Lecture en cours

Lecture en cours

Ce que nos clients disent vraiment : Trois façons d’améliorer votre cabinet

Retour aux résultats de recherche

Le sondage sur le Cabinet d’aujourd’hui a retenu les idées et les vues des experts-comptables depuis 2017, et la plus récente version est maintenant disponible.

Dans l’édition 2020 de l’étude, nous avons ajouté un nouvel élément, un sondage qualitatif supplémentaire de Coleman Parkes, qui comporte des entrevues approfondies avec des utilisateurs des services comptables. Ce sont de petites et moyennes entreprises établies au RU, aux É.-U. en Espagne, en France, au Canada, en Australie et en Afrique du Sud.

Et les questions sont informelles. Quels problématiques les entreprises rencontrent-elles avec leurs comptables, et quelles sont leurs attentes? Bref, ont-elles l’impression que leur comptable répond à leurs besoins, et sinon, quels sont les points à améliorer?

Jetons un coup d’oeil sur certaines réponses ci-après, et les points avec lesquels des comptables moins progressistes pourraient encore se buter, par exemple, traiter la numérisation, aider les entreprises avec la conformité et attirer la prochaine génération. Ces perspectives peuvent être utilisées pour améliorer la performance de votre cabinet et ses services.

Les résultats sont fascinants pour les experts-comptables, et donnent un aperçu qui peut mener à l’expansion du cabinet et créer des services enrichis.

Toutes les réponses sont anonymes, sauf les détails sur la nature des entreprises des répondants et leurs lieux. Et elles sont reproduites mot à mot.

Numérisation continue

Selon l’étude du Cabinet d’aujourd’hui de cette année – 82% reconnaissent que les attentes des clients envers les comptables et aides-comptables se sont accrues, afin d’inclure des services, tels que des conseils sur les technologies financières et comptables pertinentes.

En parallèle, 83% des comptables reconnaissent que les nouvelles technologies et une culture de numérisation les amèneront à investir davantage et de façon rapide, afin de combler les besoins du marché.

La haute direction d’une moyenne entreprise du secteur de l’énergie en Australie explique clairement les avantages commerciaux : « La technologie nous a permis de prendre des décisions en temps réel ».

Si la technologie est vraiment importante pour les clients, alors les comptables ne peuvent donc pas l’ignorer.

« La technologie a eu un impact positif sur nos relations, » a déclaré le directeur financier d’une entreprise de construction aux États-Unis. « Notre comptable s’est adapté de manière flexible à la technologie. Cela nous a ravi et la qualité du travail est certainement plus ressentie avec la bonne utilisation de la technologie ».

Le contrôleur de gestion d’une moyenne entreprise de détail au Canada, a affirmé que leur comptable comptant plus de 30 ans d’expérience : « L’entreprise a toujours progressé avec les changements émergents. C’est l’une des raisons pour laquelle nous sommes des clients de longue date ».

Ce contrôleur de gestion a expliqué les technologies dont le comptable a utilisé pour aider l’entreprise : « Nous n’avons pas encore déployé l’IA, mais nous utilisons déjà l’automatisation, le nuage et la cybersécurité. Et il a accompli un super bon travail ».

Selon le sondage, il est donc évident que les entreprises évaluent leurs comptables par leur volonté de tirer parti de la technologie. À cet effet, un directeur d’une petite entreprise d’analyse en Afrique du Sud émet toutefois une mise en garde : « [Mon comptable] n’a pas encore adopté des technologies, c’est la raison pour laquelle l’entreprise est passé aux mains d’un autre expert-comptable qui peut les utiliser. Mon comptable n’opte pas pour la technologie, mais l’industrie s’en sert ».

Un particulier qui produit sa déclaration de revenus au RU, affirme que son comptable doit : « Avoir des connaissances en informatique.  Après tout, nous sommes entrés dans l’ère moderne. Tout est informatisé maintenant ».

En revanche, il est clair que les experts-comptables doivent être à l’affût des technologies. Et pour ce faire, ils doivent suivre les conseils des organismes de l’industrie avec lesquels ils sont affiliés, et s’attarder non seulement aux rapports portant sur des technologies qui ne sont pas disponibles en ce moment, mais plutôt être attentifs aux importantes nouveautés à anticiper. L’objectif serait surtout de rester aux aguets et d’adopter la technologie plus tôt que plus tard. Utiliser d’abord une nouvelle technologie dans votre cabinet comptable constitue une bonne façon de la maîtriser et d’en apprendre, avant de la proposer à vos clients.

Suivre l’évolution de la réglementation

Dans notre sondage du Cabinet d’aujourd’hui, 79% des comptables s’accordent à dire que le gouvernement, l’industrie, et les organismes internationaux sont en train de forcer le changement des pratiques professionnelles.

Dans le monde entier, on observe une croissance exponentielle des exigences juridiques que les clients doivent respecter, et ces derniers s’attendent à ce que les experts-comptables les aident dans cette tâche. À cet égard, la récente épidémie du coronavirus (CAVID-19) les a accentuées, lorsque les entreprises se sont tournées vers leurs comptable pour obtenir de l’assistance avec les programmes d’aide gouvernementaux.

Lorsqu’on a demandé à un contrôleur de gestion d’une moyenne entreprise de détail de l’Afrique du Sud, quelles étaient les compétences et les aptitudes qu’il valorisait, il a répondu comme suit :

« Le facteur le plus important est une conformité réglementaire ».

Retenir les services d’un comptable aujourd’hui, cela représente bien plus que l’expertise comptable au sens traditionnel du terme, a déclaré le PDG d’une moyenne entreprise de sécurité en France : « Mon comptable me renseigne sur le Droit français pour que nous puissions nous conformer aux nouvelles lois et aux amendements ».

Ce n’est pas forcément se conformer aux normes comptables non plus.

« Je sais que les comptables ont accompli bien des choses en regard au RGPD, » a dit le propriétaire d’une petite entreprise de technologie en Espagne.  « Parfois, j’ai besoin d’avis juridiques. Nous en discutons avec notre comptable et il nous conseille de nous adresser à un avocat ».

De plus, les entreprises ont indiqué que l’assistance dont ils reçoivent de la part des comptables à se conformer aux modifications de la réglementation, constituait une façon de les accompagner dans leurs activités.

« L’entreprise prend de l’expansion, » a indiqué le DSI d’une moyenne entreprise en France. « Alors, notre comptable en fait plus au plan travail, parce que nous avons plus de choses à faire. Il fait, entre autres, la paie et s’occupe de toute la réglementation au niveau gouvernemental, telle que la TVA ».

La haute direction d’une moyenne entreprise énergétique en Australie a mentionné : « Notre cabinet comptable actuel dispose d’une équipe compétente, ce sont des experts et ils ont des connaissances approfondies sur la taxation, les finances d’entreprise et la conformité. Nous pouvons compter sur leur équipe. Ce sont les principaux facteurs pour lesquels nous y restons fidèles ».

Rester au fait des modifications de la réglementation représente un défi, surtout si les clients s’attendent de plus en plus à ce que les connaissances soient, à la fois vastes et détaillées. De plus, un organisme de l’industrie dont vous êtes membre, suivra sans aucun doute ces changements, mais en vous rendant aux sites Web du gouvernement, cela peut également valoir le coup. L’aide de votre fournisseur de logiciel peut aussi vous servir, si une nouvelle réglementation exige qu’une fonctionnalité supplémentaire soit ajoutée au logiciel. Il est fort probable que la documentation à l’appui explique ce besoin, de même que la loi qui l’exige.

Accepter la nouvelle génération

Si vous souhaitez développer votre cabinet dans les domaines de la conformité ou améliorer sa numérisation au profit des clients, par où devriez-vous commencer?

Il est fort probable d’inciter le personnel à suivre une formation dans ces domaines, mais selon les résultats du sondage sur le Cabinet d’aujourd’hui de cette année, vous devriez contempler une autre solution pour améliorer votre cabinet, soit de se tourner vers la nouvelle génération.

Dans notre sondage, 84% des répondants reconnaissent que l’un des plus gros impacts externes sur les cabinets et la culture, a été l’embauche d’employés de nouvelles générations ayant des attentes et perspectives différentes. Cette situation oblige donc les cabinets à changer leurs pratiques, ne serait-ce que pour attirer ce talent.

La force des milléniaux et de la génération Z – ayant commencé leur vie adulte au 21e siècle – réside dans leur capacité à adopter les changements, alors que les générations précédentes sont d’ordinaire plutôt résistantes à cette perspective.

Que ce soit pour la mise en œuvre des solutions infonuagiques, la numérisation des flux de travail et la découverte de solutions techniques, ou l’exploration de la voie numérique pour accroître les affaires, cette génération constitue un atout majeur pour les cabinets comptables conventionnels, qui cherchent à évoluer en diapason avec l’environnement numérique. Outre leur capacité de découvrir l’aspect de conformité tel qu’il existe aujourd’hui, sans avoir un bagage de connaissances acquises, représente un vrai avantage.

Comment votre cabinet peut-il attirer ces jeunes talents?

  1. Recruter les talents où ils se rassemblent. Sur 1 000 répondants auprès desquels nous avons demandé où pouvaient-ils trouver de nouveaux talents pour leur entreprise, 38% d’entre eux, ont spécifié unanimement les plateformes de médias sociaux, telles que LinkedIn et Facebook. Cela éclipse plus de voies traditionnelles, entre autres, le recrutement sur les campus universitaires, listé par 15% des répondants. On peut dire sans exagération que les plus jeunes passent une grande partie de leur temps sur les médias sociaux, alors ils s’attendent simplement à ce que vous y soyez présent.
  2. Recruter en dehors de l’expérience comptable traditionnelle. : Dans notre étude, 88% des répondants ont affirmé être disposés à recruter dans des domaines, tels que la gestion de projet, la formation, le service clientèle, et bien plus encore … Pour attirer les meilleurs talents parmi les plus jeunes à combler les besoins précités, il faudrait peut-être alléger les exigences en matière d’expérience comptable pour les jeunes recrues.
  3. Être flexible Nous avons demandé à nos répondants la question suivante : « Pourquoi les jeunes recrues devraient-ils joindre votre organisation plutôt que celle de vos concurrents? » 38% des répondants ont spécifié principalement les pratiques de travail flexibles, par exemple, le télétravail. Et ces rasions sont importantes pour la jeune génération. Par exemple, l’étude de PwC’s Millennials at Work, menée auprès de 4 000 diplômés, a révélé que les heures de travail flexibles représentent le deuxième avantage, placées juste derrière la formation et le développement, et surtout plus important pour eux que les primes, les soins de santé et les retraites.

Conclusion

Les défis survenus au cours de 2020 ont été difficiles, mais ils présentent également des possibilités, et il serait dommage si les experts-comptables ne tiraient pas parti des efforts déployés pour créer une pratique plus compétitive. Comme le montrent les résultats du Cabinet d’aujourd’hui 2020, la nouvelle façon de revoir les offres de services pour répondre aux situations d’urgence, peut devenir de plus en plus un besoin, si un cabinet souhaite se développer et évoluer dans les années à venir.