Analyse financière : Définition de l’analyse financière en entreprise

Analyse financière

L’analyse financière consiste à tirer des renseignements sur la santé d’une entreprise, notamment en matière de solvabilité et de rentabilité, à partir des documents comptables. Cette analyse s’appuie sur les documents issus de la comptabilité, notamment la liasse fiscale. Il s’agit en quelque sorte de « faire parler les chiffres ». L’analyse financière est utilisée dans les projets de rachat d’une entreprise ou au moment d’ouvrir son capital social à de nouveaux investisseurs.

L’analyse financière : une technique qui fait parler les chiffres

L’analyse financière consiste à effectuer des collectes sur les documents comptables afin de mettre en évidence la situation financière de l’entreprise. Plus précise que la liasse fiscale, elle organise les différents éléments comptables afin de faire apparaître les éventuelles problématiques et émettre un avis : le diagnostic financier. Elle permet ainsi d’étudier :

  • Le secteur, les risques encourus et la stratégie de la société
  • La capacité à générer des bénéfices
  • Les perspectives de croissance

C’est en cela qu’on estime qu’une analyse financière permet de « faire parler les chiffres » en termes de rentabilité, de performances économiques et de stabilité financière. L’analyse financière est un outil précieux pour émettre un avis sur la santé financière d’une entreprise, que ce soit en interne afin d’améliorer les performances ou en externe afin de connaître la situation d’un concurrent, d’un fournisseur, en cas de rachat…

L’analyse financière : une étude des comptes et du secteur économique

Une analyse financière ne consiste pas à seulement étudier les comptes de l’entreprise. Il faut ainsi dans un premier temps analyser le secteur économique de la société. On s’attache alors à son positionnement sur le marché face à la concurrence, ses points forts et ses faiblesses, mais aussi à sa stratégie pour évoluer sur son secteur.

Ce n’est qu’une fois cette étude du secteur économique et stratégique effectuée que commence l’analyse des chiffres. Il s’agit en réalité du même schéma que pour l’élaboration d’un business plan.

Une analyse financière pertinente prend connaissance des règles et des méthodes comptables de la société, ainsi que des éventuels rapports des commissaires aux comptes qui peuvent contenir de précieuses informations. Elle a trois objectifs clairs :

  • Étudier la formation du résultat : analyse de la marge, création et évolution du chiffre d’affaires, calcul du seuil de rentabilité…
  • Analyser la structure financière et les actifs : détail des immobilisations, BFR, méthodes de financement utilisées, capacité d’autofinancement…
  • Mesurer la rentabilité de l’entreprise

Utiliser les données comptables de l’entreprise

L’analyse financière va utiliser les données comptables de l’entreprise, notamment la liasse fiscale. Celle-ci comprend, pour chaque exercice comptable, le compte de résultat, le bilan ainsi que l’ensemble des annexes obligatoires (détail des amortissements, des provisions, composition du capital social…). Cette méthodologie sollicite également différents les tableaux (tableau des soldes intermédiaires de gestion, bilan fonctionnel), ainsi que la lecture de ratios qui sont des indicateurs révélateurs de la santé financière d’une société.

En utilisant aussi bien des données économiques que comptables, l’analyse financière permet de mettre en exergue la réalité d’une entreprise à partir de données chiffrées. Elle permet ainsi de connaître la situation actuelle et future de la société étudiée. Après avoir considéré le contexte économique de l’entreprise par rapport à son marché, l’examen des chiffres permet d’analyser la solvabilité et la rentabilité d’une entreprise.

Abonnez-vous à la newsletter Sage Advice et recevez, directement dans votre boîte aux lettres, nos tous derniers conseils.