Lecture en cours

Lecture en cours

Le numérique doit devenir le premier levier d’inclusion

Digitalisation & Tendances

Le numérique doit devenir le premier levier d’inclusion

Le numérique doit devenir le premier levier d’inclusion

Le défi de l’inclusion numérique est une thématique très présente dans notre Manifeste¹. Car l’exclusion est un fléau. Laisser de côté des personnes, des communautés ou des activités est une bombe à retardement pour l’équilibre de nos sociétés. Celles-ci fonctionnent sur une promesse à la fois simple et ambitieuse. Être le lieu de l’épanouissement de chacune et de chacun, où bénéficier d’un accès égal à ces opportunités qui font apprendre et grandir soit une évidence. Force est de constater que nous n’y sommes pas.
Mais l’exclusion est aussi un gâchis, qui nous prive d’une richesse incroyable et entrave notre destin collectif.
Heureusement, l’exclusion n’est en rien une fatalité. Le numérique est de fait un instrument incroyablement puissant au service d’une société inclusive. En agissant aux deux extrémités du spectre, la formation des hommes et la transition des organisations, l’essor numérique est clairement un levier de cohésion. Agissons maintenant !

Le numérique, une culture inclusive par essence

À quoi sert le numérique ? À créer de nouvelles relations entre les personnes. À repousser les limites et à donner de nouvelles raisons d’oser et de créer. À rendre proche ce qui est loin, simple ce qui est complexe, rapide de qui est lent. À garantir, à démontrer, à illustrer, à diffuser largement : bref à donner confiance et envie de s’engager à son tour dans l’épopée collective.

En soi, le numérique est donc un territoire de coopération et de progrès. Mais c’est aussi un territoire de valorisation, d’accueil. Une nouvelle frontière pour celles et ceux qui ont besoin de libérer leur créativité et leur énergie. Un environnement encore largement vierge qui donne leur chance à ceux que l’on désigne comme les personnes éloignées de l’emploi.

Or, nos entreprises, nos services publics, nos infrastructures ont largement besoin de compétences numériques. Nous, chefs d’entreprise, nous vivons tous les jours cette pénurie. Il nous appartient de regarder tout simplement comme inacceptable cette incroyable situation. Qui consiste d’un côté à laisser sur le bord de la route des talents qui se découragent et de l’autre côté à déplorer tous les jours les besoins non pourvus.

J’en appelle à toutes les personnes de pouvoir. Créons sans délai des capacités de formation nouvelles, par exemple aux métiers du code, de la data ou de la cyber-sécurité. Usons de notre influence pour appuyer les initiatives d’où qu’elles viennent, comme celle du Conseil national du numérique en faveur du développement de la culture scientifique et technique à l’école2. Livrons-nous sans relâche à la promotion de notre filière, surtout dans les endroits les plus improbables. Offrons, enfin, une chance à chacune et à chacun.

Ne nous trompons pas, au demeurant. De la générosité sans doute dans cet appel mais en réalité aussi beaucoup d’intérêt. Nos projets ont besoin de tous pour réussir. Nous ne sommes tout simplement pas assez nombreux aujourd’hui. Inclure, c’est s’enrichir. D’ailleurs, on a mesuré que les entreprises engagées dans une démarche inclusive génèrent jusqu’à 30 % de chiffre d’affaires en plus par salarié³. Des associations sont en première ligne, des projets incroyables ont démontré la dynamique inclusive du digital. Soutenons-les ! Offrons-leur des débouchés sans plus attendre. Osons la cohérence et la foi en l’homme et en l’avenir !

L’inclusion par le numérique, ça vaut aussi pour les entreprises !

Comme il y a des personnes éloignées de l’emploi, il y a des organisations éloignées du numérique. Et cette inclusion-là doit aussi être notre ambition !
Le développement de la 5G, on le sait, sera l’occasion d’un nouveau bond en avant de nos industries, de nos territoires, de nos services, privés et publics. Constituer tous ensemble une économie de la connaissance est désormais à notre portée. Nos TPE, nos seniors, nos territoires en ont besoin.

Rendre l’accès aisé au Cloud, à l’IA mais aussi à des solutions de gestion fiables et évolutives, est notre combat chez Sage. Cela doit à mon sens être le combat de tous.
Faisons nôtre par exemple les propositions relatives à l’émergence de smart territoires portées par le collectif InfraNum4. Relayons par nos efforts sur le terrain les engagements publics tels que Ma TPE a rendez-vous avec le numérique5.

En conclusion, l’inclusion par le numérique n’a de sens que si l’on l’envisage de façon globale. Former et employer les femmes et les hommes d’un côté. Rendre le potentiel de transformation accessible aux TPE, aux territoires et aux organisations qui y sont le moins préparées de l’autre.
C’est un défi ? Tant mieux ! C’est toujours pour surmonter un challenge qui semblait écrasant que le numérique a écrit ses plus belles pages ! Alors, écrivons les pages suivantes sans oublier personne. L’exclusion n’a aucune excuse !

¹22 idées au service de la croissance, de la créativité et du développement de nos entreprises
²Civilisation numérique. Ouvrons le débat ! – Conseil national du numérique – 2022
³Étude Diversité et Inclusion – Deloitte – 2020
4https://infranum.fr
5https://www.francenum.gouv.fr/comprendre-le-numerique/