Listen to

Listen to

L’analyse des données et le conseil comme aide à la réflexion et à la décision

Retour aux résultats de recherche

Ecouter Sage On Air sur :
Ecouter Sage On Air sur Spotify
Ecouter Sage On Air sur Deezer
Ecouter Sage On Air sur Google Podcasts
Ecouter Sage On Air sur Apple Podcasts
Ecouter Sage On Air sur Spotify
Ecouter Sage On Air sur Deezer
Ecouter Sage On Air sur Google Podcasts
Ecouter Sage On Air sur Apple Podcasts
L’analyse des données et le conseil comme aide à la réflexion et à la décision
Ne ratez pas un épisode

Abonnez-vous à Sage On Air Podcast

Abonnez-vous par email et recevez directement dans votre boite les podcasts qui vous intéressent.

S'abonnerS'abonner

L’analyse des données de sa TPE et les conseils que peut apporter son expert-comptable prennent une dimension de plus en plus importante dans la réflexion mais aussi la prise de décision pour la TPE. Notre invité, Expert-Comptable de Mass Expertise, nous donne ses conseils pour permettre à la TPE de prendre les bonnes décisions grâce à l’analyse de données et au conseil.

Entretien mené par Patrick Russo, journaliste

Expert-comptable : cabinet de conseil ?

Patrick Russo :
Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouvel épisode de Conseils d’Experts-Comptables. Aujourd’hui nous accueillons Benjamin Mass qui est expert-comptable sur Paris. Benjamin, dans ce podcast vous le savez, l’idée est de donner vos conseils à des dirigeants de TPE qui se posent une question. Aujourd’hui nous avons Annabelle qui est dirigeante d’une TPE dans la formation à Paris.
Elle nous dit j’aimerais plus de conseils pour mieux anticiper mon avenir voire même faire évoluer mon activité. Alors, pour commencer, vous êtes un expert-comptable ou un cabinet de conseil ?

Benjamin Mass :
Alors ça, c’est une très bonne question. La limite est de plus en plus mince entre les deux. À la porte de mon cabinet aujourd’hui, il y a marqué évidemment expert-comptable mais il n’y a plus marqué comptabilité, il y a marqué conseil aux entreprises. La comptabilité évidemment ça reste toujours le cœur de notre mission, mais le conseil aux entreprises prend une place de plus en plus importante depuis une dizaine d’années. Ça l’a toujours été, pour être honnête, mais depuis une dizaine d’années la communication se fait énormément là-dessus.

L’expert-comptable : généraliste & spécialiste

Patrick Russo :
Alors concrètement, avant de donner les principaux conseils à Annabelle, comment vous arrivez à appréhender l’activité de tous vos clients. Parce que sur ce type de demande, vous avez plein de clients différents, comment vous faites ?

Benjamin Mass :
Effectivement, C’est un des défis de notre profession. D’un côté, on automatise de plus en plus de tâches, il y a des choses qui nous prennent de moins en moins de temps ; Et de l’autre côté, nos nouveaux défis sont de toujours être au plus proche de nos clients, de vraiment comprendre leur activité. Et il ne faut pas non plus avoir peur de se spécialiser dans certains domaines, si jamais on en a envie et il faut faire ce qui nous amuse aussi et ce en quoi on est bon, quitte à diriger certaines catégories de clients vers des confrères dont c’est la spécialité. Et nous, de conserver ce pour quoi nous sommes les meilleurs. Alors, on reste évidemment généraliste pour la plupart des cabinets. Nous, on est généralistes, il y a effectivement des activités que l’on préfère, mais il y a des activités très précises qu’on dirige vers d’autres confrères et ça nous permet de toujours être au mieux de notre activité sur les clients que nous avons.

L’analyse des données comme aide à la décision

Patrick Russo :
Et pour les conseiller sur tout ce qui est ‘évolution de leur activité’, vous faites des études autour des données, vous regardez ce qui se passe sur le marché, comment ça marche ?

Benjamin Mass :
Alors, on parle des données, ça c’est très important puisque je pense que tous les experts-comptables ont compris aujourd’hui et parfois même les clients, que la data est vraiment une notion très importante. Donc, la donnée de façon très simple,
c’est quoi ? Ça peut être le fait de récupérer les factures des clients, les éléments des clients. Tout ça, ça représente de la donnée, une fois que c’est numérisé,
c’est de la donnée. Et on peut en un seul coup d’œil voir par exemple quelles sont les dépenses en loyer, quelles sont les dépenses en électricité, quelles sont les dépenses en charges sociales … de l’intégralité des clients et de faire des comparaisons par types d’activités. C’est ce que l’on appelle de l’analyse de données. Cette partie-là représente une part importante de notre métier et ça nous permet de guider nos clients de façon plus précise. Si un client par exemple a besoin d’ouvrir son chiffre d’affaires, si un client a besoin de se diversifier, si on doit expliquer aux clients où est-ce qu’il pourrait s’améliorer, c’est cette analyse de données qui va nous servir.

Patrick Russo :
Par rapport à la capacité à pouvoir analyser ces données, quel est le conseil que vous donnez à vos clients pour que vous puissiez avoir ces données ?

Benjamin Mass :
Alors, on commence toujours à partir de la même chose, la digitalisation. Si elle est en cours chez le client, on est là pour faire en sorte qu’elle soit développée et si elle n’a pas commencé et ce n’est pas grave, on est là pour la démarrer, pour expliquer aux clients comment faire pour l’accompagner à tout digitaliser et faire en sorte que tout soit numérisé, qu’on ait les informations rapidement, c’est vraiment le nerf de la guerre pour récupérer ses données. Ensuite, une fois qu’on a mis les mains dans l’activité du client, il faut que l’on puisse écouter le client, savoir exactement où lui a envie d’aller, peut-être lui donner des idées sur ce que pourrait être son activité à court terme, moyen terme et long terme au bout d’un an ou trois ans ou de sept ans, ça fait partie de nos prérogatives. Lui expliquer comment se développer. Si jamais on a les moyens, là on touche vraiment la limite car on ne doit pas diriger l’entreprise à la place du client, mais si jamais on peut lui donner des petites idées pour son démarchage, lui faire des propositions pour améliorer sa rentabilité, on ne doit pas hésiter.

Accompagner la TPE dans sa réflexion

Patrick Russo :
Finalement vous êtes dans une sorte de nouvelle relation avec la TPE, quelque chose qui relève plus du conseil et de l’accompagnement opérationnel.

Benjamin Mass :
Complètement le conseil aux entreprises, on est là pour ça. C’est notre activité, c’est notre quotidien.

Patrick Russo :
Et pour terminer c’est quoi les conseils principaux que vous donneriez à une personne qui se pose des questions pour faire évoluer son activité.

Benjamin Mass :
Tout d’abord, avant de lui donner un conseil, c’est moi-même que je vais remettre en question, en essayant de me demander si j’ai bien compris l’activité du client. Parfois, on a l’impression de la cerner mais pas totalement, donc d’abord être certain que nous avons bien compris l’activité du client. Quand c’est un restaurateur, c’est facile, mais il peut y avoir des surprises, quand on est dans le conseil, ça peut être un peu différent. Voilà, il faut d’abord que premièrement, on ait bien compris l’activité du client et qu’ensuite on ait bien compris ce que lui a en tête, et le pousser à réfléchir
à ce qu’il veut vraiment. Parfois le client a un désir, il aimerait par exemple se développer, avoir plusieurs points de vente ou plusieurs bureaux mais il ne le sait pas encore ou il ne s’est pas vraiment posé la question. Parfois, il aimerait arrêter de travailler sous 7 ans et avoir une trésorerie de côté. Parfois il voudrait avoir investi… mais souvent la démarche ne va pas jusqu’au bout parce qu’il est dans son quotidien et il ne prend pas assez de recul. Donc la première chose, c’est que nous comprenions son activité et deuxièmement qu’on le pousse à réfléchir à ce qu’il veut à moyen terme et à long terme dans son activité. C’est vraiment le début.

Patrick Russo :
Et puis, il y a une question qui est celle de l’anticipation, c’est à dire l’aider à anticiper. Pour terminer, comment pouvez-vous l’aider concrètement à anticiper
les choses ?

Benjamin Mass :
On parlait là encore, dans un autre épisode, de business plan, le fait d’avoir un business plan, un prévisionnel de chiffre d’affaires, permet de se projeter et de voir d’abord si les prévisions de chiffre d’affaires sont en rapport avec ce qu’il a en tête. Et si jamais il imaginait plus, faire en sorte de pouvoir ouvrir par exemple à de la croissance ? Voilà un exemple, il y a deux types de croissance, croissance interne et comment faire pour se développer mais également croissance externe. Là aussi, on peut être là pour expliquer au client que la croissance externe existe, il peut aller regarder si un petit concurrent est disponible au rachat. Voilà donc, ce genre d’idées, c’est avec l’expert-comptable au quotidien que ça se construit.

Patrick Russo :
On le voit donc, le champ des possibles est extrêmement important. En réponse à la question d’Annabelle sur : comment pouvoir anticiper pour faire évoluer mon activité ? Merci beaucoup Benjamin pour cet entretien et à bientôt pour un nouvel épisode de conseils d’experts-comptables.

Ces articles ou podcasts peuvent vous intéresser :