Lecture en cours

Lecture en cours

Prix du Cercle d’excellence de Sage, histoire-du-gagnant – Laurie Rauk

Retour aux résultats de recherche

Un café plein de chaises et canapés et une serveuse avec des clients

Parlez-nous de votre carrière jusqu’à présent, en commençant par la raison pour laquelle vous avez choisi cette profession.

J’ai choisi une carrière en comptabilité et ce, quelques années après l’université, lorsque j’ai décroché un emploi de débutante dans une entreprise qui comportait des tâches administratives générales, ainsi qu’une tenue des livres de base. J’ai vraiment aimé l’aspect comptable, et ce faisant, j’ai commencé à suivre des cours du soir pour élargir mes connaissances comptables. Je planifiais d’abord occuper un poste de chef de bureau, mais en jouant un rôle précoce dans un cabinet de CPA qui servait des entreprises privées, j’ai découvert que j’aimais vraiment travailler avec les directeurs et leurs familles. Je savais que je souhaitais fonder une famille bientôt, et je connaissais la flexibilité des horaires et le lieu de travail qui accompagnent la comptabilité publique; alors je me suis rendu compte que je pouvais concilier travail et famille. J’ai continué de travailler tout en poursuivant mes cours du soir et en ayant deux enfants. J’ai donc obtenu mon titre de CMA en 2006. Plusieurs circonstances personnelles m’ont amené à quitter cette grande firme en 2007. J’ai alors fondé mon petit cabinet qui comptait une poignée de clients. Mon cabinet s’est développé au fur et à mesure que mes enfants grandissaient. J’aimais vraiment participer à des évènements scolaires et avoir du temps libre, au besoin, tout en m’occupant de la comptabilité dans mon cabinet.

Parlez-nous de vos clients, quels secteurs d’activité ils exploitent et expliquez-nous votre approche à travailler avec eux et les aider à réaliser les objectifs qu’ils souhaitent.

Je dirais que je sers deux importants types de clients. J’ai une affinité et un talent particuliers pour les propriétaires d’entreprise et les familles qui font affaire avec plusieurs sociétés de portefeuille et de portefeuilles-titres.   Je les aide à saisir les implications fiscales de divers événements de la vie et des affaires, et la manière dont elles ont un impact sur différentes entreprises, et bien sûr leur portefeuille, afin qu’ils puissent prendre des décisions financières judicieuses.

Et l’autre type de client comporte des consultants juridiquement constitués. Je les aide à comprendre que leur société constituée est une entité juridique distincte de leurs propriétaires, ayant ses propres obligations fiscales et financières. Je les aide à configurer leurs systèmes d’enregistrement financier et les options de compensation qui répondent à leurs besoins, leur emploi de temps et leur « comment faire » technique. Certains clients veulent que je fasse toute leur tenue des comptes et toutes leurs obligations fiscales, d’autres préfèrent le faire eux-mêmes et simplement souhaitent que je les vérifie à la fin de l’exercice. Au début de ma relation d’affaires avec les clients, nous avons eu des discussions pour déterminer leurs besoins et leurs problématiques, comment nous pourrions les régler ensemble, et fixer un tarif fixe pour chaque client. Les clients approuvent et apprécient le tarif, et ils aiment savoir qu’ils peuvent me joindre au besoin, sans être facturés à l’heure.

Combien de vos clients ont opté pour le nuage ou que vous considérez calés en technologie?

Je dirais que la plupart de mes clients sont très férus de technologie, sont bien à l’aise et apprécient la technologie axée sur le nuage.

Concernant ma clientèle de propriétaires d’entreprise et d’investisseurs, ils sont très compétents dans leurs domaines d’expertise, et recherchent surtout un service de fiscalité et de comptabilité tout compris fait pour eux. Ils apprécient de plus en plus les applications infonuagiques que j’utilise pour partager les informations financières et obtenir des acquisitions, en constatant combien de temps et d’énergie cela leur permet d’économiser.

Très peu de gens de ma clientèle utilisent uniquement le support papier.

Remarquez-vous des tendances qui pourraient perturber l’avenir de la tenue de livres ou de la comptabilité? Législation, technologie, tendances dans les secteurs d’activité de vos clients, etc.

Je ne serais pas surprise si la tenue des livres et la saisie des données comptables classiques soient totalement remplacées par la technologie basée sur le nuage au cours de ma vie. Du même coup, les règles et règlements de l’impôt sur le revenu au Canada deviennent plus complexes chaque année. Selon moi, il semble important que les comptables deviennent avant tout des conseillers, pas des techniciens. Les clients continueront d’avoir besoin d’aide de la part de conseillers avisés en qui ils ont confiance, afin de les aider à gérer leurs finances et prendre des décisions informées.

Pouvez-vous nous décrire l’impact de la COVID 19 a eu sur votre entreprise? De quels conseils vos clients avaient-ils besoin pendant cette période? Avez-vous changé la direction de votre entreprise ou l’avez-vous adaptée durant cette période?

Je suis contente de mentionner que la COVID 19 a eu peu d’impact négatif sur mon cabinet. Puisque j’offre des services-conseils, mes clients qui ont besoin d’aide peuvent communiquer avec moi pour les aider à les diriger vers différents soutiens financiers et prendre certaines décisions d’affaires très difficiles, par exemple, comment et quand licencier du personnel. J’ai fait beaucoup de recherches et de webémissions pour me tenir au courant des différents soutiens financiers au fur et à mesure qu’ils étaient disponibles, de même que les modifications qui leur ont été apportées, afin de répondre à leurs questions, en plus de prendre contact avec des clients et les aider à faire une demande pour obtenir des soutiens. J’ai également envoyé des infolettres par courriel à mes clients contenant des sommaires de dates et de programmes importants. Puisque j’utilise beaucoup la technologie infonuagique dans mon cabinet, je pouvais travailler de la maison ou du bureau selon la situation, sans interrompre les services à mes clients. Surtout au début de la pandémie, nous vivions une période remplie de bien mauvaises nouvelles et d’incertitudes, et il était important d’organiser mes journées pour préserver ma santé mentale et pouvoir fournir mes services.

Qu’est-ce que cela représente pour vous d’être reconnue comme lauréate dans votre secteur d’activité?

Je suis tellement honorée qu’un de mes clients ait soumis ma candidature pour obtenir ce prix. Je sais que mon créneau spécial de services et compétences ne convient pas à tout le monde, mais être reconnue de cette façon, confirme que je fais du bon travail pour les bons clients.

Quels conseils donneriez-vous à la prochaine génération d’étudiants qui songent à faire carrière en tenue de comptes ou comptabilité?

  • Créer un réseau personnel d’autres professionnels, des gens qui possèdent la même expérience que vous dans votre carrière, ainsi que ceux qui souhaiteraient être comme vous dans l’avenir.
  • Prêter attention à la technologie et aux tendances de conseils d’entreprise pour vous assurer d’être à jour.
  • Consacrer beaucoup de temps à déterminer qui sont vos parfaits clients, puis offrir les services qui règlent leurs problèmes.
  • Ne jamais arrêter d’apprendre.

Y a-t-il quelqu’un que vous voudriez remercier ou mentionner qui vous ont soutenu dans votre carrière ou en voie de recevoir ce prix?

J’aimerais d’abord remercier Sylvia qui m’a désignée comme candidate! Elle apprécie ce que je fais pour elle, son entreprise est tellement importante pour moi, et c’est vraiment touchant qu’elle ait pris le temps de soumettre ma candidature.

De plus, mon mari et mes enfants m’ont incroyablement soutenue. Étudier et me tailler une carrière avec deux jeunes enfants n’a pas été une mince affaire, et je serai toujours reconnaissante envers Alan, d’avoir géré en grande partie l’organisation de la maisonnée et d’avoir joué un rôle accru en matière de parentalité au cours de cette période. J’aime et j’apprécie aussi le fait qu’ils me pardonnent et acceptent ma quasi-disparition pendant six semaines chaque année durant la période des déclarations fiscales.

Comment occupez-vous votre temps en dehors du travail?

Ce printemps j’ai acheté un vélo électrique, je sors donc plus souvent et je fais des balades à vélo beaucoup plus longues. J’aime lire des livres dont plusieurs je lis en même temps, et il m’est difficile de sortir sans avoir un livre dans mon sac à main. Nous avons également une tente-caravane et j’aime aller en excursions de camping à la montagne.

Abonnez-vous à l’infolettre de Sage Advice

Abonnez-vous à l’infolettre de Sage Advice et recevez, directement dans votre boîte courriel, nos tous derniers conseils.