Lecture en cours

Lecture en cours

Les entrepreneurs ont besoin d’un forum pour représenter leurs véritables préoccupations

Retour aux résultats de recherche

A l’heure où nos leaders mondiaux, délégués gouvernementaux et autre élite économique viennent de clôturer le Forum Economique Mondial, il est regrettable de constater la sous-représentation des petites entreprises à Davos (Suisse).

Davos pourrait être un beau symbole, car il soulève des enjeux cruciaux, s’il n’excluait pas les forces vives de l’économie: les autoentrepreneurs, les start-ups, les TPE et les PME.

L’année dernière, Sage s’était déjà exprimé sur cette omission, notre CEO Stephen Kelly, ayant boycotté l’événement et appelé à l’accueil des petits entrepreneurs sur le Forum Economique Mondial. Cette année, peu de choses semblent avoir encore changé. L’agenda de Davos ne montre aucune preuve concrète de la prise en compte des problèmes quotidiens auxquels sont confrontés les entrepreneurs.

Or, Sage a récemment mené une étude à l’échelle mondiale, qui met en évidence le sentiment de mise à l’écart des petites et moyennes entreprises par les décideurs politiques et économiques: en France , seuls 35% des sondés pensent qu’ils sont suffisamment représentés lors des décisions politiques. Bien sûr, les gouvernements disposent de moyens importants pour soutenir les ambitions de croissance des entrepreneurs, et ils le font souvent. Mais nous invitons les décideurs à introduire cet esprit dans la salle de Davos. Entre le Brexit, les élections américaines, et bientôt les élections présidentielles en France, les entrepreneurs ont plus que jamais besoin de soutien gouvernemental.

En effet, dans ce contexte d’instabilité, les attentes des chefs d’entreprise vis-à-vis des pouvoirs publics sont fortes. En France , Les principales actions attendues sont le soutien financier sous forme d’aide aux entreprises (48%), d’amélioration en matière de taxe (42%), d’appui de services locaux efficaces (34%) ou encore des aides au financement pour la recherche et l’innovation (33%).

Les entrepreneurs ne passent pas leur temps à se plaindre ou à s’arrêter en chemin: ils ne peuvent pas se le permettre. Ils ont trop à construire. Ils sont en marche et il y a beaucoup à espérer: 35% des petites entreprises en France1 disent qu’elles envisagent de lancer un nouveau produit ou service dans les 12 prochains mois.

Dans cet esprit d’optimisme et d’action, nous ne nous contentons pas de dire ce que les dirigeants font mal à Davos. Au lieu de cela, je suis heureux d’annoncer aujourd’hui que nous lançons le Sage Forum for Business Builders.

Ce Forum est une plate-forme pour les entrepreneurs du monde entier, pour qu’ils soient mieux représentés et entendus par les décideurs sur les questions qui ont un impact sur leur réussite potentielle. C’est un engagement de travail continu avec des experts et des partenaires, pour obtenir des changements concrets et réels afin de créer l’environnement idéal à la prospérité des entreprises.

Le Forum portera sur des recherches enrichissantes: des débats réels et virtuels pour réunir entrepreneurs et décideurs. Et enfin, mais surtout, des campagnes pour promulguer le changement.

Entrepreneurs, vous qui consacrez votre semaine et vos heures supplémentaires à faire des sacrifices personnels pour votre entreprise, nous vous saluons. Nous sommes, et continuerons d’être, fermement à vos côtés.

1Etude Sage Business Builders, étude internationale réalisée en ligne, auprès de plus de 5500 dirigeants d’entreprises de taille petite et moyenne à travers le monde, et plus de 500 en France, du 18 novembre au 1er décembre 2016.