Lecture en cours

Lecture en cours

Coronavirus : la supply chain au cœur de la bataille !

Retour aux résultats de recherche

Engagée dans la double transition digitale et environnementale, l’entreprise n’a pas attendu l’épidémie de Coronavirus pour commencer à remettre à plat sa stratégie de supply chain. Pour autant, la violence de la crise sanitaire et économique à l’échelle du monde entier place la robustesse de la supply chain au premier rang de ses priorités.

 

Trois mois après le début de l’épidémie en Asie, un premier retour d’expérience est possible sur les actions à mettre en œuvre pour maintenir la supply chain opérationnelle pendant l’état d’urgence. Prélude à une réflexion plus poussée pour éliminer les fragilités structurelles de la supply chain révélées avec fracas par la crise du Coronavirus.

 

Industriels, entreprises de services ou acteurs de la distribution, votre supply chain est profondément impactée par les conséquences de l’épidémie de Coronavirus. Vous avez quatre leviers d’action pour reprendre le contrôle :

  • La sécurité des personnes et des données
  • La visibilité sur vos ressources
  • La souplesse de votre organisation
  • La cohésion de votre écosystème

La supply chain dans la tempête du Coronavirus : organiser la sécurité

La crise du Coronavirus a mis entre parenthèses les fonctionnements habituels des entreprises. En réponse, la priorité des organisations touchées a donc été d’organiser la continuité de leur activité (lien : https://www.sage.com/fr-ma/blog/continuite-activite-entreprise-coronavirus/).

C’est-à-dire en particulier de garantir la sécurité des hommes et des femmes, de réorganiser le circuit de l’information et de s’assurer de la protection des données dans un contexte de fonctionnement transformé.

Sécurité des personnes

La mise en confinement et le recours au télétravail pour les fonctions support de toutes les entreprises et pour tous les personnels des sociétés de services intellectuels ont vidé les sites de nombreuses entreprises.

Pour les opérateurs de la supply chain restés à leurs postes, L’épidémie de Coronavirus est venue utilement dans toutes les entreprises rappeler les règles simples d’hygiène et de sécurité, avec le triptyque :

  • Lavage des mains
  • Distanciation sociale
  • Masques et équipements de protection

Les moyens de poursuivre l’activité ont ainsi dû être trouvés en urgence dans la plupart des organisations, en particulier celles en relation avec le public pour des fournitures ou des services essentiels.

Sécurité de la transmission de l’information

Le recours au télétravail a induit de mettre en place et de sécuriser des flux de travail et de validation à distance. Les entreprises ont mis en place un fonctionnement de crise pour maintenir l’exécution, le pilotage et le contrôle des opérations de back office en lien avec la mise en œuvre de la supply chain :

  • Disposer des informations techniques nécessaires aux opérations
  • S’appuyer sur des solutions collaboratives pour virtualiser 100 % des réunions (y compris pour les personnes demeurées à leur poste de travail)
  • Donner au management à distance les moyens de soutenir le travail des équipes, de détecter les signaux faibles et de cadrer l’efficacité collective

La crise du Coronavirus n’a pris au dépourvu les organisations : nombre d’entreprises et un certain nombre de collaborateurs pratiquent depuis longtemps le télétravail.

Dans le contexte de l’épidémie, l’ampleur de la transformation à mener est liée à trois phénomènes conjugués :

  • La soudaineté du besoin, en relation avec l’injonction gouvernementale de confinement
  • La masse de personnes concernées, néophytes pour la plupart, qui ont eu besoin des moyens de poursuivre leur tâche à distance
  • La puissance de connexion nécessaire pour assurer la circulation de l’information ; le dimensionnement des liaisons VPN s’est souvent révélé inadapté

 Sécurité des données

Augmenter leur niveau de cyber-sécurité est le troisième défi auquel les entreprises ont dû faire face dans le cadre de la crise du Coronavirus.

La prévention des risques a dû envisager une diversité de situations potentiellement mal sécurisées :

  • Introduction dans les systèmes d’information des entreprises de matériels personnels ou d’applications téléchargées en grand nombre, pour certains d’origine et de fiabilité à démontrer.
  • Mise en place de partenariats de dépannage avec des acteurs trop faiblement identifiés pour pallier l’incapacité de certains fournisseurs à maintenir des livraisons stratégiques ou des services essentiels.