Plan comptable : Définition du plan comptable et du PCG

Le plan comptable

Un plan comptable est réalisé par un comptable et constitue l’élément de référence permettant à une entreprise de suivre les informations de comptabilité de ses différents numéros de comptes.

Quelques généralités sur le plan comptable et le Plan Comptable Général

Le plan comptable est une nomenclature établie par les entreprises sur la base du code élaboré par le PCG, acronyme du Plan Comptable Général, plan qui vient quant à lui dresser l’intégralité des règles d’évaluation et des normes de comptabilité. Le Plan Comptable Général fournit ainsi à l’entreprise une liste de codes et de classes, les principes et les règles en usage à appliquer lors de la tenue et la présentation des comptes.

Le plan comptable : une étape nécessaire pour la gestion de la comptabilité d’une entreprise

Clé de voûte d’un business en bonne santé, le plan comptable réunit tous les numéros de comptes de l’entreprise. Sur ces comptes, sont recensées toutes les informations relatives aux différentes opérations réalisées. On peut ainsi y analyser les écritures comptables d’une entreprise, soit ses flux, ses dépenses ainsi que ses ressources.

Le plan comptable permet notamment l’établissement des fichiers de suivi des comptes annuels en vue notamment de la création d’un bilan annuel. La saisie des écritures comptables dans un logiciel professionnel permet d’optimiser ces tâches de gestion.

Anatomie d’un plan comptable : classifications et subdivisions

Le plan comptable réunit donc tous les comptes nécessaires à la tenue d’une comptabilité. Il se divise lui-même en différentes classes de comptes. Cette numérotation permet aux entreprises de les classer en respectant les normes et réglementations en vigueur. Aussi, on décompte 8 grandes classes de comptes :

  • Les comptes de la classe 1 : les comptes de capitaux de l’entreprise ;
  • Les comptes de la classe 2 : les comptes d’immobilisation ;
  • Les comptes de la classe 3 : le compte de stocks et en-cours ;
  • Les comptes de la classe 4 : le compte de tiers ;
  • Les comptes de la classe 5 : les comptes financiers ;
  • Les comptes de la classe 6 : le compte de charges ;
  • Les comptes de la classe 7 : le compte de produits ;
  • Les comptes de la classe 8 : les comptes spéciaux.

Ces différentes classes de comptes sont réparties en plusieurs subdivisions :

  • Les classes des comptes 1–5 correspondent aux comptes de bilan qui viennent recenser les valeurs de l’entreprise, ses possessions et ce qu’elle doit à différentes entités (ex : capitaux propres, immobilisations financières, emprunts, dettes, autres fonds propres, provisions, etc.) ;
  • Les classes des comptes 6–7 désignent quant à elles des comptes de charges et de produits. Ils constituent des comptes de résultat et permettent à l’entreprise de déterminer ses résultats en termes de bénéfices ou de pertes (ex : charges de personnel, achats et variations de stocks, services extérieurs, impôts et taxes, charges, production stockée, etc.) ;
  • Les comptes de la classe 8 regroupent les comptes spéciaux (ex : comptes d’engagement, comptes 890 et 891, résultats en instance d’affectation, etc.).

Avantages stratégiques d’un plan comptable : le profit en ligne de mire

Les informations qui sont rassemblées permettent au comptable de délivrer à l’entreprise différents rapports. Parce que le plan comptable est un véritable outil de gestion, ses rapports fournissent une aide nécessaire à l’entreprise dans la définition de sa stratégie financière et économique, la guidant dans la prise de décisions.

En effet, pouvoir être capable de mesurer les profits générés par son entreprise grâce aux différents bilans générés sur la base des informations du plan comptable. Le résultat de ces analyses permet aux décisionnaires d’ajuster leurs dépenses et d’optimiser leur gestion.