SEPA : Définition du paiement dans le SEPA

SEPA

Le terme “SEPA” désigne de façon courante les modes de paiement réalisés par transferts bancaires. En réalité, il s’agit du Single Euro Payment Area, soit un espace de paiement unifié mis en place dans l’Union européenne. Il permet aux banques au sein de l’UE de normaliser les modes de paiement : carte bancaire, virement et prélèvement.

Les origines du SEPA

Le SEPA fait suite au passage à la monnaie unique en Europe. Cependant, sa mise en application s’étend également à des pays qui ont gardé leur monnaie historique. C’est notamment le cas pour le Danemark (DKK), la Suisse (CHF), ou encore le Royaume-Uni (GBP). À l’initiative de la Commission européenne, le SEPA vise à permettre le transfert de fonds de façon simple et sécurisée sur le territoire européen. De cette façon, les transactions se réalisent facilement. La compétitivité est favorisée pour augmenter la croissance. Le SEPA a dynamisé les échanges financiers entre les pays d’Europe.

Le SEPA pour les entreprises

La zone du SEPA permet le développement à l’international. Une entreprise française ne se heurte à aucun obstacle pour vendre ses produits ou ses services à l’étranger. Les modes de paiement permis sont accessibles autant pour le B2B que pour le B2C.

Le prélèvement SEPA

Utilisé pour le paiement d’abonnement et de mensualités, le prélèvement SEPA est idéal pour les entreprises qui souhaitent facturer un client de façon récurrente. Sur la base de la souscription à un contrat, le client reçoit les services et est prélevé directement sur son compte en banque. Le prélèvement est apprécié pour sa simplicité de mise en place. Il garantit aux entreprises de recouvrer les créances dans les meilleurs délais. De son côté, le client fait confiance à l’entreprise pour le respect des échéances et des sommes concernées.

Le virement SEPA

Réaliser un virement bancaire entre pays de l’Union européenne n’aura jamais été aussi facile que depuis la mise en place du SEPA. Le projet est de permettre aux transferts de fonds transfrontaliers d’être aussi rapides et transparents que les transferts entre deux comptes d’un même pays.

Le paiement électronique SEPA

Aujourd’hui, le paiement par carte bancaire dans un pays étranger est soumis à des commissions bancaires. Les comptes courants classiques des particuliers et des professionnels sont soumis à des frais parfois importants. C’est un facteur à prendre en compte lors de la réalisation d’achats à l’étranger.

Malgré la mise en place du SEPA, les banques et organismes financiers n’ont pas achevé le projet de création d’une norme internationale pour le transfert d’argent. À l’heure actuelle, le prélèvement SEPA est très utilisé par les entreprises en France pour obtenir des paiements récurrents.

En ce qui concerne les achats, la stratégie de gestion de l’entreprise doit viser à choisir les modes de paiement les plus adéquats. Facilité de mise en place, temps de gestion, et niveaux de commission sont à prendre en compte. Il est en ce sens pertinent de communiquer ses intentions auprès de sa banque afin d’être apte à négocier les coûts générés par les transactions.

Les entreprises ont tout intérêt à surveiller les évolutions légales concernant le SEPA et ses différentes normes. Saisir les opportunités de paiement au bon moment, en tant que client ou fournisseur, favorisera les performances sur un marché très concurrentiel. L’intégration des nouveaux moyens de paiement à son cash management est primordiale.