Lecture en cours

Lecture en cours

Dirigeant d’entreprise : comment et pourquoi travailler votre personal branding ?

Retour aux résultats de recherche

dirigeant-communication-personal-branding

Votre personal branding est façonné par un ensemble de composants : il mêle ce que vous êtes dans la vie, ce que vous laissez paraître dans le monde digital et ce que l’on perçoit de vous. Il peut s’agir de votre manière de vous présenter, de votre façon de vous exprimer, ou encore de vos sujets fétiches de conversation. Quel que soit votre leadership et vos réussites en tant que dirigeant, si vous ne contrôlez pas votre image de marque personnelle, le web s’en chargera pour vous. Cela risque de créer de la confusion ou des malentendus défavorables à votre entreprise.

Communiquer en votre nom sur les réseaux sociaux : 3 bonnes raisons de se lancer

Selon une récente étude BPIfrance, 70 % des dirigeants de PME-ETI ne considèrent pas les réseaux sociaux comme un enjeu prioritaire et 40 % n’y voient pas d’intérêt pour leur activité. Pourtant, votre entreprise a tout à gagner à ce que vous vous empariez sérieusement et régulièrement de vos réseaux sociaux comme d’un outil de travail à part entière. Vous pourrez en tirer les bénéfices business suivants :

1. asseoir la notoriété et étendre la visibilité de votre entreprise auprès d’une communauté de partenaires : prospects, candidats, fournisseurs…
2. optimiser votre veille sectorielle et concurrentielle – et donc rendre votre stratégie commerciale plus agile
3. développer vos ventes et fidéliser vos clients, en instaurant un lien de proximité et de confiance

Personal branding : le kit de base

À l’heure du tout digital, être invisible ou anonyme sur le web, ou avoir une empreinte trop discrète ou trop disparate dans les résultats des moteurs de recherche, peut être perçu comme peu professionnel, voire un peu suspect. La première étape consiste à développer ou harmoniser votre visibilité en ligne.

Demandez à un photographe professionnel de vous tirer le portrait

Votre photo, c’est la première impression que vous laissez aux personnes qui ne vous connaissent pas : elle doit sonner juste et refléter votre personnalité. Si vous ne mettez jamais de cravate ou de tailleur dans votre quotidien de dirigeant, évitez d’en porter un juste pour la photo. Si vous êtes d’un naturel jovial et extraverti, l’erreur serait de miser sur un portrait trop solennel. En somme, jouez l’authenticité.

Au-delà de l’usage du portrait de profil sur les réseaux sociaux, vos photos officielles pourront également incarner le site web de votre entreprise ou humaniser vos documents de propositions commerciales.

Enrichissez ou repensez votre page LinkedIn

Quelle que soit la taille de votre entreprise, être présent sur ce réseau social professionnel n’est plus une option. Votre page LinkedIn est à la fois votre carte d’identité numérique en tant que patron.ne, votre CV, votre carnet d’adresse… mais aussi votre laisser-passer pour accéder à une mine d’informations stratégiques. Au-delà des données factuelles sur votre background (qui doivent être parfaitement renseignées), apportez un soin particulier à la formulation de votre « titre » (CEO, Président-directeur-général, ou pilote ? ) – et à votre présentation personnelle dans la rubrique « infos ». C’est ici que vous pourrez mettre en scène votre histoire, vos singularités, votre vision et les valeurs que vous portez. Bref, c’est la base de votre storytelling et de votre ligne éditoriale personnelle.

Règle n°1 : exprimez-vous

[Texte] Une fois bien référencé sur le web, il est temps de délaisser la posture passive pour passer à l’action. « S’exprimer » en tant que dirigeant de PME peut prendre des formes très différentes : vous pouvez partager votre point de vue ou votre expertise sur des billets de blog ; retwitter et commenter les tendances et actualités chaude de votre secteur sur votre fil Twitter, ou publier des photos sur votre compte Instagram. Sur Facebook ou LinkedIn, demander des recommandations à vos contacts ou interpeller votre réseau en ouvrant le débat sont aussi une manière de nourrir votre marketing personnel.

Règle n°2 : interagissez avec votre réseau

Pour développer son influence digitale en tant que dirigeant, il ne s’agit pas seulement de créer du contenu. L’enjeu consiste aussi à interagir aussi souvent que possible avec son réseau. Profitez de votre veille quotidienne pour liker, commenter et partager les prises de parole pertinentes de vos contacts.

Dans tous les cas, ne cherchez pas à être sur tous les fronts, car c’est la constance et la régularité de vos interventions qui payeront. Choisissez vos batailles (c’est-à-dire vos sujets de prédilection et vos canaux de communication), en fonction des enjeux stratégiques pour votre entreprise.

Règle n°3 : trouver le temps

Selon l’étude BPIfrance, le manque de temps reste la raison majeure des dirigeants de PME et ETI pour expliquer leur discrétion sur les réseaux sociaux. Évidemment, votre emploi du temps n’est pas incompressible. Pour être efficace, vous devrez dans doute vous appuyer sur des ressources internes ou externes pour formaliser et orchestrer vos prises de parole. Toutefois, gardez en tête que le personal branding n’est pas qu’une simple démarche de com’ : c’est surtout un levier commercial prometteur, qui offre un « bon retour sur investissement personnel ».

La communication du dirigeant n’est pas la seule impactante sur les réseaux sociaux : vos collaborateurs ont un vrai pouvoir de mobilisation. Découvrez comment le mettre à profit de votre entreprise, grâce à notre article sur la stratégie d’employee advocacy.