B. I : quels bénéfices pour les experts-comptables ?

Publié il y a · 2 min de lecture

En recueillant de plus en plus de données, les cabinets d’expertise-comptable disposent d’une base de connaissances enrichie. Grâce au Big Data, ils peuvent en tirer profit pour apporter des conseils à forte valeur ajoutée à leurs clients.

L’information est déterminante. Un environnement économique tendu et des réglementations de plus en plus complexes obligent les chefs d’entreprise à répondre à un dilemme quotidien : prendre des décisions qui sont à la fois rapides et pertinentes. Les cabinets d’expertise-comptable ont un rôle majeur à jouer en fournissant des conseils adaptés et précis à leurs clients.

Mais pour relever ce défi, les seules capacités humaines ne suffisent plus. Heureusement, le digital apporte avec lui des outils performants permettant d’aller plus loin dans le traitement des données. Avec la dématérialisation, le volume de données hétérogènes a considérablement augmenté. Nous sommes entrés dans l’ère du Big Data. Partagées entre les différents collaborateurs du cabinet, des solutions de Business Intelligence (BI) produisent des analyses très fines et contextuelles. Seuls des outils décisionnels adaptés au Big data permettent en effet de détecter des anomalies de faible occurrence. Par ailleurs, toutes les data issues du Système d’Information (SI) peuvent être en effet restituées sous forme de tableaux de bord et déclencher des alertes automatiques. Pour les cabinets d’experts-comptables, les bénéfices sont multiples.

Une gestion plus précise du cabinet

Produits par des solutions de BI, quatre types d’indicateurs peuvent alerter les collaborateurs et ainsi améliorer la productivité :

  • Des alertes en cas de déclaration non envoyée dans les délais ;
  • Des alertes en cas d’absence de mouvements pendant un certain temps ou les rejets de déclarations EDI ;
  • Des alertes pour relancer les clients afin d’obtenir des pièces comptables ou les informer d’un télépaiement imminent ;
  • Des alertes à propos du conseil et des temps non facturés.

Une stratégie optimisée

En modélisant toutes leurs données et notamment celles issues de la liasse fiscale (qui pourrait devenir, à terme, une base de données de type FEC), les outils de BI renforcent l’expertise des professionnels. En s’appuyant sur des indicateurs clairs et pertinents, choisis en fonction des cœurs de métier, ils peuvent fournir des analyses statistiques et une projection sur l’avenir qui permettront à leurs clients de mieux piloter leur stratégie sur le court et long terme.

Des conseils à plus forte valeur ajoutée

Avec le Big data, l’expert-comptable doit devenir le garant de la qualité de l’information financière et être un conseiller privilégié des dirigeants. Cette évolution implique de proposer de nouvelles missions : l’accompagnement à la mise en place d’outils et de process, la détection des risques… Grâce à de récents logiciels de BI, les experts-comptables peuvent segmenter leur clientèle et suggérer ainsi des prestations complémentaires.

La confidentialité des données

L’exploitation de nombreuses informations sensibles implique de renforcer le niveau de son parc informatique afin d’éviter les fuites externes ou internes. L’anonymisation des données personnelles est également cruciale afin de respecter la réglementation en vigueur et celle applicable dès mai 2018 (Nouveau Règlement européen sur les protections des données personnelles).

Pour en savoir plus sur les solutions Sage