Lecture en cours

Lecture en cours

Pourquoi mettre en place un tableau de suivi de trésorerie ?

Retour aux résultats de recherche

tableau-de-tresorerie-previsions-financieres

Suivre sa trésorerie est souvent perçu comme une tâche complexe, voire ingrate pour un chef d’entreprise. Pourtant cet exercice incontournable est fondamental pour garantir la pérennité de votre activité. Découvrez nos conseils.

Qu’est-ce qu’un tableau de suivi de trésorerie ?

Le tableau de suivi de trésorerie (ou plan de trésorerie) propose de visualiser d’un seul coup d’œil l’ensemble des flux de trésorerie entrants et sortants de l’entreprise (encaissements et décaissements), déjà réalisés et à venir. Il est généralement établi sur une période de 6 à 12 mois.
En soustrayant chaque mois le total des dépenses au total des recettes, il donne le solde de trésorerie disponible pour le début du mois suivant. Ce calcul permet ainsi d’anticiper grâce à vos projections quel sera le solde de trésorerie les mois suivants, pratique indispensable, surtout si votre activité est périodique (vente de maillots de bains, de glaces, de matériel de ski…). Plus le tableau offre de projections à long terme, plus vous aurez le temps de réagir en cas de prévision de solde négatif.

« Le cash, c’est le nerf de la guerre dans une entreprise. Alors il doit être au cœur des préoccupations des dirigeants d’entreprises. »
Les Geeks des Chiffres

Quels bénéfices retirer de la mise en place d’un tableau de suivi ?

C’est tout l’intérêt du tableau de suivi de trésorerie : vous permettre d’anticiper ! Grâce à lui, vous pouvez en effet vous assurer que vous pourrez honorer vos règlements (salaires, factures, TVA…) ou anticiper les problèmes qui pourraient survenir afin de trouver des solutions de financement pour les résoudre.
Autre intérêt, si vous projetez d’effectuer un investissement important, vous pouvez visualiser les périodes où vous risquez d’avoir peu de rentrées d’argent ou trop de sorties, et donc, pour éviter de vous retrouver à découvert, de reporter votre investissement à un moment plus propice.

« Suivre sa trésorerie est important notamment pour prendre des décisions stratégiques :
en cas de trésorerie positive, vous pourrez investir pour vous développer et réaliser votre vision. En cas de trésorerie négative, vous devrez alors avoir recours à une recherche de financement, vendre des actifs, actionner les clients retardataires pour qu’ils puissent payer plus tôt ou demander aux fournisseurs de retarder la facturation.  »
Les Geeks des Chiffres

Mettre en place votre tableau de suivi : quels pratiques concrètes ?

  1. Commencez par créer un tableau dont le nombre de colonnes correspond au nombre de mois que vous souhaitez suivre.
  2. Puis, passez à l’inventaire des encaissements. Vous devez identifier tous les flux de trésorerie entrants. Il peut s’agir des facturations clients, des emprunts bancaires, des levées de fonds, des subventions et des aides que vous touchez, d’une augmentation du capital, d’un crédit de TVA…
  3. Répétez l’opération avec les décaissements : achats fournisseurs, salaires, intérêts, loyers, eau, électricité, abonnements Internet, mobile ou logiciels, impôts, communication, frais de déplacement…
  4. Indiquez les montants précis lorsque c’est possible, sinon procédez à des estimations et reportez-les sur les colonnes suivantes selon vos délais de règlement.
  5. Une fois le tableau rempli, vous pourrez en déduire le solde pour chaque mois et donc la trésorerie disponible en début de mois suivant.

« Les entrepreneurs ont tout intérêt à mettre à jour leur tableau de trésorerie très régulièrement : une fois par mois minimum. Toutes les semaines, c’est encore mieux. Ils doivent également imposer une véritable culture cash dans leur entreprise pour maximiser le cash disponible. Cela évite les risques de découvert et de dégrader les relations avec le banquier. »
Les Geeks des Chiffres

Retrouvez d’autres conseils des Geeks des Chiffres sur leur chaîne Youtube !