Lecture en cours

Lecture en cours

Le DAF et le Cloud travaillent main dans la main

Retour aux résultats de recherche

le-daf-et-le-cloud

Le DAF et le Cloud travaillent main dans la main

Véritables « business partners », les DAF ont pour mission principale d’éclairer les décisions de la direction générale par des projections fiables. Ils ont donc besoin d’informations précises et à jour, ce que facilite le Cloud, comme le montre une récente étude réalisée auprès de 800 décideurs d’entreprises, parmi lesquels de nombreux DAF. Résultat de cette enquête : les besoins des DAF sont aussi les bénéfices du Cloud. Signe de cette efficacité du Cloud : les DAF qui ont déjà utilisés le Cloud sont plus susceptibles que les autres de poursuivre leur digitalisation.

Statistiques domaine

Le DAF et le Cloud : une attente forte de qualité d’informations

Au quotidien, le DAF cherche à :

  • Etablir des prévisionnels (forecasts) et des simulations de façon à nourrir la réflexion stratégique
  • Améliorer la rentabilité globale de l’entreprise en optimisant les coûts et la productivité des équipes
  • Servir et accompagner le business en recherchant les modèles économiques et organisationnels les plus performants.

L’ensemble de ces missions suppose que le DAF détienne en permanence une information fiable et à jour. Or, l’une des difficultés auxquelles font face la plupart des DAF concerne, précisément, l’information. Concrètement, lorsqu’on se penche sur leurs « irritants », beaucoup de DAF pointent du doigt :

  • La collecte, en temps et en heure, de la bonne information (« reporting »)
  • Le temps consacré à des saisies qui, de plus, sont sources d’erreurs
  • La validation et la consolidation de cette information
  • Sa mise à disposition dans un délai raisonnable et dans une forme directement exploitable par les directions « métiers » (KPI’s, tableaux de bord).

Autant de difficultés qu’un outil Cloud peut réduire efficacement. Le DAF et le Cloud sont donc interdépendants.

Prolongez votre réflexion sur le Cloud comme facteur de réinvention des fonctions :

Le DAF et le Cloud : gagner en fluidité et en productivité

Conviviaux, les outils digitaux véhiculés par le Cloud ont vocation à simplifier le travail des équipes et à leur libérer du temps en les délestant de ressaisies fastidieuses, comme celles des notes de frais par exemple. Ils évitent aussi les erreurs, comme par exemple les doubles règlements de factures fournisseurs, et garantissent la conformité des documents édités.

Ils permettent à tous les collaborateurs de l’entreprise, et bien sûr à ses partenaires, de disposer, en temps réel et quel que soit leur lieu de travail, d’une information fiable et sécurisée.

Le DAF et le Cloud convergent donc vers quatre objectifs :

  • Optimiser les process pour gagner en productivité
  • Traquer les erreurs
  • Emmener les équipes vers des missions à plus forte valeur ajoutée
  • Fluidifier la communication interne et externe.

Bien sûr, dans l’actuel contexte de crise sanitaire, ce dernier enjeu revêt une importance toute particulière dans la mesure où le DAF et le Cloud ont eu affaire à de nouveaux challenges liés au confinement et à la généralisation soudaine du travail à distance. Cet article des Echos illustre bien les nouvelles responsabilités qui incombent aux DAF depuis le début de la crise sanitaire. Concrètement, les entreprises ont dû à la fois développer l’accessibilité des données et les sécuriser. Un challenge que le Cloud a grandement facilité.

Pour en savoir plus sur les bienfaits du Cloud durant la crise de la Covid-19 : Le Cloud, une évidence stratégique pour surmonter la crise

Le responsable administratif et financier

Le DAF et le Cloud : portrait robot

Les DAF ne s’y trompent d’ailleurs pas ! Interrogés par l’institut d’études Opinion Way sur les bénéfices de l’informatique, les DAF pointent bien sûr la gestion de la comptabilité (citée par 85 % des répondants), mais aussi :

  • Le suivi et le pilotage de la performance financière (69 %)
  • Le partage des informations confidentielles (54 %)
  • La communication avec les autres équipes (50 %).

Quand on leur parle plus spécifiquement de Cloud, les DAF ont des attentes encore plus marquées, qui concernent (par ordre décroissant d’occurrences) :

  • La sécurité des données
  • La limitation des saisies administratives
  • La réduction des délais de mise à disposition des informations aux métiers
  • La simplification des process
  • La conformité des documents édités
  • Le travail collaboratif
  • L’accessibilité des documents pour tous les collaborateurs
  • La personnalisation de l’outil
  • La mobilité, le travail à distance
  • Le reporting
  • La collecte des informations pour un bon forecast.

Des attentes que la Covid-19 et ses conséquences sur les modes de travail a considérablement renforcées, comme le démontre la même étude.

Autre enseignement intéressant : les DAF des entreprises qui ont déjà entamé leur transition numérique sont plus enclins que les autres à poursuivre leur e-transformation. Essayer le Cloud, donc, c’est l’adopter !

En conclusion, les DAF et le Cloud servent les mêmes objectifs. Leurs priorités sont la circulation, la fiabilisation et la sécurisation de l’information, la quête de productivité et l’automatisation des tâches à faible valeur ajoutée. Des objectifs qui sont aussi ceux du Cloud.

 

Pour approfondir la question de la sécurité des données : Les données dans le Cloud : une sécurité renforcée pour les DAF

Pour en savoir plus sur la puissance de l’écosystème Sage : La puissance de l’écosystème Sage au service des clients

¹Etude réalisée à la demande de Sage, en octobre 2020, auprès d’un échantillon de plus de 800 décisionnaires (DAF, DSI, responsables RH/paie et dirigeants), au sein d’entreprises de 3 à 5 000 salariés ou plus.

Le Cloud : Une technologie au service du développement de votre entreprise

Performance, innovation, résilience : une solution faite pour vous !

Téléchargez gratuitement le guide