Lecture en cours

Lecture en cours

Gestion de stocks : pourquoi adopter le lean management ?

Retour aux résultats de recherche

Remettre en question son organisation pour optimiser sa production : c’est ainsi que l’on peut résumer le lean management. Objectif de cette démarche : faire plus, plus vite et mieux, avec le même nombre de collaborateurs. Cette méthode de gestion peut-elle s’adapter l’activité de votre entreprise ? Nos conseils pour mettre le pied à l’étrier.

Le lean management est loin d’être nouveau. Il n’en n’est pas moins efficace pour qui décide de le mettre en place aujourd’hui dans son entreprise. Née au milieu du XXe siècle dans les usines japonaises de Toyota, cette méthode est fondée sur des principes simples – mais qui impliquent une sérieuse remise en cause de l’existant en matière d’organisation de la production, de processus managériaux et donc de culture d’entreprise. Diminution des stocks, lutte contre le gaspillage (y compris la dépense d’efforts humains sans valeur ajoutée) et réduction des défauts de production sont historiquement au cœur de la démarche. À la clé, les promesses sont multiples : bond de productivité, montée en grade du service client, boom des ventes, etc. Mais peut-on vraiment s’emparer de cette approche vertueuse hors du monde industriel ?

Au-delà des usines

Si la démarche de lean management s’est d’abord démocratisée dans l’industrie, elle est applicable (et désormais appliquée) dans tous les secteurs d’activité : services à la personne, informatique, banque-assurance, commerce-artisanat et même dans les hôpitaux, les start-up ou les associations. En fonction du contexte, on parle de lean engineering, lean office, lean service, etc.). Elle s’adapte d’ailleurs à la taille et au niveau de maturité de l’organisation, qu’elle soit en phase de lancement, en fort développement ou en quête d’un nouveau souffle. Dans tous les cas, l’objectif reste le même : concevoir des produits ou fournir des services qui répondent véritablement à la demande des consommateurs ou des usagers finaux, avec un investissement initial minimal pour une qualité maximale.

Par où commencer ?

Mettre en place une stratégie de lean management ne se fait évidemment pas en un jour : c’est une approche globale qui impacte toutes les strates de l’entreprise et se fonde sur une vision à long terme. La méthode est toutefois régie par quelques principes universels :

1. Résoudre les problèmes d’emblée… avant qu’ils ne posent vraiment problème

Un des enjeux du lean management consiste à trouver immédiatement une solution aux problèmes techniques, de qualité, ou même relationnels qui peuvent surgir au quotidien, aussi « petits » et insignifiants soient-ils. À la longue, ce mécanisme de résolution systématique de problèmes deviendra le bras armé de l’innovation et de l’apprentissage au sein de l’entreprise.

2. Challenger le statu quo

« On a toujours fait comme ça… » : c’est le genre de petites phrases auxquelles le lean management veut tordre le cou. Prendre le temps de questionner ses gestes techniques et ses pratiques managériales, chercher collectivement des idées à moindre coût pour les améliorer et trouver un consensus à appliquer : c’est une autre pierre angulaire de la démarche.

Cap sur le management visuel

Parmi les bonnes pratiques faciles à mettre en place : s’assurer que l’information est clairement visible et partagée, afin de favoriser les prises de décision. Dans le centre de relation client Handicall, qui compte une cinquantaine de salariés en Indre-et-Loire, les dirigeants ont pris l’initiative d’installer des grands tableaux aux quatre coins du plateau pour permettre aux collaborateurs de faire remonter, à la vue de tous, les dysfonctionnements identifiés, les réclamations et pistes d’amélioration. Une manière imparable pour libérer la parole (et l’innovation) et régler rapidement les problèmes internes. Dans d’autres entreprises, ces supports mobiles peuvent être utilisés pour mettre en valeur explicitement les objectifs du jour ou l’état des KPIs et animer les « stand-up meetings » quotidiens.

Favoriser l’itération

Améliorer sa gestion des stocks, réduire le cycle de commercialisation des produits ou des services, mesurer régulièrement les progrès réalisés et recueillir des retours de la part des utilisateurs pour ajuster votre offre commerciale en permanence : l’approche agile du « test & learn » est également au cœur de la démarche du lean management.