Lecture en cours

Lecture en cours

Une ancienne infirmière devenue entrepreneuse en sécurité personnelle au salaire de £80k

Les carnets finance

Une ancienne infirmière devenue entrepreneuse en sécurité personnelle au salaire de £80k

Bienvenue dans Les Carnets Finance avec Sage : plongeons ensemble dans les finances d’entrepreneurs et découvrons comment ils gèrent les questions d’argent au quotidien.

Nous demandons aux entrepreneurs comment ils gèrent leurs finances sur une période de sept jours, pour vous donner une idée de ce à quoi correspondent réellement les revenus et les dépenses de leur point de vue.  

Aujourd’hui, c’est le tour d’une entrepreneuse en sécurité personnelle, qui a auparavant fait carrière en tant qu’infirmière.

N’oubliez pas de consulter la réponse de Carl Reader, comptable et auteur de best-sellers, à la fin de cet article, où il nous fait part de ses réflexions et partage quelques astuces en or pour notre entrepreneur.

Voici ce dont nous traitons dans cet article :

Rencontrez notre entrepreneuse et consultez son Carnet Finance

Dernières réflexions sur la semaine

Réponse de Carl Reader

Rencontrez notre entrepreneuse et consultez son Carnet Finance

  • Secteur : Je travaille dans le secteur de la sécurité personnelle. Je vends des articles liés à la sécurité, tels que des alarmes de sécurité GPS, des sprays de marquage des scènes de crime, des outils de sécurité automobile et d’autres types d’équipement.
  • Depuis combien de temps êtes-vous entrepreneuse ? Je fais cela depuis huit mois à plein temps (du lundi au vendredi).
  • Lieu : Bristol.
  • Salaire : Mon salaire varie en fonction de la quantité de travail que j’accepte. La moyenne approximative est £50k à £80k par an (je n’ai pas encore terminé ma première année d’activité ; il s’agit donc d’une estimation basée sur ce que j’ai gagné jusqu’à présent).
  • Foyer: j’ai un petit assistant à la maison qui s’appelle Theodore. Il a sept ans et nous partageons notre maison avec notre petit hérisson, Finnegan. Oui, croyez-le ou non, c’est réellement un hérisson qui vit dans notre maison.

Mon activité fonctionne actuellement sur une base hebdomadaire ; en effet, j’écoule mes réassorts assez rapidement.

Je réapprovisionne mon stock le lundi. Ensuite, dès que tous mes produits se sont vendus — généralement en quelques heures — j’utilise l’argent gagné pour passer une autre commande de matériel pour le réapprovisionnement de la semaine suivante, et ce dès le mardi.

Je procède ainsi sur la base d’un roulement hebdomadaire.

(Je passe mes commandes et je paie mes factures sur une base hebdomadaire ; je retire donc ce qu’il me reste à la fin de chaque semaine pour faire face à mes dépenses personnelles ; la semaine suivante, je recommence la même chose.)

Money Diaries day 1

Jour 1 – Lundi

Solde d’ouverture en début de semaine : £0

Le lundi est le jour où j’ai l’habitude de compter mon stock et de vérifier les quantités pour m’assurer que j’indique les bonnes quantités sur mon site web. Je ne veux pas risquer de vendre plus que je n’ai en stock.

Ce processus peut être très fastidieux, c’est pourquoi je m’octroie toujours un petit McDonalds pour le déjeuner afin de tenir le coup.

Une fois cette opération terminée, je ferme mon site web pendant quelques heures (vers 16 h 00), puis, à 18 h 00, j’actualise mon site web pour qu’il soit prêt pour le réapprovisionnement.

Les lundis sont donc généralement très calmes par rapport au reste de la semaine.

Je tire au maximum parti de mon temps libre ces jours-là : je prépare des cartons d’emballage, etc. Si j’ai un peu de temps pour m’avancer pour le reste de la semaine, je le fais, car cela me facilite énormément la vie.

Le moment du réapprovisionnement.

J’envoie des e-mails à tous ceux qui sont inscrits à mes alertes de réapprovisionnement ; je fais cela juste avant 18 h 00.

Tous mes produits ont été vendus en l’espace de quelques heures. Je peux maintenant utiliser ces rentrées d’argent pour acheter des articles en vue du réassort de la semaine suivante.

J’ai vendu 150 unités d’un article qui coûte £35, ce qui me donne £5,250.

Aujourd’hui, mes seules dépenses ont été mon repas hebdomadaire au McDonalds et la garde de mon fils.

Argent gagné : £5,250

Argent dépensé : £16.75

Money Diaries day 2

Jour 2 – Mardi

Le mardi, c’est toujours un jour particulièrement chargé pour moi.

Je dois emballer les articles commandés hier et commander le nouveau stock pour le réassort de la semaine prochaine.

Cela s’avère toujours difficile, car il y a un décalage horaire entre moi et mes fournisseurs.

Il peut parfois s’écouler plusieurs heures entre deux messages ; j’ai donc tendance à commencer par cela le matin afin de perdre le moins de temps possible, tout en m’assurant que les articles du réassort me sont expédiés le plus rapidement possible.

J’ai sept fournisseurs différents pour tous les articles de mon magasin.

Certains articles sont imprimés sur mesure, ce qui signifie que je dois les acheter en grande quantité. Je ne passe cette commande-là qu’une fois par mois ; en effet, je dispose généralement d’un mois à un mois et demi de ces articles à un moment donnée.

Je n’ai donc pas eu besoin aujourd’hui de passer commande pour les articles personnalisés, puisque j’en ai suffisamment en stock. J’ai juste commandé l’équipement et non les articles pour cette semaine.

Le total de ma commande d’équipement est de $2,568. Cela correspond à 150 unités de chacun des articles qui entrent dans la composition de mon produit, et cela représente £1,894.50.

Il s’agit de l’achat le plus coûteux des réassorts, donc la partie la plus importante est réglée.

Les Carnets Finance avec Sage

Dans notre série sur les finances, des entrepreneurs anonymes jettent un regard sans complaisance sur leurs salaires, leurs dépenses et leurs habitudes de consommation quotidienne. Vous êtes prêts à y jeter un coup d’œil ?

Pour en savoir plus

Une fois que la phase de commande est terminée, je me mets à préparer mes commandes.

J’imprime toutes les factures, je paie toutes les étiquettes d’expédition (150 étiquettes au prix de £4.68 par étiquette via la poste = total de £702), outre les frais de PayPal pour les transactions d’hier, qui s’élèvent à £257.55.

Pour tenir la journée, il me faut toujours une canette de Red Bull. Je ne suis pas une buveuse de thé ou de café. Cela a coûté £1.75.

Argent gagné : £0

Argent dépensé : £2,855

Money Diaries day 3

Day 3 – Wednesday

Jour 3 – Mercredi

C’est pour moi un jour sans dépenses. Je me concentre juste sur mes commandes, en les préparant pour les expédier demain et vendredi.

Mais j’ai reçu des frais de douane inattendus, qui s’élevaient à £126.96 !

À part ça et mon Red Bull quotidien à la main, je n’ai pas dépensé grand chose.

J’ai terminé toutes mes commandes et les ai emballées pour le lendemain, et je me suis offert un petit plat à emporter pour le dîner, puisque j’ai sauté le déjeuner (oups).

Red Bull : £1.75

Frais de douane : £126.96

Plat à emporter : £9.76

Argent gagné : £0

Argent dépensé : £138.47

Money Diaries day 4

Jour 4 – Jeudi

Aujourd’hui, c’est le jour des expéditions.

J’ai tendance à commander tous mes articles de papeterie et mes fournitures d’expédition en grandes quantités. Pour ce faire, j’ai calculé le coût des articles que j’utilise.

  • Les cartons que j’utilise pour expédier mes commandes coûtent environ £76 pour 150 cartons.
  • Je remplis mes cartons avec du papier déchiqueté, ce qui revient à environ £82 pour 150 paquets.
  • Les sacs en organza dans lesquels placer les articles coûtent £35 pour 150 sacs.
  • Les étiquettes d’expédition coûtent £19 pour 500 étiquettes, mais je n’en utilise qu’environ 300. Pour chaque commande, j’ai besoin d’une étiquette d’expédition et d’une étiquette d’avertissement ; en effet, mes produits contiennent des bombes aérosols ; je dois donc le signaler sur l’extérieur du colis avec une étiquette spéciale. Disons donc que j’ai utilisé £13 d’étiquettes.
  • Et des cartes de remerciement pour une touche personnelle. Celles-ci coûtent £17 pour 150 cartes.

Je n’utilise pas de cartouches d’encre car j’ai une imprimante thermique. Je n’ai donc pas à me soucier des coûts de cartouches. Et bien sûr, impossible d’oublier mon Red Bull (£1.75).

Argent gagné : £0

Argent dépensé : £224.75

Money Diaries day 5

Jour 5 – Vendredi

Le vendredi est mon dernier jour, puisque je ne travaille pas le week-end.

Je termine les dernières commandes que je n’ai pas encore expédiées, puis je vais chez mon fournisseur pour une dernière commande, avant mon réassort de la semaine prochaine.

Les frais de carburant aller et retour pour aller chez mon fournisseur s’élèvent à £15 ; je fais ce trajet une fois par semaine.

Mes dépenses totales pour l’équipement ont été de £535 pour 150 unités.

Une autre facture liée à mon activité devait être réglée aujourd’hui, à savoir l’abonnement pour mon site web (£39). Je paie également £19 supplémentaires pour les campagnes d’e-mailing, que j’utilise assez régulièrement pour attirer des clients dans ma boutique en ligne.

Et bien sûr, mon dernier Red Bull de la semaine, donc encore £1.75 de plus.

Argent gagné : £0

Argent dépensé : £609.75

Solde de clôture à la fin de la semaine : £978.70

Pour résumer, j’ai gagné £1,404.48 cette semaine.

Je paie ensuite £321.41 d’impôt sur le revenu et £104.37 d’assurance maladie.

Cela me laisse avec un grand total de £978.70 pour la semaine.

Dernières réflexions sur la semaine

En réfléchissant à mes dépenses hebdomadaires, j’ai appris qu’au cours des mois où j’ai géré mon entreprise, je dois toujours me rappeler qu’il ne faut pas gaspiller l’argent que l’on gagne en repas à l’extérieur ou en articles inutiles.

Même si vous recevez ces £978.70, vous ne savez jamais ce qui peut arriver, et vous ne voudriez pas vous retrouver sans le sou.

C’est facile de dépenser de l’argent pour des choses comme des déjeuners à l’extérieur parce que c’est pratique, alors que gérer une entreprise peut s’avérer parfois très difficile.

Il est essentiel de trouver cet équilibre dans la gestion de votre temps, car cela vous aidera à économiser de l’argent à long terme.

Il est facile de se laisser aller à dépenser parce que l’on sait que l’argent rentre.

Au départ, au début de mon activité, je vivais de cette façon.

Je suis passée d’un salaire hebdomadaire fixe lorsque j’étais infirmière à un salaire beaucoup plus élevé, et il est facile de s’emballer en pensant « Oh, j’ai plus d’argent maintenant ».

Mais on peut parfois avoir des surprises. J’ai vite appris que lorsque l’on dirige une entreprise, il est vraiment important d’économiser là où l’on peut en cas de coûts imprévus, comme ces frais de douane.

Il a été difficile de trouver le juste milieu entre les dépenses essentielles et les dépenses non essentielles.

Maintenant, ce que j’ai tendance à faire, c’est que si j’envisage d’investir dans quelque chose qui va me faciliter la vie mais qui n’est pas nécessairement essentiel pour l’entreprise, je continue à travailler pendant une semaine, je note sur une échelle de 1 à 10 à quel point cela serait bénéfique pour l’entreprise, comparé à combien cela me faciliterait la vie.

Si le score est supérieur à sept, j’achète cet article.

J’ai été surpris par le nombre de choses que je n’ai pas achetées finalement. Mais à la place, j’ai investi dans le lancement d’un nouveau produit ou quelque chose de similaire, ce qui bénéficiera directement à l’entreprise et rapportera plus d’argent au final.

Vous passerez par de nombreux essais et erreurs, mais soyez cohérent.

Ne soyez pas trop dur avec vous-même et les résultats viendront.

Réponse de Carl Reader

Et pour conclure… que pense Carl Reader des habitudes financières de notre infirmière devenue entrepreneuse dans le domaine de la sécurité ?

Visionnez la vidéo ci-dessous pour le découvrir…