Sept conseils pour éviter les problèmes de trésorerie

Publié il y a · 3 min de lecture

Vous devez impérativement surveiller de près les entrées et les sorties d’argent de votre entreprise.
Souvenez-vous : les bénéfices et la trésorerie ne sont pas la même chose. Votre entreprise peut générer une large marge bénéficiaire et vous pouvez être en pleine croissance, mais si tout votre argent est bloqué sous forme de stock, vous ne pourrez peut-être pas payer vos fournisseurs, ce qui nuirait à votre réputation.

Voici sept façons efficaces de maîtriser votre trésorerie et d’éviter les problèmes :

  1. Établissez des prévisions de trésorerie
    Fixez-vous des objectifs à six ou douze mois pour surveiller vos finances et éviter un déficit. La manière la plus simple d’établir un prévisionnel de trésorerie consiste à créer une feuille de calcul répertoriant les recettes et les coûts mensuels.
    Notez les éventuelles variations saisonnières : par exemple, il est probable que la facture de chauffage augmente en hiver. Prenez en compte les coûts fixes et les coûts variables dans vos prévisions de trésorerie et soyez réaliste, répertoriez chaque dépense.
  2. Maîtrisez les paiements
    Envoyez vos factures rapidement et ne laissez pas traîner les impayés. Nous vous conseillons également de fixer dès le départ des conditions de paiement claires avec les fournisseurs. Généralement, le délai de paiement est de 30 jours.
    Déterminez les dates de paiement de vos clients et ne négligez aucune irrégularité ni aucun retard. Un client mauvais payeur peut être au bord du dépôt de bilan. En sachant quand vous devez être payé pour un produit ou service, vous serez plus à-même de maîtriser votre trésorerie.
  3. Maîtrisez la gestion des stocks
    Une gestion efficace des stocks est tout aussi importante qu’une bonne gestion de la trésorerie. Examinez vos registres de stock en même temps que vous examinez votre compte en banque, toutes les semaines ou tous les mois. Ainsi, vous saurez précisément ce qu’il vous reste en stock et quels articles vous devez commander.
    Un système de contrôle des stocks géré efficacement aura un impact positif sur votre trésorerie, car vous n’aurez jamais trop de stock et vous n’aurez pas tout votre argent bloqué sous forme de stock.
  4. Entretenez de bonnes relations avec vos créanciers
    De nombreuses entreprises ont parfois besoin d’un coup de pouce de la part d’une banque ou d’un organisme de prêt, surtout à leurs débuts. Les entreprises ont également souvent besoin de crédits ou d’autorisations de découvert pour faire leurs premiers pas.
    Restez en bons termes avec ces organismes et tenez-les informés de toute dépense imprévue ou des changements de prévisions. En entretenant de bonnes relations, basées sur une confiance mutuelle, avec les banques et les organismes de prêt, ces derniers seront plus compréhensifs si jamais vous avez besoin d’une aide financière à l’avenir.
  5. Ayez recours au crédit
    Si votre entreprise se développe rapidement, par exemple si vous venez de décrocher un nouveau contrat et craignez de ne pas avoir suffisamment de fonds pour couvrir vos frais, demandez un crédit à une banque ou un organisme de financement. Il peut s’agir d’une autorisation de découvert ou d’un prêt à court terme.
    La plupart du temps, cette option est viable car les banques sont plus enclines à prêter à une entreprise si elles peuvent voir un projet de contrat ou une lettre d’intention. Vous pourrez payer vos dettes une fois que le client vous aura payé. Vous ne devrez verser des intérêts à la banque ou à l’organisme de financement que pour la durée effective pendant laquelle vous avez besoin de trésorerie.
  6. Échelonnez et réduisez vos dépenses
    Déterminez la fréquence à laquelle vous payez vos fournisseurs, vos impôts, vos factures d’énergie, etc. Serait-il possible de payer de manière échelonnée ou de rendre les conditions de paiement plus souples ? Utilisez votre sens de la négociation pour conclure des accords dans votre intérêt et dans l’intérêt de votre entreprise.
    De plus, faites attention aux petites dépenses qui s’accumulent et vous coûtent de l’argent. Comme le dit le proverbe, les petits ruisseaux font les grandes rivières.
  7. Anticipez les problèmes avant qu’ils n’arrivent
    Identifiez à l’avance les problèmes de trésorerie potentiels en mettant à jour vos prévisions de trésorerie régulièrement, en surveillant les conditions du marché, en gardant un œil sur les clients et les fournisseurs à risque et en agissant dès que vous détectez un problème.
    Ne faites pas l’autruche en espérant que le problème se règlera tout seul. En gardant la maîtrise de votre trésorerie, vous pourrez gérer les problèmes rapidement et efficacement. Et si vous avez des doutes ou des inquiétudes, parlez à un comptable, un investisseur ou un mentor.

Pour aller plus loin :

Abonnez-vous à la newsletter Sage Advice et recevez, directement dans votre boîte aux lettres, nos tous derniers conseils.