Lecture en cours

Lecture en cours

Étude : la transformation digitale dans les TPE

Retour aux résultats de recherche

transformation-digitale-tpe-etude

Sage, partenaire de la transition numérique des entreprises, s’est associé à la Confédération des PME (CPME) pour réaliser une étude sur la transformation digitale des TPE, que vous pouvez découvrir dans son intégralité à la fin de cet article.

Découvrant à la fois la vision de chefs d’entreprise et d’experts-comptables, elle s’attache à répondre à plusieurs questions importantes :

  • À quel stade en est la transformation digitale dans les TPE ?
  • Quelles solutions sont mises en place dans ces entreprises ?
  • Quels impacts les outils numériques ont-ils sur l’organisation et l’activité ?
  • La transformation est-elle vue comme une opportunité par les gérants ?

Comment a été réalisée cette étude ? Auprès de quels publics ?

L’étude OpinionWay, qui est mise à votre disposition gratuitement, repose sur un échantillon représentatif de 450 entreprises de 0 à 49 salariés, opérant dans divers secteurs d’activité : BTP, industrie, commerce, hôtels-restaurants, services à la personne et aux entreprises, etc. Ainsi que sur un second échantillon représentatif de 200 experts-comptables travaillant au sein de cabinets d’expertise d’au moins 1 salarié.

Les entretiens ont été réalisés au cours de l’été 2019. La majeure partie des dirigeants interrogés sont gérants ou cogérants, avec plus de 10 années d’ancienneté dans la société. Quant aux cabinets, leur taille était équilibrée : 38 % des cabinets ont 1 ou 5 collaborateurs, 38 % ont 6 à 19 collaborateurs, 24 % ont 20 collaborateurs et plus.

Un déploiement de la transition digitale encore limité chez les TPE

Cette étude sur la transformation digitale dans les TPE s’ouvre sur un constat : la nécessaire transition vers des outils numériques des petites entreprises reste encore aujourd’hui peu développée. Seuls un tiers des dirigeants estiment qu’elle est en cours de déploiement ou déjà terminée. Dans l’essentiel des sociétés, elle demeure un projet à l’étude ou parfois non envisagé. Le potentiel de développement est donc énorme !

Malgré ce retard, la transition digitale est néanmoins considérée comme une opportunité à saisir par 33 % des dirigeants d’entreprises, que ce soit dans le cadre d’une stratégie globale appliquée à l’ensemble de la société, ou au travers de mesures ciblées au cas par cas. De leur côté, la moitié des experts-comptables y voient un bienfait pour le compte de leurs clients, et 57 % un changement positif pour leur propre activité.

Lorsque la question est posée autrement, et que l’on demande par exemple aux interviewés si les outils numériques leur sont indispensables pour mener leur activité au quotidien, les réponses deviennent subitement très différentes : ainsi 71 % des entreprises disent ne plus pouvoir s’en passer, contre 87 % des experts-comptables…

De même, plus de 80 % des entreprises affirment avoir d’ores et déjà déployé une à plusieurs solutions numériques dans leur organisme. À commencer par des e-mails professionnels, et des sites web vitrines pour mettre en valeur la société.

Les logiciels occupent également une place importante parmi les principales mesures mises en œuvre par les TPE en matière de solutions numériques : logiciel de gestion RH, logiciel de comptabilité, logiciel de gestion commerciale. Il y a encore des marges de progression dans l’adoption, mais la dynamique est tout de même bien enclenchée.

Concernant les logiciels de fidélisation de la base client ou d’acquisition de nouveaux clients, l’adoption est beaucoup plus réduite. Seuls 17 % des TPE utilisent les données numériques dans cet objectif. Ce qui est dommage, car les innovations récentes permettent désormais de mieux exploiter ce type de données, et de croître plus rapidement.

De grandes disparités selon les secteurs d’activité

Ces chiffres généraux masquent cependant de fortes disparités d’une activité à l’autre. Une partie de notre étude sur la transformation digitale des TPE s’est donc attachée à mieux comprendre l’état d’avancement, secteur par secteur.

Nous avons posé la question aux seuls experts-comptables cette fois, afin de bénéficier d’une vision plus neutre des domaines les plus en avance, et des retardataires. Il apparaît que les entreprises industrielles, ou proposant des services B2B, sont celles qui sont allées le plus loin en matière de transition numérique, en tout cas aux yeux de leurs comptables.

À l’inverse, dans le BTP et le commerce, un long chemin reste à parcourir. 61 % des experts-comptables estiment que les petites entreprises de construction sont en retard dans le déploiement des solutions numériques, 48 % pensent de même pour les entreprises commerciales, et 24 % pour les TPE spécialisées dans les services à la personne.

Enfin, lorsque la question est posée en fonction de la taille de l’entreprise (nombre de salariés), ce sont sans grande surprise les TPE de 1 à 2 collaborateurs qui sont pointées comme retardataires, suivies des TPE de 3 à 9 collaborateurs. Les experts-comptables sont en revanche bien plus cléments avec les PME de 10 à 50 salariés.

Quels sont les freins qui ralentissent la transition ?

De nombreuses difficultés viennent expliquer, ou tout au moins éclairer, ce retard pris par les petites entreprises, d’après les dirigeants qui énumèrent les multiples points de blocage.

Le premier frein cité par les gérants de TPE et PME est la question complexe de l’adaptation au changement, la difficulté à modifier les habitudes des salariés de l’entreprise et à mettre en œuvre de nouveaux process. 43 % des dirigeants de toutes les sociétés, et 65 % de celles de 10 à 50 collaborateurs y voient une pierre d’achoppement.

Les seconde et troisième raisons citées concernent la difficulté à surmonter le manque de compétences techniques en interne, et à réunir les fonds pour réaliser les investissements financiers requis pour le projet de transition digitale. D’où la nécessité sans doute pour les fournisseurs de solutions logicielles d’apporter un soutien formatif aux équipes, et de proposer des offres adaptées aux capacités des petites entreprises.

Les dirigeants pointent par ailleurs des freins plus personnels : leurs propres difficultés à élaborer une stratégie de transformation digitale, et à déployer des actions concrètes dans ce domaine. Certains se demandent comment ils doivent appréhender le sujet dans leur entreprise, ce qu’ils devraient faire, et comment le faire ?

Des impacts qui vont concerner tous les aspects de l’activité

Les apports positifs de la transition numérique sont difficilement envisageables pour les entreprises réfractaires au changement. Les TPE qui n’ont pas déployé de stratégie de digitalisation voient celle-ci davantage comme une entrave, et non une opportunité.

Toutefois, l’ensemble des entreprises a conscience que le numérique influence leur activité, et certains aspects de leur gestion. Les dirigeants affirment que les nouveaux outils numériques ont eu un impact indéniable sur leur manière de communiquer et de faire de la publicité (41 %), d’organiser la société et de suivre l’activité (35 %), de gérer les données commerciales (33 %) et comptables (31 %), et de payer employés et fournisseurs (22 %).

Ces chiffres sont même décuplés dans les entreprises de 20 à 49 salariés, où l’impact des outils numériques est supérieur de 20 à 30 points pour chaque aspect cité !

Lorsqu’elles se projettent dans l’avenir pour imaginer les impacts futurs de la transition digitale, les petites entreprises (surtout celles l’ayant déjà entamé) s’attendent à :

  • une amélioration de leur image de marque et de leur capacité à innover,
  • une meilleure qualité de vie au travail et une meilleure productivité,
  • un renforcement de la fidélisation des clients,
  • une plus forte conquête de nouveaux clients,
  • une hausse du chiffre d’affaires et de la rentabilité.

Par ailleurs, les cabinets d’experts-comptables s’accordent pour dire que les TPE et PME qui ont effectué leur transition numérique rencontrent aujourd’hui bien moins de difficultés à réaliser leur gestion comptable et à gérer l’entreprise au quotidien. 78 % anticipent un gain de temps, 73 % des offres de meilleure qualité, et 47 % en attentent un gain financier.

Les experts-comptables, partenaires de la transition digitale

D’après les résultats de notre étude, près d’un dirigeant de TPE/PME sur trois considère les experts-comptables comme de véritables appuis pour le déploiement d’une stratégie de digitalisation au sein de leur société. Et ils sont uniquement dépassés sur ce plan par les prestataires de solutions informatiques. C’est dire leur importance !

D’ailleurs, les experts-comptables, dans leur quasi-intégralité (93 %), se considèrent eux-mêmes comme des conseillers légitimes en la matière. 9 cabinets sur 10 disent même encourager leurs clients à utiliser des outils digitaux, et ce de plusieurs manières :

  • en fournissant directement la solution numérique,
  • en orientant vers un logiciel comptable de confiance,
  • en formant leurs clients aux nouveaux outils digitaux,
  • en définissant la stratégie globale à mettre en œuvre.

Cet accompagnement répond à une véritable demande de la part des entreprises, qui recherchent les conseils des experts-comptables dans le choix des équipements, afin de bénéficier d’une solution digitale adaptée à leur activité et à leurs besoins.

Pour juger de l’état d’avancement de la transformation digitale en comptabilité de leurs clients, les experts-comptables se fient avant tout à l’utilisation des outils numériques dans leur communication, et aux modes de partage des documents financiers. L’utilisation d’un logiciel de comptabilité en ligne est aussi un critère pertinent, bien sûr.

La cybersécurité, au cœur des préoccupations des TPE

La dernière partie de l’étude est consacrée aux enjeux de cybersécurité, qui touchent tous les aspects de la société moderne. La protection des données étant plus que jamais une priorité avec le développement rapide du télétravail dans les entreprises.

Toutefois, une TPE sur deux seulement se sent concernée par les cyber-risques. Parmi les dirigeants d’entreprises qui ne s’inquiètent pas de l’éventualité d’une attaque à l’avenir, 21 % sont persuadés que leur entreprise ne sera pas ciblée, et 14 % pensent que leur organisme est suffisamment protégé à l’heure actuelle dans ce domaine.

Ces réponses dénotent sensiblement de celles des experts-comptables qui estiment à 98 % que la cybersécurité est un enjeu important pour leur cabinet, et à 91 % un enjeu pour leurs clients. Concernant la sécurité des données fiscales et sociales, les experts-comptables se veulent plutôt rassurants, en affirmant assez majoritairement que la sécurité relative à la dématérialisation de ces informations sensibles est suffisante, bien qu’améliorable.

Découvrez l’intégralité des résultats en téléchargeant le document complet pour analyser plus en détail notre étude sur la transformation digitale !

La transformation digitale des TPE [Etude]

Vision croisée des chefs d'entreprises et des experts-comptables

Téléchargez gratuitement

Cet article a été initialement publié le 20/09/2019 ; dernière mise à jour le 4/09/2020.