vous donnons toutefois quelques bons petits conseils…

Amener tout le monde à travailler à l’unisson

Faites en sorte que chacun sache quel rôle il doit jouer pour atteindre l’objectif commun et que tout le monde le comprenne bien. Personne ne peut contribuer à la mission si chacun l’interprète différemment. Utilisez un discours unique pour parler à toutes les équipes – qu’elles soient techniques ou non – de telle sorte que chacun travaille à l’unisson.

Une communication ouverte et linéaire

L’une des choses qui ne cesse de nous surprendre dans le monde des affaires est le manque de communication entre équipes. La communication est l’un des moyens les plus faciles qui soit pour susciter compréhension, transparence, empathie et estime ! Rares sont malheureusement les entreprises qui le font correctement. Si vous désirez réussir, aujourd’hui, dans le marché, vous vous devez de promouvoir la communication. Cela signifie que les différentes équipes doivent se communiquer mutuellement les dates-butoir et les objectifs qui les concernent chacune. Il s’agit également de forger une saine dose de respect par rapport à ce que fait une autre équipe et de faire comprendre qu’aucune équipe ne pourrait exister sans une autre.

Transparence

Ce point est indissociable de la communication. Les dirigeants d’entreprise doivent également être prêts à faire part de leurs propres échecs et admettre qu’ils peuvent commettre des erreurs. Lorsque les équipes constatent que leurs dirigeants acceptent que des erreurs humaines puissent être commises, elles seront moins sur la défensive et davantage motivées à s’allier pour atteindre un objectif déterminé.

Empathie et compréhension

Il est parfois difficile d’inculquer l’“empathie” mais vous pouvez par contre procurer des outils qui aident les membres d’une équipe à apprendre à se connaître mutuellement sur un plan plus personnel, ce qui débouchera sur une compréhension au niveau personnel. Si vous connaissez le parcours d’une personne, vous êtes davantage enclin à tenir compte de sa situation, à l’aider et à engager le dialogue lorsque c’est nécessaire.

Donner le bon exemple

Ce devrait être une évidence mais vous seriez surpris de constater combien nombreux sont les dirigeants qui exigent certaines choses de leur équipe – communiquer, être transparent, faire remonter l’information, collaborer entre départements – qu’ils ne pratiquent pas eux-mêmes. Les dirigeants doivent montrer le chemin à suivre pour tout changement qu’ils désirent effectuer dans l’entreprise. S’ils ne le font pas, il n’y a aucune raison que quelqu’un d’autre le fasse.

De francs retours d’information

Qu’y a-t-il de mieux qu’une culture d’entreprise où la collaboration joue un rôle central ? Une culture où les individus se sentent encouragés à donner leur opinion en toute sécurité et osent même échouer de temps en temps. Pourquoi ? Parce que les meilleures idées voient le jour lorsque les gens se sentent en sécurité, lorsqu’ils saisissent leur chance et s’appuient sur la certitude que d’autres les soutiennent.

Créer une communauté

Encouragez les gens à s’aider mutuellement. Organisez par exemple une petite réunion, quotidienne ou hebdomadaire, où chacun explique brièvement le poids de sa charge de travail. Cela incitera des membres de l’équipe qui ont temporairement moins de travail à venir à la rescousse là où c’est nécessaire. Ce faisant, personne n’aura le sentiment qu’il ou elle est seul(e) et cela génèrera de la confiance entre les membres de l’équipe.

Partager technologies et informations

Nous revoici dans le champ de la transparence. Veillez à ce que chaque équipe ait accès aux mêmes technologies, logiciels et informations. Gardez les lignes de communication ouvertes et facilitez les contacts entre les différentes équipes.

Découvrir les tâches d’autres équipes

Il est important, pour chaque membre de l’équipe, de savoir quelle équipe est chargée de quelle tâche et pourquoi cela a justement de l’importance.  Permettez par exemple aux collaborateurs de rejoindre de temps à autre, pendant une journée, les rangs d’une autre équipe. Ce brassage aura immanquablement pour effet de faire surgir de nouvelles idées et de renforcer le respect pour le travail des autres équipes.