L’abécédaire de la digitalisation des experts-comptables

Publié il y a · 3 min de lecture

Vous avez commencé à dématérialiser certains documents avec vos clients ? Ce n’est qu’un début vers la transformation digitale ! D’autres outils pourraient vous intéresser pour améliorer les performances et l’efficacité de votre cabinet. En voici quelques exemples dont vous pourriez bientôt ne plus pouvoir vous passer !

ATAWAD ( AnyTime, AnyWhere, Any Device ou Mobiquité)

N’importe quand, n’importe où et sur n’importe quel appareil ! Cet acronyme décrit la capacité d’une personne en déplacement à se connecter à un réseau Internet, sans contrainte de temps, de localisation ou de terminal, pour accéder à n’importe quel contenu.
Concrètement : c’est par exemple proposer à vos clients de pouvoir accéder 24h/24 où qu’ils soient, à votre plateforme où sont archivés tous leurs documents comptables.

Blockchain

La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, qui possède en particulier trois caractéristiques majeures :

  • elle est transparente, car chacun peut consulter l’ensemble des échanges inscrits sur une blockchain depuis sa création.
  • elle est sécurisée, puisque les données sont protégées par des procédés cryptographiques et partagée entre ses utilisateurs, qui ne peuvent modifier les données contenues a posteriori.
  • elle fonctionne sans organe central de contrôle, puisqu’elle repose sur des relations de Pair-à-Pair.

Deep learning

Le deep learning est aussi une technique d’apprentissage automatique mais plus perfectionnée. Il permet à un programme d’apprendre des choses compliquées, abstraites, via des mécanismes quasi intuitifs sans avoir été supervisé par un humain. Ce qui corresponde plus à la manière dont un humain raisonne.
Concrètement : ce système permet essentiellement pour le moment de reconnaître le contenu d’une image ou de comprendre un langage parlé.

Digital Signage

Ce système d’affichage dynamique permet d’afficher, sur un écran ou sur une borne interactive, différents types de contenus multimédias (contenus sous forme combinée de sons, d’images, d’animations et de vidéos.)
Concrètement : plutôt que de placarder des informations en format papier (horaires, événements, actus légales…), vous les transférez directement de votre ordinateur sur un écran, placé à un endroit où vos clients patientent et prennent le temps de lire comme la salle d’attente.

Extraction des métadonnées

Avec la dématérialisation des factures, des technologies comme la Lecture Automatique de Documents (LAD) utilisant la Reconnaissance Optique de Caractères (OCR), permettent de reconnaître des données présentes dans un document et de les extraire.
Concrètement : c’est utile par exemple pour traiter un grand volume de documents et y extraire automatiquement des informations, ou pour indexer automatiquement des documents à archiver ou encore pour constituer des fichiers d’export destinés à renseigner des applicatifs métiers, sans passer par de la saisie manuelle fastidieuse et source d’erreur potentielle.

Intelligence artificielle (IA)

L’IA représente les différentes technologies permettant à des machines de simuler l’intelligence humaine. On parle d’IA faible quand les programmes informatiques effectuent des tâches pour lesquels ils ont été programmés (souvent le traitement d’une grande masse de données), qui ne sont pas amenés à évoluer. Alors qu’on parle d’IA forte lorsque le programme est capable d’emmagasiner de nouvelles informations et de modifier en conséquence son propre fonctionnement.
Concrètement : dans un futur proche, la complexité changeante des règles fiscales et comptables pourrait être mieux connue et analysée par l’IA que par un être humain.

IoT (Internet of things ou internet des objets)

Ce sont tous les objets électroniques qui se connectent sans fil et partageant leurs informations avec un ordinateur, une tablette électronique, un téléphone portable ou tout autre appareil.
Concrètement : pour le moment, les informations collectées sont plutôt des données à caractère personnel, les objets connectés s’étant principalement développés dans des secteurs comme la santé, du fitness, ou la domotique… Mais nul doute que ce secteur en plein développement devrait bientôt s’intéresser aux données professionnelles.

Machine learning

Cette technologie d’intelligence artificielle permet aux ordinateurs d’apprendre tous seuls (apprentissage automatique) en se basant sur leurs historiques d’actions et de résultats pour optimiser leurs actions suivantes.
Concrètement : cette technologie représente un enjeu de taille pour les chatbots destinés à converser avec un utilisateur, notamment à travers une messagerie instantanée comme Facebook Messenger. Le chatbot va ainsi utiliser le principe de machine learning pour augmenter ses performances. Plus les chatbots interagissent avec les utilisateurs, plus ils obtiennent d’informations, et mieux ils apprennent à anticiper les comportements et adopter le bon.

En tant que professionnel du chiffre, vous êtes au centre de la collecte et du traitement de l’information pour l’entreprise. C’est donc avec intérêt que vous devez suivre ces nouvelles technologies qui peuvent améliorer le processus comptable.

Pour aller plus loin :

Abonnez-vous à la newsletter Sage Advice et recevez, directement dans votre boîte aux lettres, nos tous derniers conseils.