Lecture en cours

Lecture en cours

Fournisseurs de services, adoptez une vraie culture du résultat [guide]

Retour aux résultats de recherche

Fournisseurs de services, adoptez une vraie culture du résultat [guide]

Crise sanitaire : une réévaluation des priorités

Les enjeux de crise, une continuité des enjeux habituels

En 2020, les fournisseurs de services ont non seulement dû adapter leurs process opérationnels afin de respecter les règles de distanciation et les gestes barrières, mais également été contraints de prendre des décisions rapidement, pour s’adapter à un environnement en constante évolution, soumis aux incertitudes permanentes et aux confinements. Il est temps d’adoptez une vraie culture du résultat.

Dans un esprit de réinvention, ils ont su accélérer leur transformation, essentiellement portée sur le digital, et ajuster avec agilité des structures de coûts variables dus à des scénarios prévisionnels changeants.

Mais cet enjeu est entré en résonance avec ce que les entreprises connaissent depuis longtemps déjà : des marchés hyper compétitifs, proches de la saturation, desquels n’émergent que les services innovants, voire disruptifs.

Dépasser les attentes du client, c’est-à-dire comprendre en profondeur et rapidement ses besoins, améliorer son expérience, apporter un nouveau degré de simplicité dans le processus de la prestation, tout cela dans un environnement mouvant, voilà l’enjeu auquel répond la culture du résultat et que porte le dématérialisé, soit les outils digitaux.

Transformation digitale : quel rôle dans la culture du résultat ?

La transformation numérique est un moteur pour l’économie du résultat car la technologie transforme les données brutes en informations cruciales, exploitables par les fournisseurs de services. Une stratégie de transformation numérique repose sur trois éléments clés dans lesquels les entreprises devraient investir pour rester compétitives et continuer de croître.

Garder vos collaborateurs au centre de la transformation

En théorie, les tâches autrefois gérées par les humains peuvent être de plus en plus souvent confiées à des robots et à l’intelligence artificielle. Si l’automatisation de certaines tâches à faible valeur ajoutée (le traitement des factures, par exemple) représente une véritable avancée, les hommes continueront à jouer un rôle essentiel. À condition que les chefs d’entreprise et les collaborateurs adoptent les bons réflexes et de nouvelles compétences pour tirer le meilleur parti des nouvelles technologies. Outre les compétences traditionnelles, comme la gestion ou l’expertise métier, la connaissance de l’automatisation, des données, de l’analyse et de la programmation deviendra importante.

Faire évoluer vos outils avec vos besoins

Pour donner toute sa puissance à votre transformation numérique et faire évoluer vos collaborateurs vers de nouvelles compétences créatrices de valeur, valorisez les solutions de gestion adaptées à vos besoins. Avec les bons outils, vous trouverez les réponses adéquates à vos problématiques de gestion des stocks, de production, de ventes, de comptabilité ou de finances.

« Responsable de communication externe et interne, responsable RH, de la sécurité et des process des situations pédagogiques : ma fonction multi casquettes m’impose des échéances parfois simultanées. Pour y faire face, j’utilise des solutions dans le Cloud, efficaces, souples et interopérables. Elles me permettent également de piloter la trésorerie et d’avoir une vision globale de l’activité. »
Véronique Calvo, responsable administrative de l’Institut de kinésithérapie, podologie, orthopédie

Fournisseurs de services, adoptez une vraie culture du résultat

Découvrez une mutation indispensable accélérée par la crise sanitaire.

Téléchargez gratuitement le guide

Pour tout savoir sur le sujet, d’autres articles peuvent vous intéresser :