Lecture en cours

Lecture en cours

CEO : de quels talents faut-il vous entourer ?

Retour aux résultats de recherche

CEO de quels talents faut-il vous entourer

CEO : de quels talents faut-il vous entourer ?

Pour résister aux chocs, prendre les bonnes décisions et anticiper l’avenir, un CEO, dirigeant en français, doit pouvoir compter sur une solide garde rapprochée. Les mieux armés pour vous accompagner ne sont pas toujours ceux que vous imaginez. Gros plan sur 5 profils à forte valeur ajoutée sur lesquels miser en 2021.

Les experts “techniques”, pour passer un cap

Le manager de transition, pour impulser une nouvelle direction

Réorganiser une chaîne de production, renflouer une trésorerie, piloter un plan de sauvegarde de l’emploi ou conduire une refonte des systèmes informatiques : il existe des profils de managers de transition pour toutes les situations complexes à dénouer dans l’urgence… à condition d’y mettre le prix. Lui-même ex-dirigeant de haut niveau, ce professionnel de la transformation a vocation à intervenir à vos côtés sur un temps limité, fort d’une expertise reconnue (finance, RH, IT…) et d’un regard neuf et indépendant. Ce métier est lui-même en mutation, avec l’émergence de profils plus jeunes sur des domaines plus spécifiques ou transverses : gouvernance, marketing, conformité, etc.

Le consultant en transformation digitale, pour pérenniser le changement

L’adoption du Cloud et du télétravail, le développement du e-commerce, l’exploitation des données de l’entreprise… Face aux enjeux technologiques de demain, les besoins de votre entreprise en compétences digitales vont forcément augmenter, quel que soit votre secteur d’activité. Au cœur de cet écosystème, l’expert en transformation digitale (qui a parfois la casquette de CDO, pour chief digital officer) joue un rôle crucial, tant comme chef d’orchestre des grands chantiers digitaux, que comme veilleur et passeur de tendances. Sa mission : accompagner les changements d’habitude en interne et surtout, convaincre, pour réduire les risques de levée de bouclier. Autrement dit, il aide à traduire les enjeux business et technologiques en nouveaux usages.

Les profils atypiques, pour faire émerger de nouvelles idées

Le gamer, pour manager équipes et projets avec intuition et créativité

Autrefois vus d’un mauvais œil en entreprise, les accros aux jeux vidéo développent des compétences de savoir-être particulièrement efficaces pour accompagner et accélérer les transformations managériales. Ils savent travailler en équipe, en particulier à distance. Ils sont déterminés à atteindre leur objectif, quitte à repartir plusieurs fois de zéro et prendre des chemins de traverse. Et ils aiment gérer des situations complexes et imprévisibles. Un combo idoine pour aborder les enjeux de la crise sanitaire, par exemple.

L’autodidacte, pour insuffler une culture de l’apprentissage permanent

En tant que CEO, vouloir recruter la bonne compétence au bon moment est parfois un vœu pieu, surtout quand vous cherchez à embaucher des profils ultra pénuriques comme les data scientists ou les développeurs full-stack. Face à des besoins de plus en plus longs et complexes à pourvoir (et des collaborateurs de plus en plus difficiles à fidéliser), cherchez à valoriser les profils qui ont appris à apprendre seuls. Ceux qui seront suffisamment curieux et volontaires pour s’auto-former et monter en compétences dès qu’un nouveau besoin émergera. Mordu de crypto-monnaies ou adepte des tutoriels de bricolage sur les réseaux sociaux : la rubrique « hobbies » des CV regorgent de signaux faibles à ne plus négliger.

L’entrepreneur reconverti, pour faire évoluer la culture d’entreprise

Ils cherchent à rejoindre le monde de l’entreprise après le dépôt de bilan de leur start-up ou plusieurs années d’activité de conseil en freelance. Crise oblige, ce type de profils arrive massivement sur le marché. Parmi les nombreux atouts de ces candidats atypiques, la résilience, l’agilité et l’esprit d’initiative : des compétences critiques pour affronter les futurs soubresauts et les nouvelles normalités.

Top 5 des compétences clés pour 2025¹
1. Réflexion analytique et innovation
2. Apprentissage actif et stratégies d’apprentissage
3. Résolution de problèmes complexes
4. Réflexion et analyse critique
5. Créativité, originalité et initiative

¹Source : The Future of Jobs, Forum économique mondial, 2020

Pour aller plus loin sur les sujets management & RH, d’autres articles peuvent vous intéresser :