Lecture en cours

Lecture en cours

Six astuces pour vous aider à garder la tête hors de l’eau au cours de votre première année en affaires

Retour aux résultats de recherche

Il ne fait aucun doute à ce sujet, la première année en affaires est, en fait, pénible. Afin de favoriser une fibre entrepreneuriale face à une crise de croissance, les entrepreneurs devraient garder en tête les six points suivants pour les aider à franchir le cap « d’un an d’activité » et assurer le succès à long terme.

1. Attendez-vous à ce que la période des déclarations fiscales soit compliquée

Lorsque vous décidez d’être votre propre patron, la période des déclarations fiscales n’est plus le moment de l’année où une rentrée de remboursement se pointe. Bien au contraire, il s’agit d’une période au cours de laquelle vous produisez un compte rendu détaillé, et dans lequel les entreprises en démarrage équilibrent leurs comptes pour l’exercice, et constatent si l’entreprise est vraiment viable.

Tout ce que vous espériez récupérer comme frais professionnels doivent être entrés de manière méticuleuse et honnête, et vous devez conserver vos reçus. Au cours de la première année d’exploitation, les entreprises passent souvent des montants déductibles potentiels comme fardeau financier tout au long de l’exercice jusqu’au jour où ils finiront par les radier. Il est donc impératif que les entrepreneurs vérifient ce dont une dépense légitime comporte selon l’ARC, car formuler une hypothèse ou s’en tenir au bouche-à-oreille pourrait être onéreux. Voyez la liste complète de l’ARC sur les dépenses admissibles ici.

2. N’oubliez pas que la TPS est votre responsabilité

Très peu de propriétaires d’entreprise rêvent de devenir des percepteurs d’impôt lorsqu’ils se lancent en affaires, et plus que quelques-uns d’entre eux oublient que cela relève de leur responsabilité de percevoir la TPS/ ou la TVP en plus du prix de leurs biens et services. Les entreprises qui touchent un revenu de plus de 30 000 $ pendant quatre trimestres consécutifs, seront probablement obligées de facturer et de percevoir la TPS. Si vous croyez être dans la tranche de « petit fournisseur », alors vous pouvez être exempté de percevoir cette taxe. Consultez la liste de contrôle pour les petits fournisseurs de l’ARC pour en savoir davantage.

Si votre entreprise en démarrage est avant tout numérique, vous devez également tenir compte des implications de la TPS. À compter du 1er juillet 2021, l’économie numérique pour les entreprises qui font la vente au Canada, peu importe qu’elles soient basées au Canada ou à l’étranger, ont dorénavant de nouvelles obligations en matière de TPS selon les trois mesures proposées :

  • les produits numériques et services transfrontaliers
  • les biens fournis par l’entremise d’entrepôts de distribution au Canada
  • les logements provisoires offerts via des plateformes numériques.

Si vous avez des doutes sur la façon de procéder avec la TPS, TVP ou TVQ, nous avons créé un guide utile sur la taxation canadienne pour vous faciliter les choses.

3. Ne vous développez pas trop tôt

Lorsque votre entreprise commence à prendre son essor et montre des signes de succès, cela peut vous pousser à renforcer votre légitimité, en augmentant votre personnel, en aménageant dans de nouveaux locaux ou même en vous procurant du nouveau matériel. Alors qu’il est de bonne augure d’être proactif, les jeunes entreprises ne réalisent pas encore leur taux de perte de clientèle. Une croissance précoce pourrait être temporaire, alors en décidant d’embaucher du personnel au cours d’une tendance à la hausse à court terme, vous pourriez vous retrouver avec une foule de nouvelles recrues à court de travail.

4. Soyez au courant de vos indicateurs de performance

Si vous comptez un jour obtenir le financement d’une société de capital à risque, alors vous devrez connaître certains indicateurs de performance supplémentaires autres que les bénéfices et les pertes. Si vous planifiez de lancer une entreprise de logiciels-service (SaaS), ces cinq indicateurs de performance serviront de données vitales :

Flux de trésorerie. Même si votre entreprise naissante est assez chanceuse d’être bien financée, il est donc important d’être au fait de vos niveaux de trésorerie en tout temps.  Vous aurez besoin de fonds pour pourvoir aux frais d’exploitation quotidiens, de même que vous investir dans des stratégies de croissance ambitieuses.

Marge brute. La marge brute est peut-être l’indicateur de performance le plus simple à retenir pour toutes les entreprises. La marge brute représente le chiffre d’affaires net moins le coût des produits vendus (CPV). Une marge plus élevée signifie un bénéfice plus élevé et la capacité de la faire croître d’année en année peut certainement attirer des investisseurs potentiels.

Taux.de perte de clientèle. Également connu sous le taux de réduction de personnel, le taux de perte de clientèle est la vitesse à laquelle un client cesse de faire affaire avec vous.

CAC (coût d’acquisition de client) et le délai de récupération de CAC. Quel est le coût d’acquisition d’un client? Combien en coûte-t-il pour fidéliser un client? Quand constatez-vous un rendement du capital investi? Ces trois questions constituent la preuve d’un modèle d’entreprise viable et durable.

Changements dans RMRE.  RMRE fait référence à Revenus mensuels récurrents engagés. Pour les modèles d’entreprise qui facturent des frais récurrents aux clients, l’entreprise enregistre mensuellement la part de revenu des frais récurrents facturés aux clients.

5. Soyez prêt à essuyer une perte.

Cela peut paraître défaitiste en entendant ces mots avant même de lancer votre entreprise, si les entreprises en démarrage collectent des fonds ou un entrepreneur investit des fonds de démarrage dans l’organisation, la raison est simple, car un bénéfice instantané n’est pas garanti.  La plupart des entreprises prévoient faire une perte au cours de leur première année d’exploitation dans leur plan d’entreprise. Cela signifie que vous devrez déjà disposer de fonds nécessaires pour couvrir ce qui suit :

  • Permettre à l’entreprise de fonctionner au quotidien
  • Payer vos employés
  • Vous accorder un salaire
  • Payer les fournisseurs

Même si vous ne vous accordez pas un salaire durant la phase de démarrage, vous devrez néanmoins avoir des fonds en main pour subvenir à vos besoins.

6. La tenue des comptes est un bienfait, pas un fardeau.

Pour bon nombre d’entrepreneurs qui n’ont pas d’expérience en comptabilité et en finance, cela peut représenter un défi, à savoir que la tenue des comptes jouera un rôle important pour la survie de leur nouvelle entreprise.

En se familiarisant avec la tenue des comptes et le logiciel de comptabilité maintenant, non seulement vous serez assuré que votre entreprise est conforme aux règles fiscales et aux autres questions réglementaires, mais vous serez également prêt à relever des défis au chapitre des activités à court et long terme, tels que le flux de trésorerie et la paie. En d’autres mots, une comptabilité exacte aide à surveiller le pouls de la santé financière de votre entreprise.

Abonnez-vous à l’infolettre de Sage Advice

Abonnez-vous à l’infolettre de Sage Advice et recevez, directement dans votre boîte courriel, nos tous derniers conseils.